Preview : Zone of The Enders: The 2nd Runner

Zone of The Enders: The 2nd Runner - PS2

Genre : Action/Aventure

Date de sortie : Septembre 2003

Genre
Action/Aventure
Date de sortie
Septembre 2003 - France
Développé par
Konami
Disponible sur
PS2
Site officiel
Site officiel

Après un premier volet bon mais tristement lassant, la série de ZOE revient avec cette fois-ci de telles améliorations qu'on ne saurait le reconnaître du premier. Quand Hideo Kojima prend les choses en main, ça donne ça. Ce deuxième volet, cette fois dirigé entièrement par Hideo Kojima et Yoji Shinkawa, est une pure merveille où l'on distingue bien les traits particuliers de monsieur Kojima.

 
 
Mettons tout de suite les points sur les i. Si le premier volet était connu, c'est surtout parce qu'il contenait une démo de Metal Gear Solid 2 qui a complètement éclipsé le jeu somptueux qu'était ZOE. Il est vrai que le jeu était trop court, trop répétitif, et donc très lassant. Du coup, au bout de deux heures, le jeu était terminé, l'histoire achevée avec tous ces détails, toutes les armes secondaires acquises, peu utiles d'ailleurs, et le niveau multijoueur débloqué avec tous les persos; ça commençait à devenir, en effet, très lassant. Cependant, le concept était très bon et l'histoire tenait le route. Mais, à cette époque, Hideo Kojima n'était que simple producteur. Quand il a pris le projet en main aux côtés de Shinkawa, responsable designer, ZOE a changé complètement de visage avec un gameplay sophistiqué et un scénario plus riche, et un peu trop de cinématiques peut-être. Les progrès graphiques sont également très visibles avec entre autres plus d'effets d'anime qui donne l'impression de se retrouver dans l'univers manga. Les décors ont subi des changements eux aussi. On pourra ainsi traverser de beaux paysages montagneux, des collines enneigés, ou bien alors les vastes plaines de Mars.
 

Un scénario étoffé

C'est le moins qu'on puisse dire du scénario qui semble très complet, alléchant et évidement, une suite de ZOE, premier du nom. Pour ceux qui connaissent et y ont joué au premier volet, sachez que vous ne serez désormais plus dans la peau du jeune et naïf Léo mais quelqu'un de bien différent du nom de Dingo, qui est à la recherche d'Orbital Frame. L'histoire se passe en l'an 2174 (deux ans après le premier ZOE). Vous ne commencez pas l'aventure à bord du Jehuty, mais vous devrez partir à la recherche de ce dernier dans la planète rouge, à bord d'un mecha beaucoup moins sophistiqué et moins combatif, ce qui rend le jeu plus palpitant. Une fois à bord du Jehuty, vous êtes entraînés dans une spirale où tout le monde vous défie et cherche à s'emparer de votre Jehuty et notamment, Anubis, un Orbital Frame lui aussi, qui veut vous défier et en finir avec vous pour s'emparer de votre Orbital Frame, Jehuty. Préparez-vous à vivre de grands instants d'émotions, à bord du Jehuty, plus fort que jamais, programmé pour tout détruire.
 

Un gameplay très... gameplay

Alors, le gameplay. Il faut dire que dans le premier volet, c'était un peu brouillon tout ça. Les armes secondaires ne servaient pas à grand chose, du moins la plupart, les combats se faisaient en un contre un avec la possibilité de locker l'ennemi pour lui balancer la sauce, qui finissait par devenir lourd et barbant. Mais là, c'est plus du tout la même chose, ou presque. Même si le jeu n'a pas subi de changements au niveau des commandes de la DualShock, en revanche, beaucoup de choses ont été améliorées. Comme par exemple, l'amélioration de la puissance du Jehuty. Je m'explique. Avant, on était obligé de combattre qu'un seul mécha à la fois. Eh bien, maintenant, on a la possibilité de combattre plusieurs ennemis en même temps, des dizaines, des centaines, des milliers (heu, c'est trop là, non ?!). Les combats prennent par conséquent une plus grande ampleur et donne ainsi du piment au jeu. Quant aux armes secondaires, jugées peu utiles, elles ont été équilibrées avec les armes principales afin d'avoir plus de choix au niveau des combats, et offrir ainsi une plus grande liberté au joueur. Ceux qui critiquaient la durée de vie du premier volet comme trop courte, vont pouvoir se régaler avec les améliorations apportées pour ce nouvel opus.
 

Article rédigé par NKB , le

ZOE 2 risque de se faire un nom le jour de sa sortie. Et c'est Konami qui serait le plus heureux. Esperons tout simplement que le jeu a su garder son originalité, qu'il soit plus long que le précédent, moins répétitif, plus spectaculaire, avec une histoire aux nombreuses péripeties, bref un jeu de Hideo Kojima, tout simplement.

Commentaires