Test : Metal Gear Solid 2 Substance

Metal Gear Solid 2 Substance - PS2

Genre : Infiltration

Date de sortie : Novembre 2002

Genre
Infiltration
Date de sortie
Novembre 2002 - France
Développé par
Konami
Edité par
Konami
Disponible sur
PC, PS2, Xbox

Et voilà le grand come-back du plus grand des jeux d’infiltration sur PS2. Estampillé « Substance », Konami nous fourni la version la plus aboutie de MGS2, dotée de nombreux bonus exclusifs. Une bonne raison qui ravira les fans et permettra aux nouveaux de se laisser convaincre.

 
 
On peut le dire, le jeu est « substantiellement » bien doté. On retrouve les bonus sortis sur Xbox ainsi que pas mal de petites exclusivités originales sur PS2. Si l’on pouvait crier à l’arnaque à l’achat du jeu original totalisant la rigolade d’à peine 20 heures, ici, on ne viendra pas se plaindre. « Substance » reprend la campagne originale mais aussi une myriade de bonus qui vous tiendra en haleine devant votre écran.
 

Des bonus inédits partout

Sans vous faire attendre, en quoi consistent les bonus ? C’est tout simple, la bagatelle de 200 missions en Réalité Virtuelle avec des environnements dépouillés de toute texture qui rappelleront aux possesseurs de l’add-on PSOne quelques bons souvenirs. Partagés entre des épreuves d’action à la première personne, du shoot et de l’infiltration, la difficulté est progressive et bien dosée, permettant une excellente jouabilité pour améliorer ses scores.
Les « Snake Tales », sont des «greffes » peu scénarisées à la campagne qui axent sur des évènements à peine suggérés avec Snake sur Big Shell. Finalement, les loufoques « Variety Missions », peu crédibles mais possédants des panels de situations diversifiées sont fidèles à ce que les fans attentifs avaient déjà pus voir. On pourra en outre débloquer et jouer 5 autres personnages appartenant à la saga.
 

Des bonus exclusifs aussi

Mais c’est sans compter la prodigalité de Konami qui vous offre un DVD bonus documentaire nécessaire à qui veut tout savoir du jeu ainsi que quelques petits bonus, entraperçus au hasard d’un salon. Ainsi, fans de skate, c’est un mod complet qui est fourni qui vous amusera dans les décors de la campagne principale. Il vous faudra rassembler des dog tags, des portions, décimer des espions et, plus prosaïquement, totaliser un certain nombre de points
Je vous l’accorde sans peine, il n’y a rien de bien transcendant là-dedans (il ne fallait pas faire de jaloux…) mais on prend bien du plaisir à y jouer.
 

Ca reste le même jeu

Bête à dire, mais ô combien vrai ! D’autant que Splinter Cell est sorti et que le jeu est un vrai bonheur… La campagne ne varie pas et comprend toujours autant de cinématiques qui s’insèrent dans les phases et, cela va de soit, très peu d’heures de jeu. 6 modes de difficulté peuvent relancer l’action qui se limite, et c’est dommage car le jeu est une beauté, à deux environnements. Mais l’intrigue est passionnante et immersive, servie par un gameplay net et un aspect infiltration rondement tourné. La lassitude n’est donc pas prête à poindre. Pour les connaisseurs, à eux de juger si leur intérêt vaut de dépenser de l’argent uniquement pour les bonus. Dommage que Konami n’est pas, à l’instar de Splinter Cell, changer quelques peu l’architecture des niveaux. Sinon, les ingrédients sont les mêmes depuis le tout premier volet et fonctionnent à merveille. L’aspect infiltration propose une pléthore de mouvements et provoque un stress qui exigera de vous d’être des perfectionnistes exigeants. La réalisation ne souffre d’aucun défaut et ne change pas d’un pouce.
 

Article rédigé par Mirage , le

Un épisode à réserver en premier lieu au groupie adepte et au newbie qui découvrira une excellente alternative, complète et intéressante, au hit d’Ubisoft. Metal Gear Solid 2 conserve la richesse de son gameplay et de sa réalisation et remédie aux reproches concernant la campagne d’une durée de vie restreinte. Sans oublier une trame riche d’évènements, profonde et haletante traitée sur un fond manga, même si trop de cinématiques viennent entamer l’action.

Points positifs

  • Un excellent scénario
  • Des bonus exclusifs
  • Une grande rejouabilité

Points négatifs

  • Une campagne trop courte
  • A conseiller aux fans
  • Seulement deux environnements

Commentaires