Test : Club Football

Club Football - PS2

Genre : Simulation de football

Date de sortie : Décembre 2003

Genre
Simulation de football
Date de sortie
Décembre 2003 - France
Développé par
Codemasters
Edité par
Codemasters
Disponible sur
PS2, Xbox
Site officiel
Site officiel

Codemasters se met au foot ! Bah on sait, Roger Lemerre, c'est un peu du foot non ? Ha, mais cette fois, c'est du vrai foot, là où on peut tout contrôler, un concurrent direct de FIFA et PES ! Non, ils ont osé ? Et oui. Ce "petit" jeu est néanmoins prévu en 17 versions (mais seules 3 sont en vente en France), preuve d'originalité pour certains, une perte de temps pour d'autres. Voyons ça d'un peu plus près.

 
 
On sait tous que Codemasters est connu pour les jeux comme la série des Colin Mc Rae ou bien celle des Roger Lemerre. En revanche, elle est moins connue en ce qui concerne les jeux de pure simulation de football. Club Football, le prochain titre de Codemasters, tente de boucher ce trou et devient ainsi rival avec FIFA et PES qui dominent le monde des jeux de foot. Prévu en 17 versions différentes, chaque version représentant une équipe de l'élite européenne, le jeu se veut de représenter le monde du foot aussi proche de la réalité que possible. Mais, pour nous, il y a un petit défaut: dans les 17 versions, aucune n'est représentée par une équipe française. Alors, pas d'Olympique Lyonnais, ni Monaco, ni Marseille ? Non, rien de tout ça. On se contentera des 3 versions qui vont paraître à savoir, Arsenal, Manchester United et enfin Real Madrid (la version testée !). Mais, bien qu'il soit spécialisé sur une seule équipe, le jeu est assez complet. Le menu nous propose la saison complète 2003/2004 de l'équipe représentée (ici, le Real), la Super ligue européenne, un mode match rapide et un mode saison perso qui est assez intéressant puisque tous les clubs d'Europe sont présents. Les clubs français y sont aussi, allant même jusqu'aux clubs de L2. Seul défaut: ils ne sont pas modélisés. On peut, tout de même, y trouver le bonheur.
 

Entrée dans les vestiaires

On lance le jeu et on attend la vidéo d'intro. Mais, on est déçu du résultat. On s'attend à un cocktail d'actions et on obtient seulement un penalty marqué. Un défi banal entre le gardien et l'attaquant. Après cette petite déception, en espérant qu'il n'y en aura pas d'autres, on choisit la langue. Au passage, on note les photos de joueurs du Real en fond d'écran. A noter également le fond sonore qui n'est pas mauvais, voire même assez bon. On choisit ensuite le mode souhaité. Allez, on se lance dans le premier mode proposé: La saison complète. Le mode nous propose de voir en détails le tableau du classement, la prochaine journée et le menu des options. On choisit alors de disputer le 1er match: Real Madrid vs. Barcelone. Match très intéressant. On choisit ensuite les maillots, domicile ou extérieur selon ses goûts. Un autre menu apparaît qui vous demande le choix du contrôle de l'équipe. Enfin, on n'a pas trop le choix, puisqu'on ne peut jouer qu'avec le Real ou bien rester spectateur. Enfin, un dernier menu apparaît proposant entre autres la formation à établir et le choix de l'angle de vue. Après ces petits changements, on peut commencer le match. Alors là, le temps de chargement s'impose. Les petits carrés du logo "Club Football" font joujou pour vous distraire, sur un fond de photos des joueurs du Real. Un petit mot à dire sur le temps de chargement: il est assez long. Comptez un peu moins d'une minute (pour un chargement c'est long !). Le temps de prendre la bouteille de coca planquée au fond du frigo et revenir la déguster tout en jouant. Ca y est, le chargement est terminé, le jeu peut commencer.
 

