Test : Freekstyle

Freekstyle - PS2

Genre : Course de motos

Date de sortie : Septembre 2002

Genre
Course de motos
Date de sortie
Septembre 2002 - France
Développé par
EA Big
Edité par
EA Sports
Disponible sur
GBA, Gamecube, PS2
Site officiel
Site officiel

Les jeux de moto sur PS2 ne sont pas légion et nous n'avons pas encore eu affaire à un prétendant sérieux pour la discipline, mis à part MX 2002, sorti il y a un an. Freekstyle représente-il une menace pour la suite du soft de THQ ?

 
 
MX 2002 était à l'époque le seul jeu de moto potable sur PS2, mais les temps changent et EA Sports a décidé de s'attaquer à cette discipline en nous proposant Freekstyle, un jeu de moto déjanté ne jouant pas tout à fait dans la même catégorie, puisque c'est surtout le côté extrême de ce sport qui est mis en avant. A noter que dans les prochains jours (comptez donc quelques mois vu ma légendaire ponctualité), je ferai le test de MX Superfly, la suite de MX 2002, justement. Etrange coïncidence ? Probablement pas, disons plutôt que THQ a, semble-t-il, l'ambition de sortir un MX par an...
 

Présentation du jeu

Freekstyle est calqué sur SSX Tricky et Sled Storm. Mais quand je dis calqué, hein, c'est vraiment calqué : tout, tout, tout a été repompé. Les commandes sont les mêmes, le graphisme est semblable en ayant remplacé la neige par de la terre, il y a toujours un système de turbo, de méga figure quand on remplit une jauge (ce qui peut être fait en faisant des tas de tricks), les championnats ressemblent à ceux de SSX Tricky (on doit faire trois courses sur un même circuit), etc. Ah, ils ont quand même pensé à changer les Sleds par des motos et les circuits sont différents, aussi.
Remarquez, toujours utiliser le même concept peut être sympa pour les nouveaux venus, car ils ont affaire à un jeu parfaitement rodé, avec une jouabilité au poil, des graphismes très corrects tout en étant très fluides et ressentir une impression de vitesse très impressionnante ! Autre que de jouer au premier SSX sorti en même temps que la PS2...
Les personnages que vous pourrez incarner sont de véritables stars de la discipline comme Brian Deegan, Stefy Bau, Clifford Adoptante et surtout Mike Metzger (fortement représenté dans le jeu, puisqu'il est considéré comme l'inventeur du Freekstyle. Vous le reconnaîtrez facilement, c'est le gros monsieur plein de tatouages.).
 

Les p'tites différences

Bon ok, j'ai un peu exagéré car il y a quand même deux, trois différences par rapport à SSX Tricky. La première, c'est que les circuits sont cette fois-ci encore plus longs (à peu près 7 à 8 minutes pour faire une course de 3 tours), et c'est beaucoup trop long ! Si on perd, c'est vraiment lourd de devoir se retaper ses huit minutes de course, tout en sachant qu'il faut boucler trois fois la course pour accéder au circuit suivant (sans compter qu'il y a trois modes de jeux : course normale, freestyle et freekstyle). En tout cas, ça garantit une bonne durée de vie. Supposons que vous êtes un dieu du pad et que vous finissez le jeu sans perdre une seule fois et qu'il y a neuf circuits : ça vous fait 3x3x9x8=648 minutes, soit à peu près 11 heures. Multipliez donc ce temps par trois à peu près et vous aurez une estimation de la durée de vie de Freekstyle...
Deuxième différence : le moteur physique. Et là, c'est un bon point pour Freekstyle car il est très bien réalisé : on sent bien la moto, les pertes d'adhérence, le poids du motard, etc. Mais il reste quand même un ou deux bugs quand on percute des obstacles...
 

Et dernière différence : l'IA

Enfin remarquez, ce n'est pas vraiment un changement, c'est plutôt une mauvaise habitude prise par les développeurs dans les deux précédents volets, encore exagérée ici. Les concurrents s'adaptent à votre style de jeu, mais ils le font mal. Je m'explique : l'IA fait parfois des fautes d'appréciation lors des sauts, tombent, utilisent le turbo, etc. Jusqu'ici, aucun problème. Mais là où ça coince, c'est que quand vous êtes à la bourre, ils ralentissent et que quand vous êtes premier, ils accélèrent ! Résultat : on est dans les trois premiers tout au long de la course et juste à la fin, vous ripez et vous êtes dernier ! Et quoi que vous fassiez, ça se reproduira, même si vous connaissez le circuit par coeur.
Les développeurs auraient dû faire une IA qui ne s'adapte pas aux joueurs mais qui devient de plus en plus douée au fur et à mesure que vous avancez dans le championnat, pour offrir une petite touche réaliste. Là, ça frôle parfois le ridicule : vous rippez, les autres vous attendent et vous accélérez comme un boeuf et vous revoilà premier. Vous continuez à filer comme une fusée, au dernier moment, vous ratez un virage. Vous pensez que les autres ne pourront pas vous rattraper vu qu'ils n'avaient pas l'air doué tout à l'heure, et là, ils conduisent comme des dieux !
 

Au final

Freekstyle est décevant pour qui est blazé des jeux signés EA Sports BIG. Ils retrouveront les mêmes éléments que SSX Tricky et Sled Storm : même ambiance, même jouabilité, même jeu, en quelque sorte. Mais le plus regrettable dans tout ça, c'est que l'IA ne soit pas au point, ce qui nous oblige à se rabattre sur le mode split-screen, à deux joueurs, où le jeu prend toute sa dimension, même si l'absence de concurrents devient alors gênante. Donc je ne peux que vous conseiller d'attendre mon test de MX Superfly...

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Un jeu de moto qui est donc décevant pour le joueur solitaire ayant déjà acheté Sled Storm et SSX Tricky. En revanche, ceux qui sont complètement fondus de moto peuvent quand même se laisser tenter...

Points positifs

  • Graphismes
  • Durée de vie
  • Jouabilité

Points négatifs

  • IA complètement nulle
  • Répétitif
  • Pas assez original

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

32 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires