Preview : Gran Turismo 4

Gran Turismo 4 - PS2

Genre : Simulation automobile

Date de sortie : 09 mars 2005

Grand Turismo est rapidement devenu l'une des séries phares sur les consoles Playstation. Dire que certains ont même décidé d'acheter une PS2 uniquement s'approprier le troisième volet ! Lorsqu'on sait ça, on n'est pas étonné d'apprendre que le dernier épisode en date a été le jeu le plus remarqué chez Sony, au cours du salon de l'E3 2003. Faites donc le plein d'adrénaline avec Gran Turismo 4.

 
 
Lors de l'E3, récente échéance vidéoludique qui a eu lieu cette année à Los Angeles, on a pu observer la domination de Gran Turismo 4 dans le domaine des jeux de courses. Beaucoup de personnes attendaient ce moment, d'où la queue immense postée devant le stand du titre. Pas vraiment étonnant si l'on admet que le soft n'est autre que le dernier opus de la série la plus populaire du genre. Une pole position ainsi facilement explicable. Mais avant toute chose, ne vous attendez pas à des changements radicaux par rapport au précédent volet, ce n'est qu'en entrant dans les détails du soft que l'on constate de réelles différences.
 

Les caisses, évidemment

Celles-ci jouent comme d'habitude un rôle clé dans l'intérêt du soft. On trouve d'ailleurs pas mal de nouveautés. Tout d'abord le directeur de projet, Kazanori Yamauchi himself, a annoncé que les bolides bénéficieraient d'une modélisation encore plus fine et de détails plus nombreux. Un nouveau système de modélisation 3D rendra le tout bien plus esthétique. Selon les dires de monsieur Yamauchi, on peut s'attendre à une révolution graphique sur le plan automobile. Soulignons également la présence d'un nouveau système de direction (le précédent a été complèment modifié) qui permettra d'accéder à un nouveau style de conduite. On ne sait pas encore grand chose à ce sujet, mais il est certain que la maîtrise des véhicules n'en sera que plus complexe. GT4 proposera plus de bolides que son prédecesseur (environ 500), c'est une bonne nouvelle. Les développeurs ont décidé de ravir absolument tous les fanatiques de voitures de course, aussi bien anciennes que modernes. On trouvera ainsi des bolides américains issus des années 60, avec leur célèbre moteur V8. Mais ce n'est pas tout ! Les voitures européennes resteront bien entendu au rendez-vous, à la différence qu'elles seront beaucoup plus nombreuses. Enfin, tout ces véhicules de course seront séparés en plusieurs groupes. En début de championnat par exemple, le joueur aura le choix entre les catégories : Racing, Street, Standard, Modified & Convertible (je ne préfère pas tenter la traduction). Le jeu permettra donc de revisiter 40 années d'automobile à travers 5 catégories.
 

Un réalisme poussé

Oui, Gran Turismo 4 mise beaucoup sur le réalisme. Un aspect très bénéfique à chaque épisode de la série, en fait. Ici, de nombreux moyens ont été mis en oeuvre pour augmenter au maximum le degré de réalité. On commence par ce qui est évident, à savoir la présence d'un volant. Mais l'équipe du jeu ne s'est pas arrêtée là, elle a carrément effectué des centaines de tests pour en concevoir un qui permettra les approches les plus réalistes possibles. Les bolides comporteront en outre un physique légèrement modifié, on ne sait pas si cela altèra ou non la prise en main des habitués. Tout laisse à penser que ce facteur insistera aussi sur le réalisme. Autre domaine important, les décors. L'attention portée au moteur 3D du jeu assure un environnement graphiquement plus poussé, avec des paysages bien plus beaux et variés pour chaque circuit. Le grand gagnant dans ce domaine à l'E3 fut sans aucun doute la course du Grand Canyon, qui a beaucoup impressioné par l'étendue de ses paysages ; notamment les falaises, magnifiquement reconstituées.

Le perfectionnisme des développeurs est allé jusqu'à effectuer des tests sur certains circuits réels. Ainsi le circuit de Tsukuba, qui fait d'ailleurs sa première apparition dans un Gran Turismo (tout comme les circuits New-Yorkais) a été la source de nombreux essais libres. Mêmes conditions dans le jeu et dans la réalité, mêmes caisses et même circuit. De sorte à rendre compte le mieux possible des sensations ressenties au cours d'une véritable course. Le comble, c'est que l'équipe est parvenue à atteindre un degré proche de la perfection : moins d'une seconde d'écart entre les temps mis dans la réalité et dans le jeu, avec le même bolide. Cela montre aussi que le nouveau physique des voitures dans GT4 est particulièrement précis.
 

Mystère élucidé, Jeu en Ligne

On trouve des questions à se poser dans n'importe quel jeu à venir, c'est certain. Mais ici, cela s'avère très intéressant, d'autant plus que le soft est particulièrement attendu. Tout d'abord, le design des menus, rubriques etc. a réellement été remanié. Cette rumeur a été confirmée par une personne en lien avec la conception du jeu. En y repensant, c'est très positif, un nouveau design (n'est-ce pas Hardgamers). Pourquoi ne pas changer un peu ! Puis, on arrive inévitablement à la grande question - qui est donc analysée aujourd'hui - concernant la compatibilité Online du soft. Eh bien oui ! Il sera online, a moins d'un brutal changement de dernière minute. Pourtant les développeurs et Sony lui-même restaient au départ un peu réticents à cette idée. De toute évidence, ajouter à son soft une compatibilité online ou la réfuter est un choix difficile. Mais nul doute que Sony est au courant des énormes bénéfices qu'il peut en tirer. Le jeu sera donc jouable en ligne, mais on ne sait pas encore combien de joueurs le serveur pourra supporter. Le principal, c'est qu'il le soit !
 

Article rédigé par n0nam , le

Un jeu extrêment attendu, à juste titre. Toujours plus de caisses, plus de circuits et des graphismes à couper le souffle. On a hâte de retrouver les joies du volant dans un soft qui est en passe de tourner une nouvelle page de la simulation automobile, d'autant qu'il sera online. Je parle trop vite, pensez-vous ? Mais non... Après tout Gran Turismo 4, c'est The Real Driving Simulator !

Commentaires