Preview : Les Sims : Permis de sortir

Les Sims : Permis de sortir - PS2

Genre : Gestion de vie

Date de sortie : Décembre 2003

Genre
Gestion de vie
Date de sortie
Décembre 2003 - France
Développé par
Maxis
Edité par
Electronic Arts
Disponible sur
GBA, Gamecube, PS2, Xbox
Parfois appelé
Les Sims 2, The Sims 2 : Bustin' Out

Ils sont de retour. Qui ça ils ? Non je ne veux pas parler, ni des Pokémon, ni des Power Rangers, ni de Philippe Risoli (dommage !), mais bel et bien d’un des plus grand phénomènes vidéo ludiques de ces dernières années, les Sims qui reviennent pour la deuxième fois hanter la PS2 et qui se voient délivrer un Permis de Sortir !

 
 
Il y a un petit problème avec la PS2, c’est qu’on ne peut pas sortir d’add-on, alors EA qui n’est pas bête, sort tout simplement un nouvel épisode des Sims, mais avec pas mal de changement. Et oui, faire payer le joueur lambda 60 € pour un truc qui n’a pas changé, ça serait plus que scandaleux. Après des chiens, des chats, des stars et de la magie, qu’est ce qui pourrait encore nous surprendre ? Voyons donc ce que Maxis nous réserve pour ce second opus des Sims sur PS2.
 

Toujours plus… de lieux

Dans le premier Sims, sorti sur console, que j’avais moyennement apprécié, on était souvent cantonné au rôle très limité d’ « administrateur de maison ». Ca n’existe pas, c’est stupide, je viens de l’inventer mais ça résume bien le sentiment d’enfermement que l’on avait dans les précédents opus. Bref, le jeu n’était pas fait pour les claustrophobes ! Mais voilà, cette édition ne s’appelle pas « Permis de sortir » pour rien. Vous allez pouvoir vous rendre dans une petite vingtaine de lieux, cela va du club de gym en passant par le centre commercial, une boîte de nuit et la piscine municipale. Vous aurez aussi la possibilité de devenir membre d’un de ces clubs VIP et avoir le privilège d’accéder à ces cercles très fermés. Je vois déjà les amateurs qui se pâment devant ces nouvelles possibilités.
 

Toujours plus…d’interactions sociales

C’est ce qui la base de chez base, quand on joue aux Sims. Que serait ce jeu si on lui enlevait ses rapports humains, car ce sont ces mêmes rapports humains qui en font l’extraterrestre incontournable des jeux vidéos. Ce ne sont pas moins de quarante nouveaux personnages qui répondront présents, et Maxis a saupoudré le tout de quatre-vingts nouvelles relations sociales qui viennent pimenter le jeu. On ignore encore la nature exacte de ces relations mais on sait d’ores et déjà que douze nouvelles carrières professionnelles s’offrent à vous. Vous pourrez alors exercer les divins métiers de réparateur, de vendeur de pizza, ou encore d’animateur de supermarché… Vous pourrez aussi voler, mendier, emprunter. Mais il vous faudra assumer les conséquences de vos gestes ! Le simulateur de vie ultime est enfin présent sur nos consoles…Hop, encore deux ou trois d’évanouis. Attendez, ce n’est pas fini !
 

Un mode deux joueurs… PS2 uniquement

Seuls les joueurs PS2 auront le privilège de pouvoir jouer avec un pote. Les Xboxiens et les …Comment on dit déjà…Gamecubiens devront donc rester avachis sur leur canapé, fixant leurs écrans avec des yeux obnubilés par leur jeu… Le mode Histoire existe toujours et le mode libre pourra vous permettre de vous divertir tranquillement. Enfin tranquillement je dis ça mais ma sœur va squatter la console, jusqu’à plus soir car rappelons que 50 % des joueurs des Sims sont des femmes. A quand les Sims Online en Europe, j’ai déjà trouvé un slogan : Les Sims, tout pour la drague ! Non je délire et j’arrête mes blagues vaseuses.

Article rédigé par Baba , le

Les Sims : Permis de sortir, vaudra t-il son achat ? Difficile de se prononcer et de savoir si Maxis et EA prendront encore les joueurs pour des vaches à lait, comme sur PC Pour savoir la réponse à cette question existentielle, rendez-vous dans deux semaines, pour THE test !!!!!!!

Commentaires