Test : Virtua Fighter 4

Virtua Fighter 4 - PS2

Genre : Baston

Date de sortie : 07 mai 2002

Genre
Baston
Date de sortie
07 mai 2002 - France
Développé par
Sega-AM2
Edité par
Sega
Disponible sur
PS2
Site officiel
Site officiel

Dans les jeux de combats, on trouve plusieurs camps : les fans de Tekken, les fans de Soul Calibur et, un peu plus discrets, les fans de Virtua Fighter. Ces derniers sont les vrais amateurs de technique et le quatrième épisode n’échappe pas à la règle.

 
 
J’ai commencé les jeux de combat avec Street Fighter 2 Turbo sur SNES et depuis, plus rien (à l’exception de Mortal Kombat qui me faisait bien rire) du moins je n’ai jamais plus acheter un jeu de fight, j’ai toujours trouvé ce genre de jeux complètement stupide et démuni de la moindre finesse et je me rends compte aujourd’hui que dans ce monde bourrin je suis passé à côté d’une série mythique nommée Virtua Fighter. Alors certes les fans de jeu de combat me diront qu’il est sorti en Europe deux jeux mythiques autres que les VF qui sont Bushido Blade et Tobal N°1. Mais sinon, il n’y avait pas grand-chose à se mettre sous la dent. Et pourtant aujourd’hui, loin des merdes style Capcom VS SNK ou autres Street Fighter 2 Alpha Prime Turbo injection GTI 16 soupapes, Sega vous propose LE jeu de combat ultime. En quoi diffère-t-il des autres me direz-vous ? Et bien il est simplement réaliste. Contrairement à un Death by Degrees, il ne suffit pas d’appuyer sur tous les boutons pour pouvoir sortir des combos. Virtua Fighter 4 mise sur le réalisme des disciplines tels le Kung Fu, l’Hakkyoku-Ken, le Jeet Kune do et d’autres… En tant que fan d’arts martiaux, je peux que dire que ce jeu est tout ce que j’attendais. Mais rassurez-vous, Sega ne s’est pas arrêté à un simple jeu de combat magique, puisqu’ils ont développé leurs produits bien plus que l’on aurait pu l’imaginer.
 

Le plein de modes

Ha la vache, qu’est-ce que ça fait du bien de voir un jeu de combat aussi travaillé… Il y a une multitude de modes plus intéressants les uns que les autres. Mais tout d’abord avant de détailler tout cela, je voudrais signaler la perfection des menus. Alors que dans un jeu de combat les menus sont souvent tous pourris en 2D, Sega a su innover et créer quelque chose de beau, de clair et de précis. Vous débarquez donc sur le menu principal et là s’offrent à vous tous les petits modes à commencer par l’Arcade. Le traditionnel Arcade. Il est simple, vous entrez dans un tournoi et vous affrontez tous les adversaires du plateau jusqu’à finir le jeu. Puis vient le mode VS qui vous propose des combats délirants avec vos potes ! Ces 2 modes sont très traditionnels je vous l’accorde, mais le suivant l’est nettement moins, il s’agit du mode Kumite. Kesako le mode Kumite ? C’est tout simple : vous choisissez un personnage puis vous affrontez tous les autres plusieurs fois, jusqu’à ce que vous en ayez marre. L’avantage c’est que plus vous irez loin plus vous gagnerez d’objets spéciaux et de trucs en tout genre pour votre personnage. Il est aussi possible dans ce mode Kumite de faire évoluer votre apprenti, le joueur IA mais nous y reviendrons un peu plus tard. Vous avez ensuite les traditionnels modes d’entraînement, mais ces derniers sont particulièrement bien faits. Vous avez un entraînement pour apprendre les coups et un pour faire face à des situations particulières. Puis vous avez ensuite le AI System. C’est simple : vous choisissez un joueur dans la liste puis vous vous battez contre lui et il apprend ainsi vos méthodes de combat. Vous pourrez ensuite lui faire faire le championnat mais vous devrez le coacher pendant le combat pour lui dire quand ou quand il ne doit pas attaquer. Vous pourrez ensuite enregistrer le replay que vous pourrez revisionner pour encore une fois dire ce qui était bien et ce qui ne l’était pas. C’est vraiment une superbe innovation de la part de SEGA. Voilà en gros tous les modes qui vous attendent dans Virtua Fighter 4.
 

Les petits anciens, les nouveaux et le disparu

Tout d’abord avant de commencer je voudrais rendre hommage à la mémoire du disparu, comme la tradition je vous demanderai de ne pas applaudir merci :
Taka-Arashi.
Voilà merci de ne pas avoir applaudi.
Maintenant place aux anciens :
Akira Yuki, Pai Chan, Lau Chan (mon préféré), Wolf Hawkfield, Jeffry McWild, Kage-Maru, Sahara Bryant, Jacky Bryant (à ne pas confondre avec Danny Briand), Shu-Di, Lion Rafale, Aoi Umenokouji et les deux petits nouveaux qui sont Lei Fei et Vanessa Lewis. Lei Fei c’est un peu le personnage du débutant. On peut appuyer un peu sur tous les boutons, ça marche quand même. En revanche Vanessa mise tout sur la défense et devient un personnage très technique mais qui pose beaucoup de problème pour ceux qui l’attaquent avec des coups de poings. A l’inverse d’un Death by Degrees, dans VF4 vous devrez trouver votre personnage pour savoir à quel style de combat vous vous rapprochez le plus. C’est donc une question de temps au début. Voilà, c’est une équipe de 13 combattants qui vous attend pour ce quatrième championnat du monde.
 

D’un point de vu graphique, ça donne quoi ?

Certes, VF4 n’est pas aussi beau que Tekken 4 ou autre DOA 3 et Soul Calibur 2, mais il reste quand même excellent et c’est ce qui se fait de mieux à l’heure actuelle sur PS2. En plus Sega ne s’est pas moqué de nous car ils ont même proposé un mode 60 Hz. L’animation est fluide en permanence et ne souffre d’aucun ralentissement. C’est une réelle claque qu’on prend dans sa face dès les premières minutes de jeux. Bref VF4 n’a pas à rougir de la comparaison avec d’autres titres même si on peu regretter le design des personnages un peu caca et l’aliasing un peu trop présent.
 

Le mot de la fin

Incontestablement, VF4 ne joue pas dans la même catégorie que Death by Degrees et c’est tant mieux. Vraiment un jeu de combat excellent que tout fan d’art martiaux se doit de posséder absolument.
 

Article rédigé par Ferou , le

VF4 est bien la claque que l’on attendait sur PS2, il ne reste plus qu’à attendre Virtua Fighter Quest sur le Gamecube de Nintendo. Arf ça va être long ! Mais nous avons là un jeu d’anthologie.

Points positifs

  • Le réalisme des coups
  • Le mode 60Hz
  • La durée de vie illimitée
  • Les graphismes

Points négatifs

  • Design des persos
  • Trop d'aliasing

Commentaires