Preview : Beam Breakers

Beam Breakers - PC

Genre : Course de voitures futuristes

Date de sortie : Septembre 2002

Genre
Course de voitures futuristes
Date de sortie
Septembre 2002 - France
Développé par
Fishtank Interactive
Edité par
Fishtank Interactive
Disponible sur
PC

Vous vous souvenez du Cinquième Elément ? Bien. Vous vous souvenez de Midtown Madness ? Bien. Vous vous souvenez de New York Race ? Bien. Vous avez entendu parler de Beam Breakers ? Non ? Alors réparons cette injustice...

 
 
Je ne sais pas pour vous, mais moi, j'ai toujours rêvé d'avoir un Midtown Madness dans une ville futuriste, un peu comme Nomad Soul, mais où la partie conduite sera plus réaliste (ceux qui ont joué à cet excellent titre savent que les développeurs ont raté avec brio (quelle antithèse remarquable !) la partie conduite, encore plus atroce que dans le plus mauvais jeu de course, c'est dire...), et où pourrait remplir des missions, à l'instar des carrières de Midtown Madness 2. Les développeurs de Beam Breakers ont presque réalisé mon souhait, car en effet, il est question de se déplacer dans des quartiers futuristes (ce sont des quartiers de New York, avec un quartier chinois, italien, Harlem, etc. mais on ne peut pas changer de quartier librement, dommage, mais il ne faut pas trop en demander, non plus), on peut diriger des véhicules, remplir des missions, mais la jouabilité manque encore de finesse.
 

Une bien belle bêta

La bêta que j'ai reçue n'était pas d'une stabilité extraordinaire : entendez par-là que j'ai dû m'y reprendre à de nombreuses fois, réinstaller DirectX8.1, mettre à jour mes drivers, pour enfin lancer la bête, et encore, avec les détails au mini, sinon ça plantait lamentablement dans les chargements, même avant de lancer une partie !
Dans le jeu lui-même, toutes les collisions n'étaient pas gérées (notamment celles avec les petits véhicules) et le soft saccadait comme un fou ! Il faut dire que les multitudes de véhicules et les très nombreux détails dans la ville sont hallucinants ! Les voitures circulent sur plusieurs étages, comme dans le Cinquième Elément, on peut descendre à une profondeur incroyable et on peut même apercevoir quelques passants sur les passerelles ! En revanche, les voitures ne sont pas modélisées avec finesse, mais ce sont les sensations qui comptent, et croyez-moi, elles y sont !
 

Achtung ! Allemand à babord !

La version testée était en allemand, et étant donné que je n'ai jamais étudié cette langue, j'ai eu un peu de mal à déchiffrer les objectifs des missions, mais ils sont bien indiqués sur la carte et une petite flèche vous indique en permanence la route à suivre, heureusement pour moi ! Les missions sont très diverses, apparemment, mais la seule que j'ai comprise, c'était une mission dans laquelle on devait livrer des pizzas dans un temps minimal.
Si ces missions ne vous intéressent pas trop (à l'heure actuelle, elles sont pratiquement impossibles à cause d'une jouabilité pas encore tout à fait réglée), rien ne vous empêche de faire le mode course, qui transforme le jeu en New York Race, avec des bonus de turbo, mais apparemment, aucun autre powerup ne semble être implanté. Espérons que cela ne sera pas le cas dans la version finale, sinon le jeu perdrait beaucoup en fun...

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Un jeu qui s'annonce assez prometteur, à condition que la jouabilité soit meilleure que dans la version testée et que le titre soit plus fluide et plus stable.

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

32 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires