Test : Winter Challenge

Winter Challenge - PC

Genre : Ski

Date de sortie : Février 2006

Genre
Ski
Date de sortie
Février 2006 - France
Développé par
Cyanide Studio
Edité par
Focus Home Interactive
Disponible sur
Megadrive, PC
Site officiel
Site officiel

A la suite des J.O 2006 de Turin, il était évident de voir débarquer ce genre de jeux foireux dont les termes ennuis et blasitude (du mot blasé) en sont les parfaits qualificatifs. Allez venez avec moi rejoindre toutes ces célébrités enneigées que sont Antoine Deneriaz, Florence Baverel-Robert et Vincent Defrasne, champions olympiques de biathlon et de descente, et heureux acquéreurs de médailles d’or francaises ! Moi quand j’ai appris en direct leur victoire sur le monde, j’étais…mais j’étais…woaw quoi…Bon non je plaisante, en réalité j’y connais rien.

 
 
Mais j’ai eu la bonne idée de jouer à Winter Challenge avec un fan des sports de glisse. Mon voisin en l’occurrence. D’où l’impression que je vous ai donné à connaître tous ces artistes de la glisse. Ah oui car, c’est pas le jeu qui allait m’en informer. On s’est bien marré tiens. Pendant que je me moquais odieusement des animations préhistoriques des glisseurs, lui s’amusait à reconnaître les vrais noms parmi les faux. Ca donnait un truc du genre Danonria, Bavoir-Robin et Vince Deframboise, pour reprendre les mêmes pré-cités. Quelle farce.
 

Ce jeu est nul

Inutile de vous le cacher plus longtemps. De toute manière, je n’y arriverais pas. Ce jeu est sacrément mauvais. Et je dis ça objectivement. Sur la vie de ma mère, un jeu gratis de 14 Mo téléchargeable juste ici est plus beau, plus fun, plus mieux ! Winter Challenge, je sais pas comment il s’est démerdé pour en prendre 2000, de Mo ! Sûrement la base de données de toutes ces fausses célébrités (qu’on choisit au pif, puisque de toute façon ça n’influe en rien), mais sûrement pas à cause des graphismes plastifiés de mauvais goût. Sur six épreuves, deux sont cool cinq minutes, et encore, quand ça veut bien ne pas ramer à cause de la masse du public 2D. Ces épreuves sont le bobsleigh et le biathlon. Pour son honneur, faisons abstraction du reste du soft. Le bobsleigh donc. Que dire ? Ca a commencé à me plaire lorsque j’ai acquis à mi-parcourt une bonne vitesse. A partir des 150 Km/h, on commence à sentir l’impression de vitesse. Cela dit, mieux vaut ne pas érafler les bords, sinon c’est 50 Km/h en moins instantanément ! A côté de ça, on s’amuse à regarder glisser notre véhicule dans un couloir (si on essai de tourner ça nous freine, je vous l'ai dit). Heureusement, pour ne pas sombrer dans l’ennui, le couloir prend parfois des virages ! Woa, comme en vrai ! Mais finalement, on sombre quand même dans l’ennui…
 

Ce jeu est nul (bis)

Inutile de décrire en détail toutes les autres épreuves. Les descentes sont justes sympas parce qu’il n’est pas nécessaire de subir un gameplay foireux présent dans toutes les autres épreuves. Elles brillent simplement parce que le reste proposé est lassant et pas fun pour un sous. Toute la maîtrise d’un saut à ski réussi consiste à appuyer sur Espace au bon moment quand la jauge graduée qui s’affiche en bas de l’écran arrive là où il faut qu’elle arrive. Cette technique est reprise dans la plupart des autres modes, dont le but est sans doute de simuler la concentration du sportif. Ridicule. Le biathlon pourrait être intéressant. Il faut gérer la fatigue du skieur, viser les cibles avec l’ « handicap du sniper » (le viseur n’est pas stable), et joie, en appuyant sur la touche F, on accélère la vitesse de jeu pour ne pas avoir à se taper les longueurs infinies du parcours. Plus drôle, avec B, on peut activer un Retour en arière comme dans Prince of Persia 1990 ! Pourquoi pas remarque, c'est une bonne idée. Mais soyons francs, tout celà reste bateau, mal fait, et ne justifie certainement pas les 40 € minimum que coûte le soft.
 

Article rédigé par Tatane , le

Winter Challenge est le jeu le plus chiant auquel j’ai dû être confronté ces six derniers mois. C’est une belle merde en somme : c’est mou, c’est lourd, ça pu. Je dirais même, soyons fou, que WC est franchement un jeu de chiottes. Fin de l’article, merci beaucoup.

Points positifs

  • Ca donne envie de jouer à autre chose

Points négatifs

  • Animation de Playmobil
  • Graphisme de mauvais goût
  • Inintéressant

Commentaires