Test : Shin Megami Tensei : Persona 3

Shin Megami Tensei : Persona 3 - PS2

Genre : RPG

Date de sortie : 01 mars 2007

Genre
RPG
Date de sortie
01 mars 2007 - France
Développé par
Atlus
Edité par
Koei Co. Ltd.
Disponible sur
PS2
Parfois appelé
Persona 3
Site officiel
Site officiel

Etudiant le jour, chasseur de Shadows la nuit, voilà ce que vous avez la possibilité d’incarner. Ce n’est pas Buffy contre les vampires, détrompez vous, mais bel et bien Persona 3, le premier épisode de Shin Mégami Tensei à sortir en Europe.

 
 
Vous incarnez un jeune étudiant qui vient d’être transféré au Gekkoukan High School pour y poursuivre sa scolarité. Il vous faudra un endroit pour dormir, étant orphelin, vous allez donc prendre la direction du dortoir de l’établissement. C’est là que les choses étranges vont commencer. Vous êtes un nouvel étudiant dans une nouvelle école, tout le monde sait comment ca se passe, les nouvelles têtes, les nouveaux profs et les nouvelles salles de cours. Tout cela va constituer votre environnement. A vous de visiter à votre gré votre nouvel établissement et ainsi de vous faire des amis. Après quelques jours passés à vous familiariser à votre nouvel environnement, un événement imprévu arrivera durant la nuit. L’attaque de Shadows dans son dortoir va vous apporter bien des révélations. Vous allez entrer en contact pour la première fois avec votre Persona : Orpheus. Vous allez également découvrir à la suite de cette fameuse nuit que vos colocataires font partie d’une organisation, le SEES (Specialized Extracurricular Execution Squad), dirigé par le directeur du lycée afin de combattre les shadows et de découvrir leurs origines ainsi que leurs buts.
 

Les études et The Dark Hour

Votre journée est donc scindée en deux, d’un côté votre vie bien remplie d’étudiant avec les cours, les sorties, le sport et les amis, et d’un autre côté vous avez votre vie la nuit, la chasse au monstre, lors de la 25ème heure. La Dark Hour est perceptible que par quelques personnes, celles qui peuvent faire appelle à leur Persona. Durant cette période, la ville est à la merci des Shadows, ces monstres qui commettent des crimes sans pitié. Pendant cet intervalle, un nouveau bâtiment fait également son apparition, la tour de Tartarus. Ce donjon se dresse à la place du Gekkoukan High School. La simulation de vie mise en parallèle avec un Dungeon RPG, un mélange plein de ressources ! Tartarus, le donjon dans lequel vous allez passer la plupart de vos nuits, est un donjon aux étages aléatoires : les monstres et les coffres changent de place à chaque fois.
 

Deux Personas = une nouvelle Persona

Le héros est le seul membre du SEES à pouvoir invoquer plusieurs Persona. En effet, vos compagnons d’armes ne peuvent invoquer qu’une seule Persona alors que vous, au fil du jeu, vous pourrez acquérir de différentes façons de nouvelles Personas. Afin de faire évoluer ces dernières, vous apprendrez vite que la vie sociale de votre personnage est importante. Chaque Persona est associée à un arcane et chaque arcane a un lien social, l’évolution des liens sociaux vous permettra de créer de nouvelles Persona, il vous faudra donc nouer des liens avec les personnes peuplant Port Island si vous voulez invoquer plus de Personas. La création réside dans la fusion de plusieurs Personas. Si vous fusionnez deux Personna d’arcanes différents, vous obtiendrez une nouvelle Persona d’un nouvel arcane. Le niveau de la Persona ainsi créée sera en fonction du niveau du lien social associé à son arcane (Vous avez tout suivi ?).
 

La clé de la réussite

Il vous faudra connaître rapidement les faiblesses de l’opposant que vous avez en face de vous si vous voulez vous en sortir. Vous apprendrez assez rapidement comment connaître le point sensible de votre adversaire, ensuite cela sera à vous de bien vous en servir. A chaque fois que vous frappez le point sensible de votre ennemi, vous gagnez un tour, cependant cette logique est également valable dans l’autre sens, dès qu’on frappe votre point sensible (ne voyez aucun sous entendu la dedans !), l’ennemi gagne un tour sur vous. Une autre clé pour votre réussite : lorsque tous les monstres sont à terre, tous les membres de votre équipe s’allie pour faire une attaque de groupe qui fera très mal ! Afin de vous en sortir avec le moins de Game Over possible, il vous faudra avoir une équipe toujours au top de la forme, lors de l’exploration de Tartarus, le mieux sera de s’arrêter si vous sentez votre équipe faiblir et revenir le lendemain. Vous aurez la possibilité de décider si vous souhaitez aller explorer Tartarus ou bien laisser se reposer vos troupes et également quand est-ce que votre équipe doit stopper l’exploration. Ces décisions seront importantes pour maintenir votre équipe au top du top.
 

Quel environnement ?

Parlons un peu de la musique dont vous allez profiter tout au long du jeu. Les thèmes musicaux changeront suivant la période de la journée, de la musique pop japonaise la journée avec des changements lors du Dark Hour. La musique sait s’accorder suivant la situation. Cependant, le peu de variété dans celle-ci pourra rapidement en énerver plus d’un, d’autant plus que pour terminer le jeu, il vous faudra une centaine d’heures. Tout ce temps à arpenter les couloirs et les étages de Tartarus pourra devenir répétitif, malgré tout le soin des développeurs pour faire oublier que Persona 3 est un Dungeon RPG, vous aurez assez souvent l’impression d’un « déjà vu ». Profitez tout de même des graphismes du jeu façon manga, des animations très sympathique et collant tout a fait à cet univers si particulier.

Article rédigé par Icary , le

Ce jeu est plein de qualités mais possède aussi quelques défauts à noter : une durée de vie conséquente qui peut être un point positif comme le contraire, des graphismes façon manga mais qui commencent à être un peu dépassés, des musiques envoutantes mais qui, de part leur peu de variété, peuvent vite être agaçantes, tout cela crée l’univers fantastique de Persona 3. Sortez vos PS2 de leur placard pour profiter du premier Shin Megami Tensei sorti en Europe et on l’espère, pas le dernier.

Points positifs

  • La durée de vie
  • L'originalité
  • Simulation de vie/Dungeon RPG

Points négatifs

  • En Anglais
  • En 50 Hz
  • Des musiques agaçantes

Commentaires