Test : Nancy Drew : La malédiction du manoir de Blackmoor

Nancy Drew : La malédiction du manoir de Blackmoor - PC

Genre : Aventure

Date de sortie : Novembre 2005

Genre
Aventure
Date de sortie
Novembre 2005 - France
Développé par
Her Interactive
Edité par
Micro Application
Disponible sur
PC

Le premier en France mais en vérité le 11e de la série, originaire d'Amérique depuis 1998, et adapté d'une série de livres pour enfants, Nancy Drew débarque avec sa première enquête (et faisant même de la pub pour les deux prochains opus) dans La malédiction du manoir de Blackmoor (que j'ai renommé en manoir de Lovamoor pour l'occasion). Vous allez donc mener l'enquête dans un manoir, un peu comme un Cluedo version PC.

 
 
Déjà vendue en masse aux USA depuis 1998, la série des enquêtes de Nancy Drew provient des romans d'une dame nommée Carolyn Keene. Micro Application vient seulement de récupérer le filon pour l'éditer en France. Le jeu est développé par Her Interactive et s'annonce le premier d'une série aussi longue qu'aux zétazunis, puisque Le Mystère de l’Horloge (Le deuxième en France mais dernier de la série, donc le 12e) et Le secret de Shadow Ranch (le 3e en France et 10e aux USA... Heureusement que les histoires sont indépendantes) sont déjà programmés.
 

Dedans le manoir de Lovamoor

Nancy arrive, dans les années 2000, dans un manoir vraiment sinistre où on se doute tout de suite qu'il n'est pas comme les autres. Après une arrivée qui met dans l'ambiance, à la première personne, elle aperçoit une bête dans les fougères près de la porte d'entrée. Et bien sûr, personne ne la croit. Grâce à la petite cinématique (fausse cinématique car c'est de l'in-game et pas des vidéos) du début, on apprend qu'elle se retrouve ici pour enquêter sur des phénomènes étranges qui se passent dans la baraque. Dès le début, vous êtes accueilli par une vieille dame pas très commode qui est l'hôte de cette maison, et là, premier choc : les graphismes. Okay, les décors, ça passe, le rendu des visages aussi, car c'est quasiment photo réaliste, mais les animations : à jeter ! Non seulement ça se permet de pas être franchement joli, mais en plus les bouches ne bougent pas en même temps que les dialogues, et les personnages ressemblent à des playmobils qui sont tirés par des plates-formes roulantes. J'ai trouvé ce qui fait peur dans ce manoir !
 

Mézencor' ?

L'interface vous donne la possibilité de commencer le jeu avec un tutorial, histoire de comprendre comment marche la série des Nancy Drew. Grâce à une partie tutorialisée du premier niveau de jeu, vous apprendrez donc à vous servir de votre téléphone, qui permet d'appeler un ami (comme chez Foucault) ainsi que de naviguer sur le wap afin de récolter des informations dans vos enquêtes. Mais une partie concernera également votre inventaire, comme dans tout bon Point & Click. Vous apprendrez également à vous déplacer, à cliquer pour récolter des objets (le curseur change de forme selon les actions "parler", "prendre" et "observer") et aussi à lire votre carnet de notes. Nancy étant une fille très organisée (c'est elle qui le dit), elle coche toutes les actions bien effectuées inscrites dans les "tâches" de son carnet. En fait, c'est vous qui devrez cocher les actions terminées... Après ce tutorial, vous revenez au début du jeu, pour choisir entre les deux modes de jeux : normal ou avancé. La difficulté sera bien évidemment plus accrue dans le deuxième, et certaines actions ne seront pas inscrites dans le carnet. Pour continuer dans la technique, on regrettera le manque cruel de cinématiques en vidéos, comme dit plus haut, car nous n'avons le droit qu'à des écrans in-game sans curseur. Autre problème : l'affichage. En effet, l'écran est en 640x480 non redimensionnable, et la partie "options" dans le menu ne permet pas non plus d'augmenter la luminosité qui est vraiment faiblarde dans le sombre manoir de Blackmoor.
 

Du bon et du mauvais

On commence avec le bon : le doublage. En ce qui concerne Nancy, sa voix est assurée par une voix bien connue des séries télé américaines, et donc en français vous reconnaîtrez la voix d'Alias. Le reste du doublage est assez bien rendu, avec quelques touches d'humour dans les dialogues. Dommage que les voix ne suivent pas les animations des visages. Deuxième bon point, et très bonne idée : le réveil dans la chambre de Nancy. En changeant la sonnerie de votre réveil, Nancy dormira jusqu'à l'heure indiquée et se réveillera à certains moments de la journée. Programmer votre réveil à 2h du matin vous permettra d'enquêter sur les évènements occultes mais ne pourra pas vous permettre de discuter avec certaines personnes qui ne se lèveront qu'à 7h du matin. Il vous arrivera même d'être réveiller en pleine nuit par des bruits étranges afin d'enquêter à certaines heures définies. Passons maintenant aux points noirs de la tête à Nancy. Le gameplay est assez bon, logique pour de l'aventure/énigme, mais le déplacement se procède avec un système d'écrans de jeux. Nancy se déplace à 360° avec un affichage image par image. Et en avançant ou reculant, le personnage zoome dans les décors pour avoir plus d'indices. Bref, l'animation est fortement réduite. Entourez ceci avec un fond sonore assez angoissant mais en boucle ad vitam, et vous serez vite lassé. Enfin, et pour finir sur le point principal du jeu, les énigmes sont éparpillées, et même en mode facile, sont super difficiles. A moins d'appeler Fred & Jamy, vous aurez du mal à comprendre le mécanisme des machins et les associations d'idées sur 3 ou 4 écrans de jeux pour ouvrir une sal****ie de boîte en bois. Une difficulté moindre serait conseillée, surtout que ce jeu s'adresse à des ados prépubères fans de romans pour filles.
 

Article rédigé par Jivé , le

Nancy Drew, c'est une série pour filles qui veulent de l'aventure qui fait frissonner mais sans plus. Personnellement, j'ai compris l'intrigue finale dans la première demi-heure du jeu. Sinon dans l'ensemble, c'est bien conçu, c'est presque joli et c'est assez prenant. Mais si vous cherchez de l'émotion et de l'aventure, retranchez-vous sur les valeurs sûres.

Points positifs

  • Doublage
  • Le réveil de Nancy
  • Le wap et le portable

Points négatifs

  • 640x480
  • Musiques en boucles
  • Affichage image par image
  • Les animations
  • Pas de cinématiques

Commentaires