Test : Downforce

Downforce - PS2

Genre : Course

Date de sortie : Juin 2002

Genre
Course
Date de sortie
Juin 2002 - France
Développé par
Smart Dog
Edité par
Titus
Disponible sur
PS2
Site officiel
Site officiel

Vous aimez la F1, la vitesse et les belles bagnoles ? Fuyez ! Donwforce va vous montrer l'opposé !

 
 
Ah, la Formule 1... Les pubs, les pin-ups, les grosses bagnoles, la musique techno qu'on nous sert dans le générique... Tout un programme. Ah, faut pas oublier le championnat aussi. Et Alesi. Ah non, il est plus là celui-là, il s'est recyclé dans le développement de jeux vidéo. Son premier titre ? Downforce.
 

Musclez donc vos petits doigts

En fait, Downforce n'est pas vraiment un jeu de F1, c'est une course futuriste avec des bolides ayant le look des F1 (pour pallier le manque d'imagination des développeurs, sans doute, et pour proposer la version F1 2015 avant celle de EA Sports, pour tromper le grand public, mais apparemment, le nom a dû déjà être déposé par EA, au cas où un développeur tenterait ce coup foireux, ce qui explique que le jeu s'appelle Downforce). Mais les circuits ne sont pas du tout officiels (pourquoi faire du vrai quand on peut faire du faux ?) et vous aurez droit à une vingtaine de tracés tordus (sept décors et trois circuits pour chacun, répartis en trois niveaux : débutant, intermédiaire et expert), pas forcément inintéressants, mais vraiment pauvres graphiquement.
 

Le jeu de la pauvreté ?

En fait, ce ne sont pas seulement les circuits qui sont pauvres, mais tout le jeu. Tout, tout, tout. Bon bien sûr, on n'atteint pas les sommets de Davilex, mais on s'en approche. La musique est pourrie, le son est naze, les voitures sont mal modélisées, les textures sont floues, l'IA est prévisible et la jouabilité est pauvre. La seule chose élevée dans tout ça, c'est le prix du jeu (50 € pour une daube, bien joué ! De toute façon, même à 10 € il ne vaut pas l'achat).
Mais le gros problème au niveau de la jouabilité, c'est qu'on sent mal la bagnole : elle semble beaucoup trop légère et même si c'est de l'arcade, l'effet est exagéré. Non mais que diable ! Ne fait pas de l'arcade qui veut ! C'est tout un art, mais ça, peu de développeurs le comprennent, on dirait.
 

Boarf, j'ai été un peu pute, c'est vrai

Bon allez, j'ai été un peu vache, mais il fallait faire passer le message. En fait, je me suis emporté, tout n'est pas loupé dans Downforce : certains circuits sont moins ratés que les autres, les crashs sont sympas au début (la voiture décolle d'une dizaine de mètres avant de d'écraser et exploser en mille morceaux, rapidement saoulant, c'est vrai, un peu comme les invocations dans Final Fantasy : au début, ça nous amuse bien et puis finalement, revoir la même cinématique d'une minute quinze fois de suite, ça gave. (...) Comment ça je fais du hors-sujet ?). Evidemment, après les crash, la voiture repart intacte, en clignotant quelques secondes, pour bien nous rappeler que c'est de l'arcade, que tout est faux, que rien n'est vrai !
 

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Bon bref, un jeu de course raté. Tout est décevant mais on ne le lapidera pas sur la place publique parce que les screenshots du site officiel ne sont pas truqués, c'est déjà ça, ils ne prennent pas les gens pour des couillons.

Points positifs

  • Les screenshots du site officiel ne sont pas truqués
  • Quelques circuits
  • Davilex encore capable de pire

Points négatifs

  • Le reste !

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

32 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires