Test : Shadow Of Memories

Shadow Of Memories - PS2

Genre : Aventure

Date de sortie : 29 mars 2001

Genre
Aventure
Date de sortie
29 mars 2001 - France
Développé par
Konami Computer Entertainment Tokyo
Edité par
Konami
Disponible sur
PC, PS2, PSP, Xbox
Site officiel
Site officiel

« Je m'appelle Eike, Eike Kusch. L'autre jour, en sortant d'un café, je me suis fait poignarder dans la rue. Et si je suis là pour vous en parler, c'est que quelqu'un ne voulait pas que je meurs, quelqu'un était prêt à me donner une chance d'éviter ma propre mort. Cette personne m'a donc ramené un peu avant l'heure fatale et j'ai ainsi pu éviter cet événement tragique. »

 
 
Vous êtes un jeune homme répondant au nom d'Eike Kusch. Vous êtes assassiné en pleine rue au debut du jeu mais un mystérieux personnage du nom d'Homonculus vous ramène peu de temps avant votre meurtre sur terre pour faire la lumière sur cet mort. Ce personnage vous donne un digipad qui permet de voyager dans le temps pour revenir une demi-heure avant votre mort. Vous devez donc éviter d'être poignardé dans différents endroits en rassemblant des éléments pour décourager le tueur. Malheureusement, vous mourrez plusieurs fois, tout au long des dix chapitres du jeu. A chaque fois, vous assistez impuissant à votre mort, puis Homunculus vous ressuscite et c'est à vous de déjouer les plans du destin.
 

Retour vers le futur

Le digipad vous permet de naviguer entre différentes époques. 1580, 1902, 1980 ou 2001, toutes ces dates ont un lien avec votre mort prochaine. A vous de mener l'enquête et de faire quelques changement dans le passé pour qu'ils se répercutent sur le futur, c'est à dire sur votre assassinat. Ces voyages dans le temps vous permettront démasquer le coupable. Autant vous dire qu'il ne faudra pas seulement avancer dans le jeu au hasard. Tout doit être prédéfini, calculé minutieusement pour ne pas mourir bêtement. Shadow of Memories est un jeu d'aventure RPG qui se veut non-violent. Eike n'aura jamais à se servir de ses poings ou d'une quelconque arme donc ce bon scénario s'adresse plutôt à ceux qui veulent se creuser la tête.
 

L'ambiance !

L'atmosphere du jeu est assez glauque, bien représenté et remplie de mystère, de plus, des belles musiques accompagnent le tout. Mais attention c'est assez loin du glauque de Resident Evil. Dans Shadow of Memories, c'est plutôt l'angoisse qui prédomine, on a juste l'impression que n'importe lequel des protagonistes pourrait être l'assassin et on se met à suspecter un peu tout le monde. Les décors sont sublimes et en 3D temps réels, l'architecture et les expressions des personnages sont très bien retranscrits mais les interactions avec l'environnement sont très limitées. Enfin, les voix sont toutes en anglais sous-titrées en français.
 

Les fins

Malheureusement, le jeu est extrêmement court si on ne prend pas le temps de s'attarder sur chaque détail, en moyenne, et pour les bons joueurs, il faudra de 4 à 5 heures pour le finir. Mais ils sont malins les gars de chez Konami... Pour ne pas rester sur notre faim (faim, fin : jeu de mots !),il existe 5 fins différentes plus 2 cachés et 1 autre différente des 2 cachés (ouf c'est compliqués tout ça). Toutes ses fins sont différentes et de styles bien à elles, dont une qui pourrait s'intituler "enfin fini" et qui se résume en gros gag bien vaseux sauce "Scary Movie". L'autres défaut est de taille. Les parties où on contrôle Eike sont rares car Shadow of Memories est beaucoup consacrés aux cinématiques, très belles par ailleurs. Souvent on se retrouve face à des énigmes trop simples entre les (longues)cinématiques. Alors ne prenez pas la solutions complète, car le jeu est très facile et assez linéaire. C'est dommage, car l'aventure est bien scénarisée.
 

Article rédigé par Jivé , le

Shadow of Memories pourrait se résumer en un RPG non-violent, très court mais bien réalisé. Ce petit jeu nous fait entrer dans un univers parallèle, en nous menant entre les époques. Tiens, ça me donne envie de regarder Retour vers le Futur, moi...

Points positifs

  • Les fins diffrentes
  • Les cinématiques
  • Les décors

Points négatifs

  • Trop court
  • Les cinématiques
  • Assez simple

Commentaires