Test : Ratchet & Clank 2

Ratchet & Clank 2 - PS2

Genre : Action / Plate-formes

Date de sortie : 19 novembre 2003

Genre
Action / Plate-formes
Date de sortie
19 novembre 2003 - France
Développé par
Insomniac Games
Edité par
Sony Computer Entertainment
Disponible sur
PS2
Parfois appelé
Ratchet and Clank, Ratchet et Clank, Ratchet & Clank 2 : Locked & Loaded, Ratcht & Clank 2, r&c 2, r&c2, r&c3
Modes de distribution
Boutique
Site officiel
Site officiel
PEGI
 Interdit aux moins de 3 ans

Suite d’un premier épisode très réussi, Ratchet & Clank 2 compte bien combler les défauts de son aîné. Comment ? Plus d’humour, plus de personnages, plus de missions, plus de flingues, plus de... tout.

 
 
Après les évènements du premier jeu, Ratchet le lombax et son pote robotique Clank sont considérés comme des héros intergalactiques. La classe, c’est clair. Ainsi, en fonction de leur large renommée, le PDG de l’immense entreprise d’armes Megacorp, M. Fizzwidget, vient leur demander de l’aide : un des cobayes des laboratoires de la société vient d’être enlevé par un mystérieux individu. OMG ! Ratchet & Clank acceptent alors volontiers le contrat et se lancent ainsi à le recherche de la bestiole disparue à travers la galaxie Boston (contrairement à celle de Solana qui était celle du premier opus) : le proto-animal, c’est son nom, est une adorable petite boule de poils bleue aussi mignonne qu’une Tagada radioactive. Pourquoi ce truc est-il aussi important ? Pourquoi est-ce que M.Fizzwidget parait-il aussi affolé ? What The Fuuuu ? Autant de questions se posent ainsi pendant votre aventure, questions qui trouveront vite des réponses à travers un scénario simple, prévisible, mais si bien mis en scène que l’on lui pardonnera beaucoup. Et puis, c’est Ratchet & Clank, quoi : un duo qui a tellement apporté à l’action/plate-formes que l’on ne peut que s’incliner face au travail d’Insomniac Games.
 

T’Eclater La Tronche, tout simplement

Par rapport à son prédécesseur, R&C 2 apporte un lot assez incroyable de nouveautés, à commencer par un gameplay fluidifié. Plus précis, moins pataud, celui-ci voit notamment l’arrivée des déplacements latéraux dont on se servira plus d’une fois pendant les combats. Véritable soulagement, celui-ci nous permet enfin d’esquiver les attaques et de locker ses ennemis dans une parfaite visibilité de façon très accessible. Bien sûr, ce n’est pas la seule nouveauté puisque les développeurs ont diversifié les phases de gameplay en proposant, par exemple, des courses d’aéromotos, des combats aériens en vaisseau plus fréquents et mieux pensés (on peut enfin customiser son bolide), de nouveaux types d’énigmes, des niveaux sur mini-lunes à la manière de Mario Galaxy, des arènes monstrueuses avec des tonnes de défis originaux, des phases de planeurs et surtout, surtout, plus d’armes et de gadgets ! Grande originalité du premier épisode, leur nombre est ici considérablement augmenté puisqu’il est désormais disponible d’acquérir plus de cinquante de ces objets : pistolet à lave, bobine à plasma, moutonator (qui transforme les ennemis en moutons), bombe gravitationnelle, en passant par les différentes clefs (l’arme de baston rapprochée) à récupérer au fil de l’aventure… il est juste impossible de se lasser de l’inventaire.
 
 
De plus, tous les pétoires disposent d’un système de level-up : lorsque la jauge d’utilisation est remplie, l’arme passe alors au niveau 2 afin d’être encore plus performante. Simple, mais génial ! Ce système de niveaux est également repris pour la vie : désormais, cette dernière s’affiche en segments, et offre plus de possibilités puisqu’au bout d’une certaine dose d’expérience acquise, elle se voit légèrement agrandie. Ceci s’avère être un grand avantage face à un bestiaire des plus féroces ! En effet, pour résister aux robots-poulets, aux écureuils mutants et autres poissons à deux têtes, agrandir sa jauge de vie est primordial. Mais il est également possible de s’enfiler dans des armures plus résistantes ! Une fois la somme de boulons (la monnaie intergalactique) obtenue, à vous de faire votre shopping : pétoires, armures, munitions… ? Vous avez le choix, car Ratchet & Clank 2 est tout simplement incroyablement vaste !
 

« Comme c'est gentilleux ! Absolument fabulique ! Vous faites une satacrée équipe ! »

Comme dit précédemment, le lot d’ajouts est tout simplement impressionnant. Je pourrais également vous parler des dizaines de boulons Platinium à récupérer, des points de compétence à obtenir, des nanoboosts à choper dans les niveaux, de la multitude de bonus à débloquer et des environnements super variés que l’on parcourera, mais je pense que vous avez compris que ce jeu est démesurément prenant ! En plus de l’aventure qui vous demandera une bonne vingtaine d’heures, les multitudes de choses à faire dans cet open world magique vous solliciteront au moins quinze heures. Le pire, c’est que l’on a du mal à lui trouver défaut ! Tout est très bien orchestré, fun, varié. L’équilibre action/plates-formes est savamment dosé : on ne se fait pas chier, et ça, c’est vraiment Qwarktastique ! Techniquement, soyons indulgent, le jeu, sorti en 2003, s’avère sans doute comme l’un des plus beaux jeux de son époque. L’évolution avec le premier épisode est flagrante, et l’optimisation du moteur graphique permet l’inclusion de bien plus d’éléments dynamiques : les vingt-cinq planètes que nous visiteront possèdent toute un environnement propre, dynamique, avec une profondeur de champ souvent envoûtante. Nous, on kiffe. Alors bien sûr, de nos jours, certains seront peut-être allergiques, mais il est inutile de nier que R&C 2 fut un très beau jeu. On attend donc éventuellement une version H.D. pour nous émerveiller à nouveau, comme ce fut le cas il y a bien des années.
 
 
La composition musicale, réalisée par le talentueux David Bergeaud, est magnifique et colle parfaitement à l’ambiance épique de l’aventure. L’humour prime évidemment avant tout, avec des références à notre monde actuel plutôt hilarantes et des situations vraiment mémorables, et domine sur une histoire pas forcément très fouillée. Les nombreux personnages charismatiques combleront alors ce problème : personnages parfois issus de l’ancien jeu (le (mythique) Plombier, Qwark, Darla Gratch…). Vraiment, ce Ratchet & Clank est un jeu dont on se souviendra longtemps.
 

Article rédigé par Naxi , le

Avec ce Ratchet & Clank 2, Insomniac Games signe ici un des jeux les plus prodigieux et novateurs de son histoire. D’une variété immense et prenante, bourré d’humour, de beauté, d’ingéniosité et signé d’une composition musicale brillante, ce titre est une légende de l’action/plate-formes qui renforce incroyablement les bases d’une série difficilement immanquable. Foncez !

Points positifs

  • Très grande diversité
  • Humour omniprésent
  • Long, super long même
  • Musiques envoûtantes
  • À l'époque, ça déchirait graphiquement...

Points négatifs

  • ... mais peut-être qu'aujourd'hui, ça pique un peu les yeux ? Noooooon

Commentaires