Preview : Dark Chronicle

Dark Chronicle - PS2

Genre : RPG

Date de sortie : Septembre 2003

Genre
RPG
Date de sortie
Septembre 2003 - France
Développé par
Level 5
Edité par
Sony Computer Entertainment Europe
Disponible sur
PS2
Site officiel
Site officiel

Tout le monde se souvient du premier titre de Level-5 nommé Dark Cloud qui a tant fait parler de lui mais qui a fini par être une grosse déception. Et bien c’est ici le test de la suite, j’ai nommé Darck Chronicle que je vous sers sur un plateau d’argent (faudra me le rendre le plateau après c’est celui de ma mère…). Level-5 compte bien avec cet épisode remonter le niveau et prouver aux joueurs du monde entier qu’ils ne font pas que des daubes et qu’ils savent faire des jeux qui tiennent la route sans pour autant rentrer dans un trop grand sérieux. Mais bon, sans plus attendre je vous laisse découvrir ce petit bijou dans ses moindres détails.

 
 
Il est normal je pense que je commence par vous expliquer l’histoire du jeu étant donné que tout le monde n’y a pas forcément joué et ne sait donc pas forcément de quoi le jeu parle.
Tout d’abord le héros! Ce dernier se nomme Max, n’est âgé que de 13 ans mais est déjà très débrouillard et mécanicien de profession. Il a passé toute son enfance dans son atelier à trafiquer et bidouiller tout ce qu’il trouvait, ce qui l’a amené à construire une multitude d’inventions et dont sa fierté s’appelle Steve, un robot qui le suit partout où il va. Hélas il n’est jamais sorti de son atelier ce qui a fait naître en lui cette envie grandissante de justement voir le monde extérieur, de partir à l’aventure, d’explorer les moindres recoins de tout ce qui l’entoure mais en ayant tout de même un but. Qu’est ce que c’est qu’c’est ti ? Et bien Max veut retrouver sa mère (point). Ceci est bien joli mais un héros seul pour une histoire banale (à première vue) n’annonce pas un grand hit. Détrompez-vous, il n’est pas seul étant donné que la princesse Monica le rejoindra et passera toute l’aventure à ses côtés mais elle avec un but à elle. Ce dernier est de suivre la trace du meurtrier de son père à travers le temps afin de changer son futur et d’empêcher la mort de son père. Voici donc l’intrigue principal du jeu. Simple mais efficace.
 

Un petit tour côté GamePlay

Quoi dire dessus ? Tout simplement qu’il a été nettement revu à la hausse pour le plus grand bonheur des joueurs, que les combats ont gardé le même principe avec la jauge d’armes, les attaques à votre bon vouloir et tout ce qui s’en suit (ce n’est pas du tour à tour, c’est le principe d’un A-RPG). Quelles jauges me dites-vous ? Ce sont des sortes de réservoirs de capacités d’utilisation. Elles sont la pour chaque arme et lorsqu’une d’entre elles est vide l’arme lui correspondant devient donc inutilisable (se casse) et doit se faire reforger ou bien « synthétiser » (mélanger avec d’autres items pour l’améliorer) pour pouvoir reprendre du service. Dans les combats, nos deux personnages pourront faire appel à leurs « aptitudes spéciales » qui les aideront plus d’une fois. Pour Max c’est Steve qui sera là pour l’aider et grâce à ses talents de bricoleur (à Max) il pourra le perfectionner au fil du temps pour le rendre de plus en plus fort et donc de plus en plus efficace. En ce qui concerne Monica, elle ne pourra pas faire appel à quelqu’un d’extérieur mais pourra en contre partie se transformer en monstre via des badges qui représentent chacun une identité spéciale. Une autre de ses caractéristiques, elle pourra prendre l’apparence de tous les ennemis qu’elle battra au cours de l’aventure. A part ça le Georama n’a pas changé non plus, un terrain vide et des éléments que vous trouverez ou bien achèterez au cours de votre aventure (arbres, maisons, ….) pour le remplir. Enfin voilà pour ce point.
 

Un petit tour dans le jeu lui même.

Pour cet épisode et donc sa deuxième création en date, Level-5 a décidé de mettre le paquet et de nous offrir un jeu qui saura utiliser toutes les capacités de nos belles Playstation 2. Pour cela, la firme a revu les graphismes à la hausse avec des décors tout en 3D et des personnages en Cell-Shading (dessin-animé), le tout saupoudré de couleurs vives et chatoyantes pour pouvoir faire plonger le joueur dans une atmosphère de bonheur et de gaieté sans pour autant lui faire oublier le fil de l’histoire qui reste une quête passionnante remplie d’obstacles et de méchants (en partant des carottes sur pattes pour arriver sur un hélicoptère en bois avec des jambes.). Le jeu n’est quand même pas aussi morne que vous pourriez le croire en lisant ses lignes qui vous disent que tout ce qui était dans le premier se retrouve-ici-en-mieux, puisqu’il y a quand même eu un peu d’innovation. Celle ci se fait avec l’arrivé de mini-jeux, ce qui rallonge encore un peu le nombre d’heures à passer devant votre écran. Dans ces derniers ont peut notamment dénombrer la pêche, les courses et plusieurs autres encore tous aussi marrants les uns que les autres. Autre bon point du jeu, et ceci est un point qui a plus d’importance que certains ne pourraient le croire, la bande son. Certes elle n’égalera pas une des compositions de Uematsu ou de n’importe quel autre compositeur des FF mais « Mr. Nishiura Tomohito » a quand même réussi à faire quelque chose de très joli, mélodique à souhaits, et aussi très prenant. Un bon point qui doit être reconnu à sa juste valeur.
 

Article rédigé par aLien* , le

Pour finir je dirais que dans cet épisode, Level-5 s’est vidé les tripes, a essayé de corriger le maximum de bugs et d’erreurs possibles par rapport au premier épisode et saura nous en mettre plein la vue. Avec des graphismes encore plus beaux, une histoire très prenante qui saura vous tenir en haleine pendant bien des heures, des héros tout « mimi » mais quand même très charismatiques et un éditeur de carte (c’est le seul jeu a en proposer un alors autant lui en faire un de ses avantages), des boss qui peuvent être tout simples à battre ou bien très chiants (ce qui relève un peu le niveau de difficulté), et une bande son des plus ravissantes, Dark Chronicle 2 est en train de s’annoncer comme un hit (pour l’instant) et espérons qu’il saura nous en mettre plein la vue.
Ah oui, juste en passant je tiens à dire que Level-5 est en train de travailler sur son prochain jeu qui sera sur XBox et qui a déjà fait parler de lui étant donné que ce sera le premier MMORPG de ladite console. Celui-ci n’est autre que « True Fantasy Live Online » (une preview est disponible à cette adresse (http://www.hardgamers.org/preview.articles/86.html) et c’est un « article by MOI ! »).

Enjoy !

Commentaires