Preview : Club Football

Club Football - PS2

Genre : Simulation de football

Date de sortie : Décembre 2003

Genre
Simulation de football
Date de sortie
Décembre 2003 - France
Développé par
Codemasters
Edité par
Codemasters
Disponible sur
PS2, Xbox
Site officiel
Site officiel

Les jeux de football sont légion dans notre petit monde videoludique. Le roi, PES, est de plus en plus rejoint par l’ancien mastodonte FIFA. Dans une registre différent, Codemasters, auteur de la série des Roger Lemerre, sort Club Football, compile de jeux assez uniques.

 
 
Alors que le réalisme tend à être poussé à son paroxysme par des gestes toujours plus vrais et à un gameplay au plus près de vrais matches de football, Codemasters tente de sortir du lot. Après des simulations vraiment très réussies de management (les meilleures sur console en somme), le géant britannique tente de proposer un jeu mettant en place différents clubs parmi les plus prestigieux d’Europe…
 

Les représentants

Je le disais à l’instant, Codemasters propose donc une gamme de quinze jeux à l’image (intégrale) de quinze grands clubs européens. Parmi eux se trouvent Manchester, la Juve, le Barça, le Bayern, Liverpool, Hambourg, Chelsea, le Real, le Borussia Dortmund, l’Ajax et j’en passe. À noter l’absence (très) regrettable de clubs français. Exit Lyon, Marseille, Monaco ou encore Paris (ouf pour ce-dernier). Ces clubs n’ont pas été qualifiés de glorieux et assez importants pour être représentés à travers ces jeux. C’est dommage, mais bon, si on voyait dans les rayons Club Football Troyes, on aurait pu se demander comment ce jeu allait se vendre.
 

Un principe peu commun

Je l’ai donc déjà dit, ces jeux, au nombre de quinze vont représenter quinze clubs. Et quand je dis représenter, c’est léger. En effet, toute les caractéristiques des clubs seront représentées. Les stades seront reproduits dans leurs moindres détails, les chants seront entonnés de manière très fidèle et des musiques comme le ‘you’re never walk alone’ de Liverpool seront facilement reconnues. Ce qui a, bien sûr, bénéficié du plus de détails concerne les joueurs. Tous y passent, même les joueurs du banc, de réserve, les présidents, dirigeants voire les joueurs fantomatiques. Ils bénéficieront de toutes leurs caractéristiques, comme Beckham et sa coupe ou Figo et son poireau et ses poils. Tout sera scrupuleusement retranscrit dans ses moindres détails. Même les mouvements bénéficieront d’une motion capture, comme le coup franc caractéristique de Roberto Carlos.
 

Un intérêt limité ?

Déjà, il faut préciser que seules les versions de Manchester United, Arsenal et le Real sortiront dans nos vertes contrées. Si vous voulez les autres, voyagez ! Plus sérieusement, pour l’intérêt, il sera en fonction de vous. Vous devrez donc faire évoluer une équipe, l’entraîner (les jeunes et les titulaires), la diriger, avec des transferts, mais aussi disputer des matches amicaux, de ligue des champions... Vous superviserez également certains joueurs. Et aussi, vous évoluerez au long de plusieurs saisons (le nombre exact n’a pas encore été dévoilé). Bref, à vous de voir si vous aimez faire évoluer une équipe mais aussi et surtout, à vous de voir si vous voulez faire évoluer une équipe étrangère.
 

Article rédigé par n0nam , le

Cette gamme de jeu promet donc d’être complète. Avec les possibilités offertes et le réalisme, ça risque d’être sympathique, mais bon, aussi, les équipes ne sont pas celles qui occupent le cœur de tous, et pour l’instant, aucun jeu d’équipe française n’est prévu. Comme dit le proverbe, wait & see…

Commentaires