Test : Blitzkrieg

Blitzkrieg - PC

Genre : STR

Date de sortie : Avril 2003

Genre
STR
Date de sortie
Avril 2003 - France
Développé par
Nival Interactive
Edité par
CDV Software Entertainment
Disponible sur
Amiga, PC
Site officiel
Site officiel

Le nouveau titre de CDV a débarqué il y a deux mois dans nos vertes contrées. Encore de la stratégie temps réel teintée d'historique, dans un jeu qui se veut très pointu tout en étant simple à la fois !

 
 
Berf, un wargame... Ce genre, considéré par de nombreux joueurs comme le vilain canard des jeux vidéo, ne fait pas trop d'efforts pour réconcilier le public : graphismes affreux, interface fouillie et nombreuses lacunes techniques. Mais ça va changer les amis, du moins pour un certain temps, avec Blitzkrieg, le nouveau produit de Focus.
 

Où ? Quand ? Comment ?

Pour commencer, un peu d'histoire : Blitzkrieg signifie en français "Attaque éclair", une opération lancée pendant la seconde guerre mondiale : on bombarde, on envoie les tanks puis l'infanterie. Vous aurez donc rapidement compris que c'est dans ce contexte que se passe le jeu.
Ce dernier est composé de trois campagnes, Front de l'est, Front de l'ouest et Afrique du Nord, au fil de 80 missions, dont une partie réelle et une partie imaginaire. Trois camps seront à votre disposition, les Russes, les Allemands et les Alliés, et le jeu adopte un style proche de Sudden Strike dans son fonctionnement et son aspect. Les missions sont de plus en plus difficiles tout au long du jeu.
 

Le gameplay

Comme dans tout wargame (pour info, Blitzkrieg se joue en temps réel), vous pourrez faire caca sur les ressources puisque vous n'en avez pas ! Tout le jeu sera donc concentré sur le maniement de troupes et l'élaboration de stratégies aussi tordues que possible.
Pour pouvoir partir sur de bonnes bases, vous entamerez le jeu par un tutorial assez accessible et surtout très long, le tout pour comprendre les rudiments de l'interface qui se veut, pour une fois, claire et très simplifiée. Le premier novice venu pourra même en profiter. Par exemple, les boutons de l'interface sont situés à la même position que la partie gauche de votre clavier : AZER pour la première ligne, QSDF pour la seconde, etc. Ca paraît idiot mais c'est fichtrement ergonomique.
Une fois toutes ces bases assimilées, vous pourrez ensuite être en contact avec les 250 types d'unité retraçant tout ce que l'on pouvait voir pendant la seconde guerre mondiale : artillerie, soldats, tanks, avions (parachutes, bombardiers, exploration, etc.) et même trains ! Quand je vous dis, je pèse mes mots. Vous pourrez ainsi combattre sur tous les fronts !
 

Ces fameuses unités

Penchons-nous un petit peu sur elles et sur ce que l'on pourra en faire. Certaines d'entre elles auront des capacités particulières. Par exemple, les snipers peuvent se camoufler et manipuler l'artillerie nécessitera des hommes supplémentaires, qui pourront être remplacés s'ils se font tuer. Vous pourrez creuser des tranchées, prendre d'assaut des structures ennemies, poser des mines, attaquer des entrepôts, construire des bunkers, etc. Vous pourrez également attaquer des bâtiments de l'intérieur et ainsi tuer civils et militaires, ou bien tenter de le prendre d'assaut de l'extérieur, si le cœur vous en dit. Bien sûr, le terrain est pris en compte, tout comme la météo et les lignes de tirs sont calculées en trois dimensions. Et comme vous n'êtes pas un dieu, vous pourrez même les modéliser à l'écran !
Si cela ne vous suffit pas, vous pourrez aussi jouer avec l'éditeur de cartes et abuser encore et encore du jeu via le mode multijoueur.
 

Et la technique ?

Là aussi, Blitzkrieg rompt avec la tradition des wargames car le jeu n'est pas dégueu graphiquement, même si on aurait aimé encore plus. On est en 2003 ! Les unités sont en 3D mais la vue restera en 3D isométrique car le décor est en 2D, mis à part quelques petits éléments. L'aspect graphique est proche d'un Total Annihilation tout de même remis au goût du jour et bien plus animés. D'ailleurs en parlant des animations, celles des unités sont très réussies et donc très fluides. Vous assisterez également à une débauche d'explosions et de sang, tout en admirant les petites animations cachées dans le décor. Le tout accompagné d'une musique guerrière et de bruitages ma foi fort réussis.
Par contre, deux griefs sont à porter contre Blitzkrieg. Le premier concerne le pathfinding, qui se révèle paradoxal. D'un côté les unités n'ont aucun problème à traverser des forêts et d'un autre, elles n'arrivent pas à traverser de ponts... Le second concerne les voix, qui, bien qu'en VO pour restituer toute l'authenticité du produit, sont répétitives et rapidement soûlantes.

Encore des défauts ?

Tant qu'on est dans les défauts, eh bien continuons ! D'abord, le jeu subit quelques ralentissements pour peu que l'on pousse la résolution. Ca fait un peu tâche vu que la technique n'est pas mirobolante. L'IA reste décevante car elle s'avère être trop passive et donc trop dépendante des scripts développés par le studio russe. Elle n'ira pas tenter de fuir si vous êtes supérieur en nombre et en puissance et au mieux, elle essaiera d'exploiter quelques bâtiments lors des assauts dans les villes. Ensuite, le jeu en lui-même reste un peu répétitif car les missions ne font pas preuve d'originalité et finalement, on se surprend à faire toujours un peu la même chose. Enfin, le dernier petit blâme serait d'ordre graphique : pourquoi le jeu n'est-il pas en 3D intégrale ???

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Un très bon jeu de wargame/stratégie temps réel, qui aurait peut-être gagné à être un peu moins répétitif. Néanmoins, son incroyable richesse et sa grande simplicité auront de quoi vous occuper pendant de longues journées... Bon jeu !

Points positifs

  • Richesse exemplaire
  • Durée de vie
  • Interface

Points négatifs

  • IA
  • Répétitif
  • Graphismes juste biens

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

31 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires

Jeux similaires