Preview : Xenosaga Episode I : Der Wille zur Macht

Xenosaga Episode I : Der Wille zur Macht - PS2

Genre : RPG

Date de sortie : Fin 2003

Genre
RPG
Date de sortie
Fin 2003 - France
Développé par
Monolith Software
Edité par
Namco
Disponible sur
PS2
Site officiel
Site officiel

Ce nouvel opus de la série des Xenogears est certainement le RPG le plus attendu par les fans français. En effet Xenosaga Der Wille zur Macht (littéralement "la volonté d'agir"), le dernier de Namco, se fait attendre depuis un bon moment ! Mais sa sortie s'est faite aux USA en février.

Tetsuya Takahashi -qui était derrière la création de Xenogears pour la PlayStation- a mené le développement du jeu, et quoique certains éléments de Xenosaga sont semblables à ceux trouvés dans Xenogears, l'équipe de développement insiste sur le fait que Xenosaga est une série toute neuve qui est entièrement séparée de Xenogears. Du point de vue scénaristique évidement car malgré ce que dit l'équipe, les systèmes de combat et l'ambiance futuriste restent identiques.

Les bases du scénario

Rien, quasiment aucune info sur le scénario n'a pu filtrer des studios de développement, tout ce que l'on connaît est le superbe opening : le jeu s'ouvre avec un prologue qui montre un groupe d'archéologues découvrant un objet fait au 21e siècle. Quatre mille ans après, l'histoire commence, vous plaçant dans le rôle de Shion Uzuki -l'ingénieur en chef de Vector Corporation- qui est à bord du Woglinde, un des cuirassés possédés par la fédération galactique. Voilà qui laisse le suspense entier !

Les combats

Le système de combat de Xenosaga est basé sur le tour par tour (j'attaque, tu attaques). La grande originalité de Xenosaga réside dans ses combats, en effet avant chacun, des points d'action (AP) sont assignés aux personnages de votre équipe. Chaque action pendant un tour coûte plus ou moins de point (ex : utiliser un objet > 1 point, attaquer> 2 points). 6 points au maximum sont distribués par personnages. On voit dès lors la dimension stratégique du jeu.
Les attaques, spécifiques à chaque personnage sont dites élémentaires ce qui a une grande influence sur les dégâts infligés. (Ex, si j'attaque avec de l'eau sur un ennemi en feu, ça fait plus mal). En plus des attaques basiques, on peut aussi faire appel à la magie, ou encore à des Mechs appelés Anti-genosis Weapon Systemes. L'équivalent des invocations de FFX.
Pour apprendre de nouvelles attaques, il ne suffit pas de gagner des combats, mais tout un système de gestions et de répartition de vos points d'expérience gagnés est là pour vous compliquer la tâche, mais cela offre des possibilités d'évolution beaucoup plus grandes que dans un RPG standard. La seule chose que l'on peut reprocher c'est l'absence de commande "fuite". On est donc obligé de finir tous les combats qu'on commence et réfléchissez à deux fois avant de vous
attaquer à un boss !

Les ennemis et l'ambiance

Ce qui a fait la renommée de Xenogear c'est la possibilité de voir les ennemis avant qu'ils ne vous attaquent, on peut donc leur tendre des pièges ou courir très vite pour les éviter ! Finis les combats aléatoires qui nous empoisonnaient la vie, ici un peu de jugeote et on s'en sort très bien !
L'environnement et l'ambiance du jeu sont axés très futuristes et les designers ont fait preuve de beaucoup d'imagination quant aux armes et aux vêtements des personnages. Comme dans tout bon RPG du genre, le jeu se partage en 3 phases : recherche d'informations, exploration de donjons et combat. C'est sur la partie donjon qu'a été mis l'accent contrairement à FFX qui privilégie plus les combats. Les cinématiques sont très nombreuses et surtout les scènes fixes de dialogue entre les personnages, mais il est possible de les sauter en maintenant R2 enfoncé. L'environnement entièrement en 3D ne permet pas de mouvement de caméra ce qui est déplorable. Mais on s'y fait au bout du compte.

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Ce jeu déjà sorti au Japon et aux USA se fait grandement attendre par les fans de RPG, les autres peuvent passer leur chemin. Digne concurrent direct de FFX, ce titre pourrait bien lui ravir la première place du top RPG sur PS2 tant les graphismes sont aboutis.

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

31 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires