Test : Castleween

Castleween - PS2

Genre : Aventure Halloweenesque

Date de sortie : Novembre 2002

Genre
Aventure Halloweenesque
Date de sortie
Novembre 2002 - France
Développé par
Wanadoo Edition
Edité par
Kalisto
Disponible sur
PS2
Site officiel
Site officiel

Ah, la fête d'Halloween, les bonbons, les monstres et les cimetières qui font la fête... Wanadoo profite de cette fête populaire pour réaliser un jeu qui nous plonge dans cette ambiance angoissante. Ce jeu assez simpliste et réservé aux enfants s'appelle Castleween, un nom qui fait froid dans le dos.

 
 
Comment gagner encore plus d'argent avec une fête américaine qui rapporte déjà gros ? C'est facile ! Prenez des sorcières, des chats noirs et des citrouilles, numérisez tout ceci grossièrement et sortez un jeu juste après Halloween. Voilà ce qu'à fait Wanadoo Edition et Kalisto le 27 novembre 2002.
 

Une histoire du tonnerre !

Vous êtes deux chtits n'enfants Alicia et Greg déguisés pour l'occasion en sorcière et petit démon. Ils décident de partir avec la troupe d'enfants du village, dans la forêt, à la recherche de bonbons (ben tiens, pourquoi allez dans une ville éclairée ?). Malheureusement, nos 2 héros prennent un peu du retard sur la bande et... se perdent ! Heureusement, ils arrivent enfin à une masure abandonnée bien charmante. Horreur, dedans, le vilain croque-mitaine (pour la petite histoire, le croque-mitaine est un monstre qui croquait les doigts de pieds des enfants quand ils ne dormaient pas) a statufié tous les enfants. Froussards comme pas deux, Alicia et Greg s'enfuient en courrant mais découvrent qu'ils sont piégés dans le monde des morts. Ils sont donc condamnés à sauver les autres enfants pour revenir dans le monde des vivants. Un scénario assez original donc mais qui n'apporte pas de nouveautés.
 

L'alternance des persos

On découvre déjà que le duo ne sert à rien dans cette histoire car on ne peut contrôler qu'une personne à la fois. Ne cherchez donc pas de similitude dans la plate-forme style Ratchet & Clank, etc. Par contre, en cas de besoin, vous pourrez retourner sous la forme de l'autre personnage de l'histoire. Mais bon, comme je le dis souvent : tout à un prix. Pour faire cette transformation, il faut ramasser un certain nombre de cristaux et cela rend donc la transformation hyper limitée. La particularité de ces deux protagonistes, c'est qu'ils ont tous les deux des pouvoirs bien à eux (assez fantaisistes). Greg, étant déguisé en démon, ne craint pas les flammes et court dans le feu (les enfants, ne faites pas cela chez vous). Et en plus, il utilise sa fourche pour faire plein de cascades bizarres. A l'inverse, Alicia ne craint pas le froid (que d'originalité) et peut se cacher dans son chapeau de sorcière pour passer dans les recoins. C'est donc pour cela que le changement de perso devra être stratégique (ben oui, n'allez pas dans un caisson de cryogénisation avec Greg ...).
 

Les défauts

Il y en a malheureusement sur beaucoup de points... Le scénario en premier lieu. Amusant mais pas très original, surtout qu'il devient vite barbant et répétitif. C'est de la plate-forme pure et dure qui devient vite prise de tête. En effet, lorsque l'on n’a pas assez de cristaux pour faire une transformation, et que la situation ne permet pas de passer avec son perso, et bien il faut tout recommencer depuis le début (ce qui ma value une mannette et une carte mémoire jetés dans la cheminée).
Deuxième défaut : la réalisation ! Le design est assez moche, les persos sont mal modélisés et ressemble de loin à de vieux dessins animés. Les animations aussi ne sont pas réussies et la caméra à du mal à suivre. La jouabilité est donc médiocre à cause de la caméra et de la difficulté à se déplacer dans cet univers. Le seul point qui relève un peu le jeu est le coté sonore. Des musiques assez soignées mais peu originales aussi. Et pour finir la durée de vie : pas beaucoup de niveaux, très répétitifs, pas très longs mais qui le deviennent lorsque l'on doit recommencer depuis le début à cause des cristaux. Bref, un jeu assez décevant dans l'ensemble.
 

Article rédigé par Jivé , le

Castleween est un jeu assez mitigé, autant il peut surprendre par le scénario et l'originalité (fête d'Halloween oblige) de son histoire, autant il déçoit par son gameplay et sa réalisation, très médiocres, qui n'est pas relevé par sa durée de vie. Bah, Wanadoo a su profiter d'Halloween pour faire un jeu de plate-forme assez marrant sur un thème peu exploité.

Points positifs

  • Sons
  • Histoire

Points négatifs

  • Gameplay
  • Durée de vie
  • Design

Commentaires