Preview : Starship Troopers : Terran Ascendancy

Starship Troopers : Terran Ascendancy - PC

Genre : Action/Stratégie

Date de sortie : Décembre 2000

Genre
Action/Stratégie
Date de sortie
Décembre 2000 - France
Développé par
Blue Tongue
Edité par
MicroProse Software
Disponible sur
PC
Site officiel
Site officiel

Ils sont beaux, ils sont jeunes, ils sont forts, ils sont musclés, ils sont courageux, ils n'ont peur de rien, ils ont de beaux cheveux, ils sont amis, ils s'aiment, ils sont bipèdes, ce sont des héros, ils vont se battre et vont gagner... ce sont les Gentils. Eux, ils sont moches, ils sont cons mais nombreux, ils ont 6 à 8 pattes et veulent exterminer la race humaine, ils vont perdre... ce sont les Méchants. Bienvenue dans l'univers tellement satyrique de Straship Troopers. Accrochez vos ceintures, ça décoiffe.

 
 
Petit à petit, la license Starship Troopers commence à se faire un passé assez alléchant en terme de merchandising divers : tirée initialement d'un livre sentant bon la propagande militaire premier degré à plein nez, elle a ensuite été reprise par Paul Verhoeven (Total Recall, Robocop et autres Basic Instinct) dans un film désormais culte où il ajoute une sympathique dose de kitsch et une critique acerbe de l'armée et de son endoctrinement, du nationalisme exacerbé par les médias, et d'une fédération tellement omniprésente que toute impression de liberté chez ses citoyens est à proscrire.
 

De retour sur Klendathu

Depuis 1997, un jeu vidéo intitulé Starship Troopers : Terran Ascendancy est sorti. Une sorte de RTS tactique en temps réel et sans construction, à la Myth. Vous dirigiez une escouade de Troopers pommés sur une carte blindée de Bugs et autres monstruosités tirées du film comme du bouquin. Moins axé satyre que le film, le jeu se concentrait surtout sur le coté "action" propre à la license. Et pour de l'action, ça, on en a eu pour nos pécunes. Ca giclait, ça explosait, ça criait, ça se piétinait, ça disparaissait dans des nuages verts, et ça préférait mourir plutôt que de fuir. Bref, le jeu très critiqué à l'époque a su finalement se faire découvrir par une trop faible communauté, qui sût reconnaître en lui ses vertus tactiques et son atmosphère irrésistible. Joystick lui a même balancé un Mégastar, après un article bourré d'hésitations et de remises en question. La classe. Bon, sur Gamehope, Tomate ne semble pas avoir apprécié en lui décochant un vilain D. Les goûts et les couleurs...

En 2005, l'Humanité est trop intelligente pour retomber dans ses travers...

Depuis, le message véhiculé par la saga ne semble rien avoir perdu de son mordant. Le nationalisme virulent des américains suite au 11 Septembre, le patriotisme sans limite de ses soldats comme les messages bourrés de symbolisme de leur cher président, et la soudaine surprise lorsqu'ils découvrent que "non les autres, là, sur l'autre morceau de Terre derrière l'Atlantique, bah ils veulent pas se rendre. Ils parlent d'"occupation"", tout ça fait encore bien rire. D'où l'idée de sortir un nouveau jeu tiré de la license Starship Troopers. De nom éponyme, le titre très axé FPS se déroulera 5 ans après le film, et devrait toujours nous faire autant tripper sur cette exacerbation des sentiments nationaux aux travers de nombreux messages propagandeux bien douteux, ainsi que quelques passages du film de Verhoeven. Bon, il s'agira avant tout d'un FPS bien bourrin mais on peut toujours s'enthousiasmer et éspérer le meilleur.

De la finesse?

Si le titre semble s'orienter vers un repompage total du film et du 1er jeu vidéo, en reprennant armes, ennemis et localités bien connues, il devrait aussi en copier le gameplay nerveux, et les situations légèrement débordées où -seul et armé d'un trombonne- vous devrez construire un vaisseau pour vous enfuir de cette misérable planète ennemie.
Quelques missions ont été présentées lors de l'E3, à commencer par celle où vous deviez retenir les assauts ennemis sur un avant-poste de la Fédération, tout en soignant les éventuels blessés alliés. C'était très dynamique, et en plus, c'était soutenu par des vidéos tirées du film. Entre les missions, on retrouvera les fameux clips propagandeux qui surprirent tellement de spectateurs dans les salles obscures, et paf, on deboule sur une autre mission tout aussi impressionnante : dans cette 2ème scène, il fallait sécuriser la zone d'atterissage de la Fédération, en pleine nuit, et sous les assauts ennemis encore une fois. Ici encore, ça rapelle fortement la première demie-heure du film vu qu'une scène similaire s'y déroule. A noter que contrairement au 1er jeu vidéo sorti en 99, ce FPS semble tirer profit du film en essayant de s'en inspirer un maximum. Quitte à attirer le badaud, autant bien le faire.

Voulez vous en savoir plus?

Le jeu sera porté sur PC et XBOX. Graphiquement, c'est bluffant, notamment sur le nombre d'unités affichables : une trentaine d'alliés coincés dans une mini-base, alors que 300 bugs s'activent à l'exterieur, c'est très impressionnant. En revanche, le portage XBOX va faire très mal à nos chers PC : en comparaison à d'autres titres, il faut avouer que les textures comme le terrain de jeu semblent très fades. Bon, le tout sera agrémenté de shaders et autres lumières dynamiques bien comme il faut, mais si Starship Troopers prend du retard (sa sortie est pour l'instant fixée à Septembre 2005), il devra subir la concurrence de titres bien plus ambitieux.

Article rédigé par Rick28 , le

En tirant parti au maximum de l'univers et du film éponyme, Starship Troopers s'amuse à chatouiller notre fibre satyrique. Après avoir vu et aimé le film, il est forcément difficile de résister à cette débauche de bons arguments : action survoltée, localités tirées de l'univers, vidéos tirées du film, bandeaux publicitaires et autres slogans plein de symbolisme visant à éradiquer la menace alienne. Franchement, ça en donne l'eau à la bouche. Mais... Mais finalement? Pour l'instant, nous n'avons vu qu'un sympathique FPS très porté action. Pas de véhicules, juste moi, mes alliés à l'IA inconnue, et 19 types d'ennemis, le tout dans des décors pleins de dénivelations, mais qui ne semblent pas énormément variés. Bref, si Starship Troopers ne semble pas présenter de grosses failles, espérons que les développeurs arriveront à combiner l'équation action, humour, et fun pour qu'elle prenne au moins une dizaine d'heures. Réponse en Septembre.

Commentaires