Test : Final Fantasy X

Final Fantasy X - PS2

Genre : RPG

Date de sortie : 29 mai 2002

Pour une fois, on publie un test en avance ! Voici donc, avant tout le monde, le test import de Final Fantasy X, dont la sortie est prévue pour l'été 2002 en France !

 
 
Final Fantasy est de retour dans une toute nouvelle aventure, la première sur la PS2 : en fait, [[3131]], le créateur de cette fabuleuse série est passé maître en matière de RPG toutes plate-formes confondues. Cette compagnie n'ayant pas droit à l'erreur se doit de nous produire des jeux de qualité pour garder leurs précieux acheteurs. Cependant, Square Soft a l'habitude de faire des jeux vidéo à la hauteur de nos espérances et on ne doit pas s'inquiéter, car un futur échec serait étonnant. Revenons à nos moutons… le jeu a tous les atouts pour plaire autant aux fans qu'aux joueurs occasionnels. De plus, le titre à une histoire tellement prenante qu'on ne peut s'abstenir de jouer. En fait, je l'ai testé pendant plus de 5 heures intenses sans arrêt pour ensuite aller dormir. Quelques heures plus tard, j'étais encore sur ma PS2, le cerveau ramolli par la fatigue, mais ma conscience m'obligeait à continuer aux dépens de ma santé. Ne faisant confiance qu'à moi-même, j'ai réessayé le jeu jusqu'à ce que mes paupières n'en puissent plus. Enfin, voici une critique détaillée d'un chef-d'œuvre qui vous en mettra plein la vue tout au long de votre quête.

Un scénario accrocheur !

Un jeu vidéo n'est rien sans un scénario en béton. Dans cette suite, on vous raconte l'histoire de Tidus, un joueur d'un sport nommé Blitz Ball et qui est l'heureux mélange entre le soccer et le football, mais dans des environnements aquatiques. Lors d'une partie, une créature du nom de Sin détruit tout sur son passage. Dès le début, vous affronterez d'immenses monstres ressemblant à des chauves-souris. Après avoir tué le boss du niveau, vous êtes propulsé 1000 ans dans le futur. Vous devrez récupérer des créatures dans une espèce de labyrinthe où le seul but est de transporter des petites sphères et de les placer dans des endroits spécifiques. C'est très long et on doit avoir recours à l'essai erreur pour réussir ces puzzles. De plus, au cours de votre aventure, plusieurs personnages s'allieront à votre cause pour vous aider à combattre l'ennemi. L'univers de Final Fantasy ne reflétant en aucun cas la réalité est cependant très prenant. Ce monde fantastique est composé d'éléments du Moyen-âge et du futur tel que l'utilisation des épées qui est très présente ainsi que l'existence de caméras qui sont utilisées pour filmer les parties de Blitz Ball. Comme dans tous les FF, il faut s'attendre souvent à voir plusieurs époques qui se mêlent.

Les graphismes sont exceptionnels

Les cinématiques sont superbes et d'une complexité jamais vue : la qualité des images est digne des grands films d'animation américains. Du côté des graphismes en temps réel, la PS2 montre tout son potentiel et on assiste à une vraie révolution. Les personnages ont des mouvements hyperréalistes ainsi qu'une modélisation parfaite. Ce n'est pas tout, car la bouche, les yeux et même les cheveux bougent. Aussi, les effets spéciaux tels que les explosions, le feu, les lumières et les magies sont criants de réalisme. Cependant, on note deux petits défauts, mais rien de grave, car ils sont aussi présents sur quelques jeux sur la PS2. L'effet d'escalier (aliasing) fait son apparition à certains endroits sur quelques objets du paysage. Aussi, il y a quelques fois un problème de ralentissement pendant des combats, mais ça n'arrive pas très souvent. Ce n'est pas dramatique, et ces genres de détails peuvent passer inaperçu à l'œil nu. Cette production mérite donc une bonne note malgré quelques petits bugs.

