Preview : World in Conflict

World in Conflict - PC

Genre : Stratégie

Date de sortie : 21 septembre 2007

Voilà, c’était prévisible. Enfin non, d’ailleurs, ça ne l’était complètement pas. Pendant que C&C 3, Supreme Commander et Warcraft 3 se cassent du sucre armé sur le dos, un nouveau concurrent débarque et…bon sang, il veut leur faire mal ce con !

 
 
World in Conflict qu’il s’appelle le merdeux. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il a de quoi faire parler de lui. Non pas qu’il soit le premier à mettre en avant un soi-disant gameplay qui permettrait de faire s’affronter des hardcore gamers contre des noobs comme Jamhet (on y croit pas une seconde), mais il assure au minimum du spectacle à en faire chialer ses camarades de classe. A première vue, c’est ça, tout est dans le spectaculaire.
 

Spectaculaire je vous dis

On n’a pas vraiment pu s’éterniser sur la version Béta, alors nous attendrons le test pour déceler le vrai faux potentiel caché de WiC. Mais en tout cas, on a des certitudes : graphiquement, ça poutre. Mais attention hein, pas uniquement dans le sens où les modélisations des structures s’imposent, ou dans les animations des véhicules qui donnent l’air de pouvoir tomber en panne à la moindre déformation de terrain. Non, c’est surtout dans la manière d’aborder tout ça : non seulement tout est joli, mais en plus on se déplace dans le décors comme dans un FPS. Ou plus exactement, comme dans Counter Strike lorsqu’on s’est fait descendre : on vole gaiement au dessus du chant de bataille, on s’élève pour se déplacer plus vite et mieux gérer l’ensemble des affrontement, et on s’écrase au sol pour admirer les détails et vivre les combats en se déplaçant plus lentement. Cette approche m’a vraiment fait halluciner, c’est clairement impressionnant.
 

Mais pas que

Bon ok, c’est joli, impressionnant, tout ce que vous voulez, mais un jeu à spectacle, ça fait pas un bon jeu multi. Et justement, c’est dans le multi qu’on a pu s’essayer au titre. Alors que dire ? Ben la vache, c’est beau…Oui je sais, mais c’est décidément ce qui marque le plus. Bon, aller, un effort : World in Conflict est un de ces jeux où il n’y a rien à gérer d’autres que les combats. Rien à voir donc, finalement, avec C&C 3 ou Warcraft, puisque adieu les ressources et les structures. Dans WiC, on a des armées, et il faut les gérer efficacement pour qu’elles remportent face à l’armée adverse : le terrain, les attaques spéciales des véhicules, les renforts aériens, soyez malins pour optimiser au mieux toutes ces ressources. Si vous voulez survivre, conservez astucieusement vos atouts et ne les délivrez qu’au moment qui vous semble le plus opportun. L’interface vous permet d’avoir les bons réflexes, et certains mécanismes de jeu sont rigolos. Par exemple, lorsqu’on bombarde avec les avions, nous sommes obligés de designer un morceau de terrain, pas question de désigner une unité ennemie. Ce qui implique, vous l’aurez compris (mais je le dis quand même pour Razhiel qui comprend rien) qu’il faut anticiper les déplacements des ennemis (oui, bien vu Raz, les bâtiments eux ne bougent pas).
 

Article rédigé par Tatane , le

World In Conflict sera donc un soft qui vaudra le coup de s’y essayer, au moins pour son côté spectaculaire et sa prise en main qui séduira les faibles du clavier. De là à ce qu’ils puissent tenir tête haute aux grands stratèges du web, j’en doute, mais si la campagne solo est réussie, y’a clairement de quoi s’amuser.

Commentaires

Jeux similaires