Test : Tekken 4

Tekken 4 - PS2

Genre : Baston

Date de sortie : 13 septembre 2002

Genre
Baston
Date de sortie
13 septembre 2002 - France
23 septembre 2002 - USA
28 mars 2002 - Japon
Développé par
Namco
Edité par
Namco
Disponible sur
PS2
Modes de distribution
Boutique
Site officiel
Site officiel
PEGI
 Interdit aux moins de 12 ans
 Violence

Après un Tekken Tag Tournament relativement médiocre, Namco se devait de reconfirmer son statut de mastodonte de la baston avec ce Tekken 4 qui arrive fraîchement dans nos vertes contrées. Alors, pâle copie de son aîné ou véritable suite à posséder? Le mystère est entier...

 
 
Après avoir raté son entrée sur PS2, les développeurs japonais ont donc décidé de récidiver malgré la rude concurrence qui s'est instaurée sur ce même support.
Ils ont ainsi inséré des nouveautés intéressantes et corrigé les erreurs qui avaient démangé TTT.
 

Les P'tits nouveaux!!

Après avoir inséré la galette noire tant convoitée depuis des mois, on est vite dans la sauce des combats urbains avec une intro efficace nous montrant notamment les différents protagonistes de l'histoire. Ainsi, on retrouve les habituels casse-cou tels Paul Phoenix ou Heihachi( ils sont pas encore morts!?) mais cinq nouveaux sont apparus pour ce fameux tournoi qu'est "the king of iron fist". On retrouve entre autres Christie Monteiro, une belle et exotique brésilienne, Steve Fox, un boxeur qui ne combat que grâce aux contre-attaques et Marduk, un gros malabar qui risque de faire mal! A noter l'intelligente supression des personnages tels Alex, un valeureux kangourou , qui se révélaient trop débiles.
Au total, vous pourrez vous frottez donc avec 21 combattants, tous plus charismatiques les uns que les autres, et c'est tant mieux.
 

Que c'est beau!!

La première chose que l'on remarque en jouant à Tekken 4, ce sont ses somptueux graphismes : ils pourraient facilement être comparés à un borne d'arcade, tellement ceux-ci sont fouillés et détaillés. Le jeu fourmille de détails comme le public mobile ou les stigmates de l'âge de certains combattants( comme les superbe moustaches de Law) et les couleurs sont vraiment chatoyantes, pour le plus grand bonheur de nos mirettes. Une version 60Hz a également été introduite, chose qui faisait défaut au précédent opus. Cependant, les arènes ne jouissent, hélas, pas d'une qualité de graphismes identiques aux protagonistes. Il y en a dotées d'un bon niveau de détails mais certaines sont trop sobres pour mettre en émoi nos yeux.
 

Gameplay innovant

Outre l'ajout de nouveaux persos, Death by Degrees propose des combats plus techniques avec une gestion efficace de l'espace lors des combats. En effet, les pas latéraux seront de la partie et vous devrez vous en servir sciemment pour espérer contrer certains coups pour contre-attaquer efficacement. De plus, les environnements seront limités, à l'inverse des précédents volets et la gestion des arènes ne devient que plus jouissive. Les coups ultimes ont été également corrigés et ils provoqueront moins de dégâts pour ainsi rallonger les combats. Les combats seront donc plus techniques et il ne faudra pas taper la manette à coups frénétiques pour invoquer le "coup-de-la-mort-qui-tue".
 

Que dire de la durée de vie?

Eh bien, celle-ci s'avère très convenable. Outre les modes habituels d'un jeu de combat, on retrouve le mode Death by Degrees force, sorte de Beat'em up ou encore un mode qui permet de se frotter en équipe, où il faudra user de rage et de compréhension entres les différents membres de l'équipe pour gagner. Le mode theatral sera également présent, pour visionner en boucle toutes les anecdotes des protagonistes. Le débloquage des différents combattants vous occupera un certain temps aussi, et débloquer tous les extras sera chose longue.

Article rédigé par TheHawk , le

Ce Tekken n'a finalement rien à envier à son prédécesseur, au contraire. Il allie beauté, technique et longévité : un must du genre à consommer sans modération que les fans de jeux de combats ou ceux que Virtua Fighter 4 lasse doivent acquérir : c'est un ordre!!

Points positifs

  • Graphisme
  • Technique
  • Durée de vie
  • Mode 60 Hz

Points négatifs

  • Les arènes ne sont pas toujours réussies
  • Ceux qui n'aiment pas la baston ne seront pas convertis

Commentaires