Test : Star Wars Jedi Starfighter

Star Wars Jedi Starfighter - PS2

Genre : Action

Date de sortie : Mars 2002

Genre
Action
Date de sortie
Mars 2002 - France
Développé par
LucasArts Entertainment
Edité par
Ubisoft
Disponible sur
PS2, Xbox

On connaissait tous Star Wars Starfighter, un shoot-them-up bien sympathique sorti sur PS2 l'an dernier et plus récemment sur PC (en mars 2002). Le nouvel épisode déboulle sur PS2 et Xbox. Saura-t-il innover par rapport à son précédécesseur ?

 
 
Bon, je ne vous le cache pas : Jedi Starfighter n'arrive même au quart de la moitié du tiers de la cheville du grand, que dis-je, du prodigieux Rogue Leader sur GameCube, qui ferait mieux d'être adapté sur PS2, Xbox et PC pour booster ses ventes et combler des joueurs venus de tous les horizons ralliés à la même cause : jouer à cet excellentissime shoot 3D ! Attendez, pas de malentendu : je parle toujours de Rogue Leader, pas de Jedi Starfighter. Hein ? Faut pas confondre !
 

Bon, on parle de Jedi Starfighter maintenant

La principale différence entre Jedi Starfighter et Starfighter tout court réside dans le fait que l'on peut désormais utiliser la force en cas de difficultés et croyez-moi, vous en aurez besoin pour repousser les hordes d'ennemis qui vous entourent (pour plus d'informations sur le premier épisode, lisez mon test PC, la version PS2 est presque identique). Pour ce faire, une jauge se remplit petit à petit et l'utiliser permet de s'entourer d'envoyer des éclairs destructeurs, de détruire des petits vaisseaux dans un champ réduit (arf, quand même, vous ne croyiez pas que vous alliez détruire la carte entière ??).
De plus, vous pourrez aussi ralentir le temps, comme dans Max Payne. Ce pouvoir est une géniale invention qui permet de détruire tous les ennemis de manière plus aisée. Mais bon, la jouabilité n'étant pas au top et la fluidité pas toujours au rendez-vous (j'y reviendrai plus tard), ce pouvoir ne met en valeur que les défauts du jeu. A quand la même idée dans un jeu de la trempe de Rogue Leader ???
Enfin, le dernier pouvoir permet d'activer un bouclier qui a pour fonction de repousser les chasseurs à vos trousses.
 

Un nouveau mode de jeu !

La seconde particularité de Jedi Starfighter est la possibilité de jouer à deux en split-screen en mode coopératif ! Et cerise sur le gâteau, vous pourrez faire la campagne dans son intégralité dans ce mode de jeu. Mais, mais, mais, ne vous réjouissez pas trop vite, car le jeu rame dans ce mode-là, à cause du trop grand nombre de choses à afficher, malgré le fait que Jedi Starfighter ne soit pas particulièrement riche en détails. Cette PS2 n'aura pas fini de nous étonner : j'ai l'impression que plus le jeu est beau, moins il rame. Regardez GT3 et Metal Gear Solid 2 : fluides et beau, et regardez Jedi Starfighter en multi : moyennement beau et saccadé. Remarquez, V-Rally 3 est beau et rame un peu, donc ma théorie est fausse. Mais fermons cette petite parenthèse et revenons au jeu.
 

Des missions aux multiples rebondissements

Fidèle à sa tradition, Lucas Arts nous a concocté des missions à la difficulté bien dosée et riches en objectifs (qui peuvent changer en cours de mission). Au programme, protection de vaisseaux ou même d'une base terrestre, des missions sans pouvoir, etc. Bref, vous avez pas mal de chemin devant vous avant de voir la fin du jeu... La difficulté du jeu est à peu près au même niveau que le précédent volet, pour ceux qui y ont joué.

Au final

Cependant, la jouabilité moyenne et les trop nombreuses saccades ne jouent pas en la faveur de Jedi Starfighter, malgré des missions intéressantes et variées. En fait, on dirait que les développeurs n'ont pas essayé leur jeu, du moins en mode coopératif. Mais mis à part ces quelques problèmes, nous sommes un présence d'un jeu agréable et bourré de bonnes idées dont l'utilisation de la force dans un shoot-them-up. Mais comme je le disais tout à l'heure : à quand Rogue Leader sur PS2 et Xbox ?

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Un bon petit jeu d'action, qui plaira aux amateurs du premier opus grâce à ses missions riches en rebondissements et à ses bonnes idées. Mais on ne peut que rester déçu à cause du manque de fluidité et des déficiences de jouabilité...

Points positifs

  • Mode coopératif
  • Utilisation de la force
  • Missions bien ficelées

Points négatifs

  • Ca rame un peu
  • Jouabilité pas toujours au top

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

31 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires