Test : WWE Smackdown vs Raw 2009

WWE Smackdown vs Raw 2009 - PS2

Genre : Catch en grande pompe

Date de sortie : 4ème trimestre 2008

Genre
Catch en grande pompe
Date de sortie
4ème trimestre 2008 - France
Développé par
Yuke's Media Creation
Edité par
THQ
Disponible sur
DS, PS2, PS3, PSP, Wii, Xbox 360

Dans la nature, un marronnier est un arbre. Dans le journalisme, un marronnier est un sujet qui revient inexorablement tous les ans, comme les résultats du bac ou le beaujolais nouveau qui a un goût de châtaigne, ce qui est un comble pour un marronnier. Tout ça pour dire que Smackdown est comme le beaujolais, il revient tous les ans.

 
 
En général, les suites, quelle qu’en soit la qualité, suscitent des rentrées financières. Si les studios réalisent une suite, c'est toujours avec la certitude qu’un minimum d'exemplaires s’écoulera. Par exemple au cinéma, il y a Saw, qui en est à son 5ème opus. D'ailleurs scoop, Saw 6 se déroulera en Allemagne. Sur consoles, c'est le même schéma. Mais vous avez des séries telles que Metal Gear ou GTA, pour qui créer une suite est toujours l’occasion de montrer que l’on peut accomplir des prouesses, et puis celles comme Smackdown, qui changent le minimum syndical d’une année sur l’autre. Cet épisode ajoute des nouveautés avec parcimonie, et pour cause, le 2010 est déjà probablement en développement, il serait dommageable de manquer de contenu pour en avoir trop mis dans le 2009.
 

Quoi de neuf docteur ?

Il surclasse ses aïeux. D'un autre côté, si ce titre n’avait pas été le meilleur de la série, je me serais un peu alarmé. Plus clairement, peut-on véritablement régresser entre un jeu et sa suite (ceux qui viennent de trouver des contre-exemples à l'instant sont des geeks) ? La licence est sympathique, sincèrement. C'est un plaisir sain que d'écraser des colonnes vertébrales, provoquer outrageusement son opposant, foutre une raclée à l'arbitre, s'emparer des éléments du décor pour délicatement déboiter la mâchoire de l’adversaire... Il y a une multitude d'options de match amusantes que nous connaissions déjà. Le mode ladder, où il faut se marcher sur la gueule pour saisir la ceinture du titre en haut de l’escabeau est très comique, ou encore le mode « hell in a cage », où l’on cherchera à s’évader de la cage aux bestiaux à tout prix. Des modes de jeu en somme très agréables, mais qui appartenaient déjà à l’épisode précédent. Et puis LA nouveauté de cet épisode, des flammes autour du ring ! Vous êtes bien sympa messieurs THQ, mais si on veut se faire un barbecue, il y a le jardin des voisins… J’aimerais savoir qui a eu cette idée de génie. J'ai hâte de jouer au 2010, avec peut-être, enfin, des combats sur un tatami flottant au milieu d'une piscine infestée de piranhas. Mais pour rester dans cet opus, soulignons la négligence des développeurs qui ne nous ont toujours pas offert de mode « Catch dans la boue » avec les catcheuses. C’est honteux.
 

« Toi non plou tou n'a pas chanyé »

Des graphismes qui surpassent à peine la version 2008, et cette même jouabilité parfois agaçante qui n’a pas bougé d’un iota. Quelques coups et de nouvelles prises rigolotes qui viennent s'ajouter au panel déjà plutôt conséquent du précédent. Désormais, nous pouvons créer nous-mêmes nos propres combinaisons d’écrasement de vertèbres et de tour de rein, utiliser l’arbitre comme bouclier ou même exécuter des « tombés avec triche », technique mise au point par THQ après un visionnage intensif des matches de l’Italie durant la coupe du monde de football. Et enfin, un éditeur de personnages, certes agréable, mais devenu une étape incontournable dans de plus en plus de simulations (Fight Night, Fifa...). Cet opus nous offre aujourd’hui un mode online. Celui-ci est tout ce qu'il y a de plus prévisible et propose donc le minimum : se battre avec des adversaires connus ou non et un grand classement. Nous avons fait le tour des nouveautés. J'insiste sur le terme nouveauté, et non innovation, parce que j'ai comme l'impression que l’on se fout un peu de notre gueule en fait.
 

Je ne suis pas très bien assis.

Oui, je ne suis pas très bien assis car j'ai le cul entre deux chaises. Je m'offusque devant le manque d'intérêt du nouveau millésime face à son prédécesseur, mais il reste le meilleur jeu de catch disponible. Je commence à en avoir assez qu'on nous prenne pour des quiches parfois alors je vais bouder ce jeu. Le bouder jusqu'à ce que les éditeurs prennent enfin des risques d'une année sur l'autre au lieu de nous resservir les mêmes éléments en « un peu mieux ». Un jeu qui ressemble étrangement au sempiternel plat de pâtes à la sauce que me cuisine mon grand-père chaque fois que je lui rends visite, sauf que lui je l'aime et il ne me demande pas 70 euros à la fin du repas. Alors plusieurs choix s'offrent à vous : soit vous êtes riche, auquel cas vous n'avez même pas besoin de lire ce test, achetez le jeu et faites-vous un avis ; si vous êtes fan de catch, même résultat, foncez ; et si vous vous demandez s’il vaut le coup pour se mettre sur la tronche avec les potes de temps en temps, vous êtes comme moi. Dans ce cas, le 2008 est très bien et pas très cher, 25 euros neuf. Si vous détestez le catch, je ne sais pas pourquoi vous lisez ce test.
 

Article rédigé par JoKeR , le

Une note d'intérêt sanction, parce que je n’aime pas les fumistes. Oui, c’est un bon jeu de catch, peut-être le meilleur, quoi que TNA impact soit une alternative intéressante. Mais soyons sérieux cinq minutes. Vous n’en avez pas un peu marre de ces licences qui passent et se ressemblent ? En tout cas moi oui. Alors quitte à récompenser un boulot, je vais récompenser celui de l’année précédente, qui a dû représenter bien plus de travail que celui là. Non mais.

Points positifs

  • Diversité incroyable de modes de combats
  • Esprit décalé
  • Fun à plusieurs

Points négatifs

  • Maniabilité parfois fatigante
  • Manque d’innovation par rapport au précédent opus

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

35 ans | Rédac' Chef / Touriste.

Passez votre chemin, ce mec est un con. Avis de merde, méconnaissance générale du sujet et pleins pouvoirs sur le site, ce mec est un imposteur. Regardez, je me suis emparé de son compte pour écrire sa bio et à mon avis il ne s'en apercevra jamais ce naze.

Contacter

Commentaires