Test : The Mystery Of The Druids

The Mystery Of The Druids - PC

Genre : Aventure

Date de sortie : Octobre 2001

Genre
Aventure
Date de sortie
Octobre 2001 - France
Développé par
House of Tales
Edité par
CDV Software Entertainment
Disponible sur
PC
Site officiel
Site officiel

Cela faisait longtemps qu'on n'avait pas eu un vrai jeu d'aventure à se mettre sous le dent. Focus a décidé de remédier à ce problème en proposant The Mystery of The Druids, un titre qui vous fera passer des heures devant votre PC.

 
 
Dans The Mystery of the Druids, vous incarnerez deux personnages : Brent Halligan (un détective pas très doué chargé d'enquêter sur un ordre de druides se livrant à des sacrifices rituels) et Mélanie, une jeune scientifique. Votre aventure se déroulera sur deux mondes différents : le présent et le passé. Avec ce scénario, on pense immédiatement à deux titres : Les Chevaliers de Baphomet pour l'idée d'incarner deux personnages et The Longest Journey pour l'idée des deux mondes différents. Cependant, ce n'est pas que dans le scénario que The Mystery of the Druids s'apparente à ces deux derniers, car le graphisme, les énigmes et l'ambiance qui se dégage du soft rappelle fortement ces deux jeux.
 

Analysons d'abord le titre...

Ben oui, qu'est-ce que ça peut bien dire The Mystery of the Druids ? Tout d'abord, il faut donner la traduction : ça fait Le Mystère des Druides. On remarque la présence du "Le", qui signifie que le mystère est unique et soit-disant connu par les joueurs, sinon, ça aurait été Un Mystère des Druides. Ensuite, il y a plusieurs Druides et ce sont ces personnages qui sont mystérieux. Mais après tout, quel mystère ? Un mystère important, difficile à trouver, ou un petit truc bidon et sans importance ? Et puis quels druides, des petits, des grands, des vieux, des jeunes, comme dans Astérix, ou des druides modernes ? Ouh là, je ne vais pas m'avancer parce qu'en analysant le titre, tout le suspense du jeu part en fumée : toute l'histoire est dans le titre et je viens de tout dévoiler. A vous de lire entre les lignes si vous ne voulez pas acheter le jeu. :)
 

Un jeu d'aventure à l'ancienne ?

Ben oui, ça existe encore des jeux de ce style. Pour ce qui auraient eu 0 à notre quiz (et Dieu seul sait comme ils sont nombreux), sachez qu'un jeu d'aventure à l'ancienne, c'est tout simplement un jeu où vous devrez dialoguer avec de nombreux personnages, résoudre des énigmes tordues (combiner deux objets entre eux et faire des coups foireux à son entourage), le tout avec un scénario travaillé. Attention, car il ne faut jamais tuer d'ennemis et tout se joue à la souris. Il ne faut donc pas confondre ce genre avec des pseudos jeux d'aventure à la Tomb Raider 1 où on se contente d'explorer des salles et activer des leviers, ça, pour moi, c'est un jeu d'action.
 

Ventre bleu ! Mais c'est quoi ce truc ?

La première impression que dégage le soft est heu... assez négative : les cinématiques sont compressées à mort, les personnages ne sont pas franchement beaux et leurs animations sont piteuses. Heureusement qu'il y a les décors pour rattraper le tout. Déjà, un mauvais point. En plus, il y a des bugs visuels avec certaines config., dont la mienne. Si vous voyez les personnages au-dessus des décors alors qu'ils devraient être en-dessous, il faut désactiver l'accélération matérielle, ce qui corrige ce problème. Le jeu devient donc moins beau et plus saccadé, mais on ne peut rien y faire. Ensuite, les dialogues ne sont pas assez cohérents : si vous leur demandez la même chose deux fois de suite, ils se répètent. Ok, ce n'est pas le premier jeu d'aventure qui fait ça, mais ici, c'est vraiment exagéré. Allez, je me calme, on dirait que j'ai détesté Mystery of the Druids alors que ce n'est pas vrai, donc je vais arrêter de m'énerver.
 

Il ne faut pas tout jeter dans ce jeu !

En effet, il existe quelques points forts dans Mystery of the Druids, vous vous en doutiez, sinon le jeu n'aurait pas eu la note que vous n'avez pas manqué de regarder. Tout d'abord, le héros, le détective Halligan est assez attachant. Ouh là, n'allez pas imaginer ce que je n'ai pas dit, je l'ai juste trouvé sympathique ! Ah là là, vous et vos allusions idiotes... Sa voix est en plus réussie, ce qui est très rare et en plus, c'est la seule qui tient la route dans le jeu, les autres sont moyennes et certaines carrément ratées. En tout cas, toutes sont très typées : voix de chef énervé, de femme ennuyée par le détective, de domestique, de vendeur de pizzas, etc. Les musiques sont plutôt réussies et sont très discrètes, peut-être même trop. Côté scénario, le suspense tient la route, mais ce n'est pas aussi mirobolant que dans les autres jeux d'aventure (surtout les Chevaliers de Baphomet et Gabriel Knight 3), mais l'histoire n'est pas assez touffue : le concept est bon mais les développeurs auraient pu l'approfondir. En tout cas, l'humour très spécial des jeux d'aventure est bel et bien présent dans The Mystery of the Druids. Enfin, les cinématiques sont spéciales : il y a du bon et du mauvais. Côté décors, ça se défend très bien, mais au niveau des personnages et de la compression, c'est bidon, mais je vous en reparlerai après (et j'en ai déjà parlé avant). Bon voilà, j'ai énoncé toutes les qualités du jeu. Ok, c'est un peu léger, mais il n'y a pas grand chose à dire dans les jeux d'aventure. Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais le test est un peu superficiel pour l'instant...

