Preview : Le Seigneur des Anneaux : La Bataille pour la Terre du Milieu II

Le Seigneur des Anneaux : La Bataille pour la Terre du Milieu II - PC

Genre : STR

Date de sortie : 02 mars 2006

Genre
STR
Date de sortie
02 mars 2006 - France
Développé par
Electronic Arts
Edité par
Electronic Arts
Disponible sur
PC, Xbox 360
Parfois appelé
BFME, BpTM 2, BpTdM 2, bataille pour la terre du milieu 2, middle earth, middle earth 2

Pif paf revient ! Ok, ok, je reprends. Le Seigneur des Anneaux : La Bataille pour la Terre du Milieu est de retour. Avec un 2, parce que sinon le joueur il est tout confus. C'est vrai, on pourrait se dire "dingue, ils ressortent le même jeu deux ans après, c'est vraiment trop des fous de la tête chez EA". Mais non, là on sait, grâce à ce petit chiffre magique, que ça va donner, parce que c'est la même chose, mais pas tout à fait pareille. Et là, vous vous dîtes que mon introduction est vraiment pourrie.

 
 
Bref, passons. Alors plus sérieusement, à un mois de la sortie officielle, à quoi tout cela pourrait ressembler ? Ayant effectué le test du premier opus (que j'avais un peu surnoté à l'époque d'ailleurs, j'en bats ma coulpe), et étant doté d'un cerveau surpuissant dès qu'il s'agit de jouer au jeu des 7 différences, j'ai pu remarquer qu'effectivement, les développeurs avaient plutôt bien creusé la question. Campagne, stratégie, construction de bases... Nous sommes apparemment dans la catégorie "grosses évolutions"
 

Quand les nains portent Na'wak

Si d'un point de vue background, la surprise n'est pas spécialement de mise, puisque contrairement aux fausses rumeurs, le jeu ne parle pas d'aliens emprisonnés dans mon congélateur, Il existe un changement notable. Puisqu'il ne s'agit pas ici de rejouer la campagne dérivée des batailles originales, c'est dans les territoires du Nord que se déroulera la campagne solo. L'histoire est totalement dans l'ombre pour l'instant, mais les deux camps restent en place : le Bien et le Mal. Oui, toujours une imagination débordante chez EA pour trouver leurs noms.
Les humains fusionnent (le Rohan et le Gondor sont les hommes de l'ouest), les elfs ainsi que les nains débarquent en races jouables à part entière. Chez les vilains, l'Isengard et le Mordor restent, et sont rejoints par les gobelins. Chaque race aura ses avantages (robustesse, nombre, technologie etc.), même si le tout reste encore un peu nébuleux à mes yeux.
 

Han, le solo !

Oui, moi aussi je me désole. C'était le soucis avec l'original : les batailles historiques (gouffre de Helm, Minas Tirith...) étaient dantesques et jouissives, mais les missions bidons les entourant, relevant souvent de l'escarmouche, assombrissaient méchamment la partie campagne. Sans avoir de détails concernant les nouveaux objectifs, le système mis en place est censé taper un grand coup. On sélectionnait avant la bataille à mener à partir d'une carte de la Terre du Milieu, et les victoires nous apportaient quelques bonus (points de commandement, ressources etc.). Gros pavé : les territoires conquis seraient maintenant utilisés comme supports pour les batailles. Je m'explique : vous pourrez construire des bâtiments sur ces derniers, qui vous apporteront des bonus et des unités. Vous déplacerez vos diverses factions sur la carte, et attaquerez les zones pas encore sous contrôle. A noter que si vous pensez la victoire trop facile, pouf, vous laissez l'ordinateur régler le conflit.
Un héros sera nécessaire pour conduire l'assaut, leur présence restant importante sur le terrain de jeu. Dotés de pouvoirs et pouvant massacrer comme avant des tripotées d'unités avant de sentir une égratignure à la cheville, il sera à mon humble avis tout de même prudent quant à leur conduite, un envoi trop expéditif du gros bourrin étant propice à son retour en cercueil. En chêne, le sapin ça gratte.
 

Le château dans le sol

Et voilà la nouveauté qui fait baver : les forteresses. Alors que dans Pif paf (revenons aux bonnes habitudes), seuls le Gondor et le Mordor disposaient de murs, les bases conquises étaient fixes et limitées en bâtiments à construire. On pourra ici construire à l'envi des murs gigantesques, des croisements de murailles, avec des points défensifs (trébuchets, huile bouillante, tour pour archers...). Bonheur. La question qui vient à tout joueur victime du syndrome dit de "Fort Alamo", c'est : "ok, je construis un château de malade, je le défends comme une brute, et là, haha j'attends que l'adversaire vienne se casser les gencives chez moi". Que nenni, puisque la production de ressources est dépendante de la surface occupée. Je ne suis pas clair hein ? Pour résumer, disons qu'une ferme construite aura besoin d'espace autour d'elle pour produire des ressources. Stocker dix d'entre elles au fond du château est donc contre-productif, puisqu'elle n'auront pas de place, donc un rendement nul. Obligation est donc donnée de s'étendre au maximum. Bien entendu, certaines unités ou tours de sièges pourront contourner le problème des murs (des araignées qui grimpent, qui grimpent...).
Au rang des nouvelles unités, nous noterons l'apparition un peu gentillette des bateaux. Au nombre de quatre, leur utilité véritable n'est pas encore démontrée
Toujours dans la partie des ajouts, une interface permettra la création de vos propres héros, pour la partie multijoueur du jeu. Sélection de la race, du skin, des habits, de la couleur, du nom, des pouvoirs ... tout semble avoir été volé à un RPG pour leur fabrication.
 

Les plus, petits ou grands

Et sinon, que garde-t-on qui sera vachement mieux ? Aucune certitude sur l'intelligence artificielle, juste l'espoir d'améliorations qui rendront le jeu plus piquant. Le moteur SAGE (C&C Generals) a été retravaillé et parait en forme : reflets dans l'eau et du soleil sur la glace, deux fois plus de polygones annoncés... Je vous invite aux photos d'écrans pour plus de détails.Coté stratégie, promesse est faite de grosses avancées : charge dans le dos, prévisualisation de formations et planning pour les attaques coordonées, prise en compte du relief...
 

Article rédigé par MrPATAT , le

De deux choses l'une : ou les ajouts seront décisifs, et nous aurons devant les yeux une version ++++ de Bataille pour la Terre du Milieu, ou les améliorations promises seront juste un peu de poudre aux yeux, et la déception sera grande. Les idées des forteresses et du jeu en solo façon "conquête" laissent à penser à la première hypothèse. Rendez-vous dans un mois. A peu près.

Commentaires