Test : International Superstar Soccer 3

International Superstar Soccer 3 - PS2

Genre : Sport

Date de sortie : Avril 2003

Genre
Sport
Date de sortie
Avril 2003 - France
Développé par
Konami
Edité par
Konami Europe
Disponible sur
Gamecube, PC, PS2
Site officiel
Site officiel

Fort de sa suprématie dans le domaine avec le génial PES 2, Konami décide malgré tout de nous sortir le troisième volet de la série des ISS. Analyse d'un titre qui se veut, contrairement à son rival, très orienté Arcade.

 
 
Konami semble fermement décidé à monopoliser la simulation de football sur les consoles de Sony. ISS 2 reste la référence en la matière sur PSOne tandis que PES 2 s'affirme comme un petit bijou que n'importe quel fan de foot et détenteur d'une PS2 se doit de posséder. Cependant, ce dernier n'est pas si facile d'accès et le maîtriser totalement s'avère long et rude. Chose qui a certainement rebuté de nombreux néophytes. On imagine donc que l'éditeur a décidé de compenser ce facteur en réalisant un jeu du même genre, mais cette fois-ci orienté arcade. Moins dur et plus amusant, voilà ce que demandaient de nombreux insatisfaits. ISS 3 apparaît ainsi en réponse a cet appel.
 

Divers modes de jeu

Le menu principal de ISS3 propose de nombreuses options. Commençons avec ce qu'il y a de plus classique, c'est à dire le match amical, la coupe internationale et les différents championnats. Bien entendu, le championnat du monde reste le plus prestigieux. Sinon on retrouve également le mode entraînement qui permet au joueur de perfectionner ses tactiques (attaque, défense) et les coups de pied arrêtés (coups francs, corners et autres penalties). Enfin, une nouveauté et non des moindres, le mode mission : les différents objectifs sont précisés avant chaque rencontre, et le joueur doit obligatoirement respecter la totalité des critères. Par exemple, si vous menez 3-0 contre telle équipe alors que l'objectif est de l'emporter par 3 à 2, offrez quelques actions à vos adversaires ; dans le cas contraire, la partie se termine. Spécificité que l'on ne trouvera jamais dans un PES, le mode mission s'avère ici assez intéressant.

Chacun de ces modes apporte une dernière nouveauté : en fonction de ses résultats, le joueur se verra attribuer une certaine quantité de points ; dans l'absolu, ces points équivalent à de l'argent. C'est par leur biais que l'on pourra se procurer de nouveaux maillots, des objets souvent insolites et même des équipes inédites. Ce système intuitif confère une consistance relative à la durée de vie du soft.
 

Un gameplay simple et facile d'accès

Le côté arcade du titre permet une prise en main quasi-immédiate. C'est certain, les débutants ne s'arracheront plus les cheveux ! Tandis que les fanatiques de PES n'auront aucun mal à retrouver leurs marques, la configuration du pad étant sensiblement la même. D'ailleurs, on retrouve pas mal de ressemblances dans l'ensemble des menus du soft. En plus simplifié, bien sûr. Le joueur est plus souvent pris en charge et sa réflexion reste relativement peu mise à l'épreuve. Ce qui ne veut pas dire que les débutants ne progresseront pas, bien au contraire ! De match en match, le joueur se verra de plus en plus performant. Je prends un exemple bien concret : la gestion des coups de pied arrêtés dispose d'une flèche qui est censée permettre au joueur de négocier le coup plus facilement ; au bout d'un certain temps, ce dernier ne la regardera même plus. La preuve d'une évolution dans la manière de jouer, qui se veut de plus en plus autonome.

Autre point qui se voudrait positif pour le gameplay, la présence d'un mini-mode "confrontation". Innovation totale, cette option permet de zoomer sur deux adversaires en seul à seul. Pour ce faire, il suffit d'appuyer sur la touche L1 lorsque l'un de vos attaquants rencontre un défenseur de l'équipe adverse, ou vice-versa. Certains trouveront cette option inutile ; il est vrai qu'en dépit de la bonne idée de départ, le principe n'apparaît que très secondaire. Dommage car ce mode aurait pu présenter un nouvel aspect tactique.
 

Un jeu assez bien réalisé

Ce troisième volet dispose de graphismes très jolis. Outre la pelouse qui semble avoir été négligée tant elle laisse un arrière-goût d'inachevé, la modélisation des joueurs et des stades reste impeccable. Que ce soit sur ce point ou dans le domaine de l'animation (celles-ci demeurent très réussies), ISS 3 n'a rien a envier à PES 2. Sans oublier qu'ils n'ont pourtant aucune ressemblance proprement dite, les deux titres ayant été réalisés par des développeurs distincts. L'aspect graphique reste donc de qualité avec un rendu visuel plus que convaincant.
 

Au final

Un titre relativement réussi, mais à l'intérêt variable. Les détenteurs et adeptes de PES 2 n'auront certainement que faire ce soft ; tandis que les néophytes à la recherche d'un jeu de football simple d'accès n'ayant pas pour autant l'allure d'un FIFA doivent s'y intéresser. Il s'agit d'un pur produit arcade, tout simplement. Bien réalisé, doté d'une maniabilité plutôt convaincante et d'une durée de vie correcte, ce soft peut cependant constituer un achat non justifié, ce qui est regrettable. N'oublions pas non plus les commentaires, toujours aussi navrants. En fin de compte, nous voici en présence d'un soft sympathique dont on aurait tout de même espéré plus.

Article rédigé par n0nam , le

Ce titre tient la route sans véritablement impressionner. Pour un simple jeu de football, on demeure agréablement surpris. Lorsqu'il s'agit d'un ISS, on ne peut cacher une certaine déception. L'ensemble reste d'assez bonne facture, mais de petits facteurs négatifs viennent porter défaut à la qualité du soft. Si vous aimez l'arcade, essayez-le. Sinon, préférez-lui le mythique PES 2.

Points positifs

  • Facile d'accès
  • Prise en main immédiate
  • Réalisation convaincante

Points négatifs

  • Victime de la concurrence
  • Commentaires crispants
  • Trop de suffisance

Commentaires