Début du match

Le jeu commence par des petits cut-scenes qui montrent la formation des deux équipes avec l'entrée des joueurs au stade et leur échauffement. On peut facilement zapper ces cut-scenes qui deviennent assez barbantes au bout de quelques rencontres effectués. On voit ensuite le rond central avec le début de l'engagement pour le Real. Mais l'image ne fait pas le tout. Il y a également le son. Et pour ça, il y a eu un vrai boulot. Enregistrement de vrais chants de supporters du Real, représentés à la perfection. On s'y croit vraiment. Ca, c'est le côté positif du son. Le côté négatif, ce sont les commentaires. Et pourtant, ils sont assurés par le très grand Eugène Saccomano qui est assez dynamique. On a l'impression qu'il s'agit d'un mauvais sosie d'Eugène. Il est très lent, commente les actions avec du retard et il est souvent à côté de la plaque. Il arrive souvent qu'il dise des phrases qui ne sont d'aucune utilité ("il joue devant"), histoire de remplir les blancs, qui sont assez nombreux. Bref, on ne reconnaît pas notre Eugène qui anime très bien les matchs pourtant. Vient ensuite le gameplay. On sent un manque de maîtrise à ce niveau-là notamment au niveau de l'IA. Des temps de latence au niveau de l'engagement avant de pouvoir prendre le contrôle du ballon. Evidemment, ça perturbe puisqu à ce moment là un joueur adverse se précipite et peut facilement vous piquer le ballon. Ensuite, il y a un certain temps de retard au niveau des commandes. On fait une passe puis le temps que la passe se fasse, on se fait déjà tacler. Le joueur fini par tirer dans le vide. Assez pitoyable. Vient ensuite le gardien. Pas de réels reproches si ce n'est le temps de latence habituel. A noter qu'on peut poser le ballon parterre pour le dégager ou pour dribbler. Quant à la qualité du gardien, elle est tout simplement exemplaire. Il est très rare de marquer plus de 5 buts dans le camp adverse lors d'un match. Le gardien plonge dans tous les sens et il est difficile de marquer même en mode facile. Ca évite ainsi les scores lamentables de 38-0 mais ça peut agacer certains qui ne trouvent pas le fond du filet. Comment trouver les bonnes commandes pour réussir ? Ah, Les commandes ! Vous voyez les commandes de PES2 ? Eh bien, il en est de même pour Club Football. Représentés à l'identique. Sauf quelques petits détails comme l'absence du passement de jambes par exemple. Autrement tout est pareil. Enfin, dernière observation: au cours du jeu, on peut assister à des petites cut-scenes assez moches représentant l'arbitre qui lève son carton ou bien le coach qui se lève de son banc après un but. Il y a également la présence des ralentis non seulement après un but, mais après chaque simple faute. Assez sympathiques les ralentis de but mais il n'en est pas de même pour les ralentis de faute. Ca devient assez lourd au bout de 3-4 fautes. Pour finir, au niveau des graphismes, le jeu est assez joli. On remarque surtout les très belles modélisations des joueurs des 17 équipes de l'élite européenne. Ah oui, dernier mot pour vraiment finir: le jeu comprend les licences pour les vrais noms de tous les joueurs et les pubs pour les 17 "meilleurs équipes". De quoi avoir l'air plus réaliste.
 

Fin du match

On se régale pas mal avec ce jeu signé Codemasters, mais on regrette un manque de maîtrise au niveau du gameplay. Une dernière retouche aurait fallu pour éviter le temps de latence que les joueurs subissent et une perfection des commentaires qui sont assez vides. Heureusement que les supporters vient combler ce vide avec leurs chants très biens représentés. Bref quelques petits désagréments qui auraient pu être évitables.
 

Article rédigé par NKB , le

Petite conclu pour terminer ce test. Le jeu est assez bon en général. Comme je le disais plus haut, des petits désagréments auraient pu être évités pour espérer voir ce jeu prendre la place de FIFA et PES qui maîtrisent complètement ce territoire-là. Mais, tous les goûts sont dans la nature et peut-être que les vôtres se trouveront dans ce jeu.

Points positifs

  • Assez réaliste
  • L'ambiance du stade

Points négatifs

  • Temps de latence
  • Commentaires vides

Commentaires