Preview : XIII

XIII - PC

Genre : FPS Cel-shadé

Date de sortie : Novembre 2003

Genre
FPS Cel-shadé
Date de sortie
Novembre 2003 - France
Développé par
Ubisoft
Edité par
Ubisoft
Disponible sur
Gamecube, PC, PS2, Xbox
Site officiel
Site officiel

Depuis le temps qu'on en entend parler, la fameuse adaptation de la bande dessinée XIII commence enfin à pointer le bout de son nez. Véritable bombe à l'E3 et à l'ECTS, ce FPS semble bien prêt à tenir toutes ses promesses.

 
 
Pour les amateurs de BD, XIII est un type amnésique retrouvé sur une côte américaine avec une bande de tueurs à ses trousses et qui se bat pour retrouver son passé. Pour les amateurs de jeux vidéos, XIII c'est un FPS en développement depuis 26 mois (tout de même) et qui se fait désirer depuis un bon moment maintenant…
 

Un scénario de BD dans la boîte!

Vous commencez évanoui dans la hutte d'une sauveteuse qui vous a recueilli amnésique et à moitié mort sur le bord de la plage (ND Tomate : ce scénario me rappelle le jour où je t’ai recueilli et embauché discrètement à bosser sur HG). Le numéro XIII tatoué sur votre épaule pour seul indice de votre passé et très vite un premier cadavre (celui de la sauveteuse en question). En effet, une horde de tueurs veut votre peau et vous découvrirez bien vite qu'on vous accuse du meurtre du président et ferez la connaissance de plusieurs personnalités présentes dans la BD. Déjà le scénario promet mais on ne sait pas si on aura droit à des cinématiques dignes de ce nom.
 

XIII, le numéro complémentaire ?

Avec XIII, Ubi Soft voulait parier sur l'originalité de son soft pour se démarquer de la tripotée de FPS déjà existants. Et les screenshots à eux seuls permettent de voir qu'Ubi tient le pari : un FPS en cell-shading ça court pas les rues !
Mais les développeurs ne se sont pas arrêté là, ils ont voulu (avec un certain succès) amener la bande dessinée à l'intérieur même du jeu. Par exemple, certains événements importants s'affichent dans des cases qui apparaissent à l'écran. De plus, voir les "Argh !", les "Nooo!" des ennemis que l'on abat ou les "tap tap tap" symbolisant les bruits de pas est particulièrement jouissif.
Alors XIII un FPS original ? A priori, oui !
 

Du cell et du shading

Allez savoir pourquoi le cell-shading fait peur à certains quand on a vu Zelda et qu'on voit maintenant XIII. Parce que, qu'on aime le style ou pas, c'est beau ! Les graphismes sont bien dans l'esprit de la BD et l'esthétique générale ne manque pas de détails.
Le tout s'appuyant sur le moteur d'Unreal II, l'animation est fluide et à part un peu d'aliasing, il n'y a rien à dire !
Au niveau sonore, les voix françaises semblent avoir bénéficié (comme outre-atlantique) d'un grand soin tant au niveau sonore qu'au niveau de l'interprétation. Les bruitages manquent un peu à l'appel et sont dans l'ensemble assez moyen.
 

Et le gameplay dans tout ça ?

Au niveau gameplay on aurait pu s'attendre à un jeu un peu bourrin sur les bords, après tout dans la BD, l'infiltration c'est pas super excitant. Mais à première vue, XIII se veut hybride des deux genres. Un bon point de ce côté-là mais qui peut cacher une action assez linéaire. La jouabilité s'annonce plutôt bonne même si le comportement des armes m'est apparu assez étrange et la résistance des ennemis (très très résistants les bougres) n'arrange rien.
L'IA des ennemis n'a rien d'extraordinaire. Ils se planquent, bougent bien, vous courent après avec prudence mais restent parfois bloqués par une caisse ou alors visent vraiment comme des pieds.
Reste à voir si le gameplay gardera toutes ses promesses ou s'il montrera le revers de la médaille.
 

XIII et les chiffres

Les premières maps ne semblent pas très vastes ce qui n'est pas tellement négatif puisque pour l'instant il n'était pas possible de sauvegarder dans une mission en cours (ou alors je suis un gros blaireau et j'ai pas trouvé comment faire).
Mais avec 9 environnements, on peut s'attendre à une durée de vie qui tiendra la route même si cela reste le gros point obscur du jeu.
Les armes sont nombreuses, originales, et diversifiées. De plus, les interactions avec l'ensemble des décors sont nombreuses. On ne compte pas le nombre d'éléments que l'on peut jeter ou abattre sur la tête d'un ennemi (tu la vois la chaise là? Bam dans sa tronche !)

Article rédigé par kremakiller , le

XIII comporte déjà pas mal de bons points et les prix reçus à l'E3 et à l'ECTS sont donc amplement mérités. Espérons que le jeu ne cachera pas une durée de vie trop courte et que le mode multijoueur ne sera pas là juste pour boucher les trous.

Commentaires