Test : FIFA 06

FIFA 06 - PC

Genre : Foot

Date de sortie : Septembre 2005

Genre
Foot
Date de sortie
Septembre 2005 - France
Développé par
EA Sports
Edité par
Electronic Arts
Disponible sur
DS, GBA, Gamecube, PC, PS2, PSP, Xbox
Parfois appelé
FIFA 2006
Site officiel
Site officiel

Cette nouvelle saison 2006 est un peu spéciale pour la série FIFA. Bon vous allez me dire, selon eux, c'est tous les ans spécial. Mais cette fois, c'est un peu différent. On entend beaucoup plus parler de la rivalité FIFA-PES puisque FIFA 06 nous promet une révolution en matière de simulation de football. Mais la vérité dans tout ça ?

 
 
On aura beaucoup entendu parler de cette nouvelle saison de FIFA. Nouveau gameplay, nouvelle ambiance, nouvelle approche, il semble que FIFA cherche peu à peu à séduire les fan de la série de Konami qui a fait son petit bonhomme de chemin depuis belle lurette déjà. Alors on nous a promis de très beaux graphismes, un réalisme irréprochable. Fini les gros scores ridicules ? Les actions répétitives qui marchent tout le temps ? Les tirs hasardeux qui finissent au fond du filet ? Eh bien, non. C'est encore présent, mais c'est caché derrière un voile très fin de nouveautés.
 

Quand Thierry Roland ouvre le bal

Dès qu'on lance le jeu, on est stupéfait. Stupéfait d'un part par la vidéo d'introduction qui nous montre de vraies images de football, avec une voix off qui nous explique que la star, c'est nous. Mais surtout, ce qui m'a fait frissonner le plus et donc agréablement surpris, c'est une petite bande sonore qui passe dès qu'on a atteint l'écran principal. On y entend un commentaire de Thierry Roland et Jean-Michel Larqué datant du 12 juillet 1998, au moment où Zinedine Zidane inscrit le deuxième but pour la France face au Brésil. Tout simplement énorme. Je ne m’attendais pas du tout à ça, et j'en étais scotché, je l'avoue.
 

Coup d'envoi

En faisant un rapide tour des menus que nous propose ce nouveau volet de FIFA, on se rend vite compte que presque rien n'a changé. EA Sports nous propose toujours la même chose, allant du simple coup d'envoi classique à la carrière sur 15 saisons, en passant par diverses compétitions. Mais testons sans plus attendre le jeu à proprement parler, essayons un coup d'envoi. Bon allez, je prends au hasard PSG contre...contre l'OM tiens. Je lance la partie, j'accepte les divers paramètres, et je tombe sur la présentation du match. L'entrée des joueurs, l'échauffement et tout ce qui suit. Là déjà, je viens de me prendre deux claques. Non en fait une et demie. La demi claque, ce sont les graphismes. Une pelouse magnifique, un stade rayonnant de beauté, des joueurs bien nourris, jusqu'au moment où j'aperçois les supporters et un gros zoom sur Pauleta. C'est à se demander si les développeurs de chez EA Sports ne voient pas tous ces pixels qui se dandinent devant mon écran. Les supporters me font vomir tellement ils n'ont pas été soignés. Quant à la vue de Pauleta, j'ai plutôt ri. J'ai bien cherché à le reconnaître, à le dévisager, mais en vain, j'ai peut-être reconnu une de ses mimiques ici ou là, mais rien de bien révolutionnaire. Dommage.
L'autre claque, ce sont les commentaires. Je m'attendais à tout sauf à Eugène Saccomano et Franck Sauzée. Pour rappel, Eugène avait déjà fait les commentaires dans Club Football. Bon, certes ils étaient un peu ratés et j'avais bien peur que ce soit le même cas ici. Mais au final, je dois avouer que les commentaires paraissent presque naturels et les blancs se font rares. Bon, ce n'est pas la perfection non plus surtout quand on entend Franck dire un peu n'importe quoi parfois, mais c'est tout de même bien mieux que la récitation à la PES.
 

On refait le match ?

Bon allez, voyons ce que nous réserve ce gameplay révolutionnaire. Ce que l'on constate à première vue, c'est qu'il a bel et bien changé et qu'il est bien plus difficile de traverser tout le terrain en faisant un long dégagement comme c’était le cas avant. Les passes ne sont pas évidentes et elles ne marchent pas à tous les coups. Avant, même si le joueur était marqué par son vis-à-vis direct, on pouvait lui faire une passe sans craindre que son adversaire anticipe la passe. Ici, il va falloir avoir une bonne vision du jeu afin de ne pas passer le ballon à n'importe qui. Il arrive assez souvent qu'on passe à la ligne de défense pour débloquer le jeu et apporter une autre solution. Finie donc la façon brute de dominer l'IA, il va falloir jouer comme dans la réalité. A première vue seulement. Ce qu'il en ressort après quelques heures de jeu et plusieurs matchs gagnés, c'est qu'au fond FIFA est resté FIFA. Plus on joue et plus on comprend les lacunes de l'IA, de l'organisation de la défense et donc la façon de la contourner. Bref, la solution miracle pour gagner tous les matchs. Des 8-0, 6-1 ou encore des 10-2, vous allez en voir si vous jouez régulièrement au même niveau. Débordement par l'aile gauche, centre, tête... but ! Et pourtant, au début ce n'est pas évident, car le niveau du gardien est assez élevé tout de même. Difficile de le dominer en un contre un, et pendant les frappes de 25 mètres, il fait les plus belles parades du monde. Mais ça ne suffit pas. On arrive toujours à faire pleuvoir des buts et c'est pas les supporters qui vont être contre, mais plutôt nous joueurs qui recherchons du réalisme et une vraie simulation. Même si la comparaison n'a pas lieu d'être car le titre de Konami n'est toujours pas sorti, il faut avouer qu'à ce niveau FIFA 06 est encore à la traîne, et que PES est loin devant.
 

Ce qu'il reste...

Ce qu'il reste c'est pas mal d'heures de jeu. Outre le mode carrière qui vous met dans la peau d'un manager pendant quinze saisons, vous avez aussi toutes les compétitions nationales et internationales à disputer et tous les trophés à posséder. Vous avez aussi le mode défi où vous serez dans des cas de figure particuliers et il vous faudra remporter le défi. Comme toujours, vous avez une boutique où vous aurez à acheter (entre autres) les 3èmes maillots de certaines équipes, des biographies des joueurs de légende ou encore les moments forts de la saison passée dans quelques divisions européennes. Vous avez aussi le mode EA Retro, où vous pourrez voir des buts d'anthologie ou encore un résumé de tous les FIFA produits par EA Sports. Mais, ce qu'on apprécie aussi chez EA, ce sont les EA Trax ou encore les nombreux morceaux qu'on peut entendre dans les menus du jeu. Certains morceaux sont d'une qualité rare, surtout face à un PES à la traîne sur la musique.
 

Article rédigé par NKB , le

FIFA a fait un pas en avant en matière de simulation de football. Mais le pas n'a apparemment pas été assez grand pour rejoindre le progrès fait par la série des PES et il y a encore de la marge. Ce qui était prévu comme une révolution n'est en fait qu'un pétard bien mouillé.

Points positifs

  • De beaux graphismes
  • Une base de données toujours aussi riche
  • Les commentaires
  • La bande sonore

Points négatifs

  • Le gameplay au final pas si révolutionnaire
  • Des supporters laids
  • La modélisation des joueurs pas toujours au point

Commentaires