Facile d'accès

Comme l'intertitre l'indique, ce jeu est destiné au grand public et pas seulement aux nostalgiques de la série. Je l'ai trouvé plus simple d'utilisation comparé aux autres Final Fantasy. Les novices ne seront pas oubliés, car pour ceux qui ne connaissent rien à ce genre de jeu, des tutoriaux sont disponibles pour vous aider à avancer avec facilité dans l'environnement de ce merveilleux monde. Une autre nouveauté est la petite carte en haut à gauche qui nous permet de mieux nous orienter dans le niveau et de trouver les portes. Très utile quand la caméra fait défaut. De plus, le contrôle dans les combats et dans les déplacements est excellent. Malgré tout, la gestion de la caméra laisse un peu à désirer à certains endroits ce qui gâche des fois les mouvements des personnages. Le menu dans lequel évolue votre héros ressemble énormément à celui des anciens FF. Une des nombreuses nouveautés fait son apparition : la grille sphère. Ce genre de tableau en forme de sphère vous permet d'upgrader vos habiletés, compétences ainsi que le nombre de points de vie et de mana. Au début, je n'ai pas trop compris son utilité, mais au bout d'un certain temps, tout m'a semblé si facile à utiliser. Lors des batailles, vous aurez droit d'utiliser aussi bien la magie que votre arme de poing. En plus de tout cet arsenal, vous disposez de l'overdrive. Lorsque cette jauge est pleine, vous pouvez faire une attaque spéciale qui fait subir à l'ennemi beaucoup de dommages. Cependant, il va falloir que vous passiez une épreuve en quelques secondes. Vous devrez, par exemple, enchaîner une combinaison de touches dans les plus brefs délais. Si vous n'y parvenez pas, la puissance de l'overdrive sera diminuée. Il sera même possible de faire appel à des créatures pendant les combats pour vous rendre la tâche plus facile. L'autre innovation du jeu est le changement de personnage durant les combats ce qui rend Final Fantasy X encore plus stratégique. Passons maintenant aux points négatifs. Tout d'abord, les temps de chargement sont parfois longs (5-10 sec) et fréquents. Ensuite, la moitié du jeu est composé de magnifiques séquences de transition entre les quêtes et combats, mais elles y sont en quantité un peu abusive. Elles sont trop importantes et ne laissent pas beaucoup de place aux combats. Comme dans les autres FF, il y a des bornes de sauvegarde qui vous permettront de sauvegarder votre personnage un peu partout dans le jeu. Côté hardware, la manette vibre au maximum lorsque l'on effectue une invocation ou quand une explosion se produit. Puis, il faut penser tout de même à la durée de vie et à la difficulté d'un jeu. La longueur est largement suffisante (plus de 50 heures si on ne fait pas les quêtes secondaires) et le jeu devient de plus en plus difficile à mesure que l'on progresse. Aussi, on ne reste pas bloqué au même endroit longtemps si on a la moindre intelligence, car le jeu est logique. Je vous ai parlé de l'essentiel à propos du gameplay qui est selon moi assez bon pour garder le joueur devant son écran plusieurs heures.

On en a plein les oreilles !!!

L'autre facteur important à considérer dans un bon RPG est l'ambiance sonore. Sans elle, le jeu ne procure aucun plaisir et devient ennuyeux. Ce n'est pas le cas de Final Fantasy X qui lui surpasse tous les autres RPG. On en a pour son argent, je vous le dis!!! Certaines trames me rappelaient quelques anciens classiques de la version SNES. Les musiques sont diversifiées et originales. C'est ainsi qu'on peut entendre de douces mélodies en passant par un genre de techno, du rock et autres styles musicaux. La grosse nouveauté est arrivée grâce à la technologie DVD. Pour la première fois, dans les Final Fantasy, les personnages parlent. Je me rappelle bien les anciens FF dans lesquels on avait seulement le sous-titrage ce qui était vraiment banal et sans réel intérêt. Tout n'est cependant pas parfait parce que des fois les voix ne concordent pas avec les mouvements de la bouche, comme dans Baldur's Gate Dark Alliance. Ce n'est qu'un petit détail que je me devais d'énoncer. L'ensemble des sons est quand même de très bonne qualité.

Pour en finir

En conclusion, le jeu avec ses nombreux avantages à tout pour séduire les joueurs compulsifs comme moi, tout comme les gens calmes et sereins. D'habitude, je ne suis pas un maniaque de RPG, mais ce temps est révolu. Final Fantasy a réussi à me rendre esclave de lui-même. Malheur!!! Je suis lié à lui pour la fin de mes jours. Pour être plus précis et plus clair dans mes paroles, si vous possédez une PS2 sautez tout de suite sur ce nouvel opus qui devrait vous séduire à moins d'être un anti-FF. Ne vous fiez pas sur les opinions de certaines personnes qui disent ne pas avoir aimé le jeu. Ils sont tout simplement ignorants et manquent de culture. C'est un must, un futur best-seller…

Article rédigé par Perl , le

Le meilleur des FF que j’ai eu la chance de jouer dans ma vie toutes consoles confondues. Espérons qu’une adaptation sur PC aura lieu et qu’elle sera de meilleure facture que les anciennes versions parues sur cette plate-forme. Vive SquareSoft et son imagination !!!

Points positifs

  • Cinématiques
  • Fluidité des mouvements
  • Scénario
  • Gameplay
  • Musiques
  • Durée de vie

Points négatifs

  • Effet d'aliasing
  • Gestion de la caméra
  • Quelques ralentissements

Commentaires