Des défauts ? Quels défauts ?

Ben en fait, les défauts de The Mystery of the Druids sont aussi lourds les uns que les autres. C'est cool, je suis le maître de votre pensée ! Ouh là ! Vous allez dire que je deviens fou : dire ça tout d'un coup, c'est que j'en tiens une sacrée couche et bien non ! En fait, c'est moi qui décide si vous allez acheter ou non le jeu, rien qu'en organisant mon test : si je veux vous faire acheter le jeu, je vais d'abord vous mettre les plus graves défauts, puis les plus faibles et inversement si je veux que vous boycottiez le jeu. Bon allez, on va commencer par... Un petit pile ou face va décider pour moi, vu que je suis neutre : pile ! On va commencer par les plus graves.

Les défauts les plus graves

Le plus grave des défauts de Mystery of the Druids est tout simplement sa difficulté rédhibitoire (et un petit mot savant au passage) qui va en repousser plus d'un. C'est simple : à côté, Longest Journey est facile et pourtant, ceux qui ont déjà joué à ce jeu savent que ce dernier est déjà un monument de difficulté. En fait, le jeu est infaisable sans soluce (cette dernière devrait être disponible sur Hard Gamers, histoire d'aider les gens en détresse). Désolé, mais je ne peux pas vous donner d'exemples, ça gâcherait le plaisir de la découverte pour ceux qui veulent tenter l'aventure ou qui ne l'ont pas finie. Cette difficulté provient de deux facteurs : la cohérence, malheureusement absente lors des dialogues (les gens se répètent à mort, je l'ai déjà dit tout à l'heure (NDRC : toi aussi avec tes "ouh là !" et tes "Dieu seul sait". D’ailleurs c’est faux, toi aussi tu sais, notamment le nombre de coups de téléphone que tu as donné sans le moindre pépin-voir plus bas-)) et la linéarité, plus présente que jamais (vous ne pourrez voler les ciseaux qu'après avoir beaucoup avancé dans le jeu, alors qu'on croit qu'il faut tout de suite les subtiliser). Le joueur se sent perdu et ne sait pas trop où aller. Paradoxalement, le jeu est déconseillé aux instruits car Halligan ne fait pas partie de ces gens-là : il n'y connaît rien en chimie, mais alors rien de rien et on s'en aperçoit à deux reprises dans le jeu. Si vous êtes un chimiste hors pair, vous allez galérer avec The Druids of the Mystery heu non, l'inverse ! Et là où ça devient rigolo, c'est que le jeu n'est pas si long que ça ! Vous verrez la taille de la soluce quand elle sera publiée, vous allez être surpris : à peine 8500 caractères (espaces compris), alors que Nomad Soul en fait le quadruple ! Enfin, sachez que pour téléphoner, il faut décrocher le combiné, puis regarder l'annuaire. Attention, l'inverse ne fonctionne pas ! Je vous donne cette info car vous en aurez besoin et vous me remercierez car j'ai galéré à mort là-dessus, et pourtant Dieu seul sait combien j'ai donné de coups de téléphone sans le moindre pépin !

Les défauts mineurs

Le premier défaut concerne l'animation très décevante des personnages et leur modélisation qui ne vaut pas plus, et il y a aussi les bugs visuels (je l'ai déjà dit tout l'heure, c'est dingue de se répéter comme ça !). Ensuite, on sent l'inspiration des développeurs pour les autres jeux d'aventures : à l'instar des Chevaliers de Baphomet, on retrouve une scène avec un jardinier. Ce n'est pas pour nous déplaire, mais on aurait aimé que les développeurs se creusent un peu la tête... Ben voilà, c'est tout pour les défauts mineurs.

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Avec sa durée de vie moyenne, sa grande difficulté, son scénario moyen et son graphisme décevant, The Mystery of the Druids est un jeu qui ne sera fini que par les "finisseurs de jeux d'aventure purs et durs" et par les testeurs. :) Après tout, il n'y a pas beaucoup de jeux dans le style, alors ça ne coûte pas cher de tous les acheter.

Points positifs

  • Idée de départ
  • Halligan est attachant
  • Humour typique aux jeux d'aventure

Points négatifs

  • Personnages mal faits
  • Scénario moyen
  • Difficulté !!!

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

31 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires