Test : Medal of Honor : En première Ligne

Medal of Honor : En première Ligne - PS2

Genre : FPS

Date de sortie : Juin 2002

Genre
FPS
Date de sortie
Juin 2002 - France
Développé par
Electronic Arts
Edité par
Electronic Arts
Disponible sur
Gamecube, PS2, Xbox
Site officiel
Site officiel

Après avoir fait une incursion sur PC, Medal Of Honor revient à sa plate-forme d'origine, c'est-à-dire la console. Après un succès mérité c'est donc très logiquement que Electronic arts nous en a adapté un sur PS2 et disons-le tout de suite il est à la hauteur de ce que l'on pouvait attendre de lui.

 
 
Quand il montera au ciel il dira : "Oui seigneur encore un et c'est de l'enfer dont je viens."
Cette fois ça y est c'est le jour J, le 6 Juin 44. Vous embarquez pour la plus grosse offensive militaire de l'histoire, les Résistants ont fourni les informations nécessaires au débarquement et vous êtes prêt à débarquer. Malheureusement, les Américains, n'étant pas toujours très futés, ont débarqué 30 km plus à l'Est que ce qui était prévu et évidemment, se sont heurtés à la menace allemande.
 

On perd moins de temps sur PS2

C'est donc dans ce contexte que vous commencea le jeu alors que sur PC il fallait attendre le milieu de l'aventure. Ici, sur console, vous êtes directement largué sur la plage et 'faut bien le dire c'est quand même beaucoup plus impressionnant que la version PC. Tout est formidablement orchestré pour vous en mettre plein la vue et la mise en scène est digne des meilleures réalisations Hollywoodiennes. D'ailleurs c'est un peu normal puisque ce n'est plus 2015 qui développe le jeu comme c'était le cas sur PC, mais EA et ses studios Dreamworks, alors forcément on attendait du grand travail et croyez-moi on n'est pas déçus. Vous allez assister à des évènements très/trop scénarisés : par exemple, quand vous courrez sur la plage à chaque fois que vous allez vous approcher d'un type, une explosion retentira et à chaque fois que vous recommencerez, ce sera toujours pareil. Cette scénarisation des scènes est apparue dans Half-Life et elle est depuis réutilisée dans un bon nombre de jeux, ce qui peut porter tort à Medal of Honor, car, à force, les niveaux deviennent du par coeur. Bref vous débarquez sur la plage et là, le premier truc chiant c'est d'apprendre à se servir de la manette. Et oui, si vous ne l'avez jamais utilisée auparavant, vous allez voir que c'est quand même chaud d'apprendre à la maîtriser, alors que vous vous faites tirer dessus de tout les côtés. Passé ce désagrément, vous vous rendrez bien compte que le but n'est pas de courir partout comme un abruti sur la plage mais plutôt de remplir les ordres de votre supérieur pour venir en aide à certaines personnes. Tout ceci peut paraître étonnant, de plus je ne pense pas que ce fut le cas lors du vrai débarquement, car à mon avis c'était déjà assez le bordel comme ça pour pouvoir avancer, alors je doute réellement qu'ils se soient fait chier à exécuter des ordres pour venir en aide à de gros blaireaux. Enfin cette première mission vous met parfaitement dans l'ambiance du jeu et croyez-moi vous n'êtes pas au bout de vos surprises.
 

Un graphisme énorme

Je pensais que la PS2 ne pouvait plus me surprendre, j'avoue que je me suis trompé et que ce MOHPL ma bluffé ! Graphiquement, le jeu est extrêmement impressionnant avec un design à couper le souffle. Medal of Honor est bien la claque que j'attendais et c'est plus beau que sur PC !! Tous les personnages, les décors et les véhicules sont admirablement bien faits et ça déchire grave.
Rajoutez à cela un environnement sonore hors du commun en Dolby Surround et vous obtenez un chef-d'oeuvre sur PS2. Toutefois, le jeu est quand même moins impressionnant qu'un Metal Gear Solid 2... Mais quand même, admirez les effets de l'eau sur la plage puis de la fumée et vous verrez que la PS2 en avait encore en réserve dans le bide.
 

Bon ça se déroule comment tout ça ??

MOHPL est constitué d'environ 20 missions. Certaines, 'faut le reconnaître, sont plus passionnantes que d'autres. En effet, quelques-unes m'ont vraiment fait chier comme par exemple celle dans le sous-marin qui est quand même très chiante du fait qu'elle se déroule dans un petit espace et que vous éprouvez de grosses difficultés à viser. D'ailleurs nous reviendrons sur cet élément important du jeu plus tard. Donc vous parcourez vos 15 missions et le gros défaut du jeu réside dans le fait qu'il vous est impossible de sauvegarder pendant la mission ! C'est l'horreur et pour ça je dis vive la Xbox et son disque dur, d'ailleurs au passage je signale que ce jeu est prévu sur NGC et Xbox pour l'automne 2002 (ND Tomate : Euh, ça m'étonnerait que les développeurs rajoutent une fonction de sauvegarde sur Medal of Honor...). Vraiment quand vous faites une mission qui dure longtemps, mais alors très longtemps, c'est très chiant de crever juste à la fin et de devoir tout se retaper. Vraiment c'est le gros point noir du jeu. On peut aussi regretter l'absence d'un mode multijoueur qui aurait pu être assez intéressant pour faire la campagne à deux. L'autre gros point noir de jeu c'est l'IA très décevante. On peut attribuer une raison technique à cette IA débile par le fait que l'Emotion Engin de la PS2 se décompose en 6 parties, 4 d'entre elles sont pré-programmées pour des calculs d'ordre graphique et les deux autres sont programmables selon nos envies et il semblerait que les développeurs d'EA aient privilégié les calculs graphiques aux calculs d'IA et ceci expliquerait la beauté graphique de ce jeu sur cette console, toutefois j'espère que pour le GameCube et la Xbox l'IA se verra améliorée. Bien sûr, vous aurez le droit à la panoplie habituelle d'armes de l'époque, par contre il n'y a pas de lance-flammes et ça c'est horrible. Vous pourrez prendre aussi le contrôle des mitrailleuses fixes posées par les Allemands à savoir les MG42. Détail intéressant, compte tenu de l'énorme sriptage du jeu, il vous sera pratiquement impossible de rester bloqué car vous savez toujours où aller.
 

Le Gameplay

Aïe, serais-je tenté de dire, en effet le Gameplay du jeu est un point sensible car il est très mauvais. Bien que la manette ait été parfaitement étudiée, il est très difficile se déplacer correctement même si on s'y fait par la suite. Y'a pas à dire : la souris et le clavier y'a quand même que ça de vrai ! A part ça, vous serez épaulé par des soldats de temps en temps mais tout cela reste très sommaire vous ne pourrez en aucun cas leur donner des ordres. Comptez entre 10 et 15 heures pour finir le jeu, et malgré tous ses défauts, Medal of Honor est bon !! Au moins, vous allez vous éclater pendant 10 ou 15 heures. Alors croyez-moi si vous aimez les FPS alors ce jeu est fait pour vous et sa réalisation impeccable en scotchera plus d'un. Je n'ai qu'une chose à dire : Dieu que Medal oF Honor en première ligne est bon !
 

Article rédigé par Ferou , le

Foncez c'est du tout bon si vous aimez ce genre. Sa réalisation sans faille va vous tenir en haleine pendant des heures et Medal of Honor est très jouissif. Bravo EA !

Points positifs

  • C'est beau
  • Réalisation sans faille
  • Ambiance sonore extra

Points négatifs

  • L'IA décevante
  • Le Gamplay pourri
  • L'impossibilité de sauvegarder pendant les missions

Commentaires