Preview : Black

Black - PS2

Genre : FPS

Date de sortie : Février 2006

Genre
FPS
Date de sortie
Février 2006 - France
Développé par
Criterion Games
Edité par
Electronic Arts
Disponible sur
PS2, Xbox 360, Xbox
Site officiel
Site officiel

Chez IGN, Black s'en est sorti avec l'E3 Award du meilleur shoot PS2, et arrivait 3ème au classement du meilleur titre du salon. Bref, le titre de Criterion semble véritablement décoiffer, sauf entourloupe de la part des développeurs ou jugement hatif du site américain. Car Black, c'est avant tout du shoot très bourrin, bref un secteur où bien peu réussirent à survivre sur la longueur, voire même sur le court terme, comme le prouvèrent Gore, ou encore Chrome (tous deux morts-nés). Il y a bien Serious Sam, Painkiller ou plus sérieusement Soldier of Fortune et Red Faction qui surent tirer profit de notre envie d'hémoglobine et de destruction, mais autant dire que la porte n'est pas ouverte à n'importe quel nouveau venu. Mais pour Black, qui a décoiffé pas mal de vieux routards pendant le salon, y aurait-il moyen de moyenner ?

 
 
Les développeurs ont essayé de convaincre tous les journalistes : Black "transcrit de manière réaliste l'expérience vécue quand on utilise une vraie arme à feu". Point. Il est vrai que plomber un terroriste de 10 balles avant qu'il s'effondre, c'est ouvertement ridicule. Mais bon, pour ce que l'on a vu de Black, ça n'est pas encore ça. Arcade et fun? Je veux bien. Réaliste à fond? Je me poile. A l'instar de Red Faction, vous pourrez ici détruire tout ce que bon vous semble à force de munitions et d'armes en tout genre. Comme prouvé dans la vidéo d'intro, une salle peut être transformée en terrain vague en 15 secondes chrono, avec vol de fenêtre et explosion de la moquette en bonus. Un immeuble peut s'effondrer avec une grenade bien placée, le tout plutôt crédible grâce à un moteur physique assurément très au taquet. Notamment parce qu'il doit gérer énormément de choses : Niveau interactivité avec l'environnement, on va ici très loin. Les pancartes sont déchiquetées, le verre explose, les colonnes s'effondrent, etc. Bref, on peut débusquer les ennemis en leur tendant des embuscades farfelues, et jouer au petit architecte sans vergogne. Black est avant tout le Burnout du FPS, et l'expérience de ces développeurs n'en est pas étrangère. Mais... et sur la durée?
 

Impressionnant certes. Mais prenant?

Car si Black impressionne, le parti-pris arcade est assez déstabilisant. Qu'en sera-t-il de la 10ème mission à recommencer 5 fois? L'I.A. sera-t-elle assez performante pour se renouveler, voire s'adapter aux quelques tours que l'on apprendra et que l'on sera bien évidemment tenté de réutiliser jusqu'à plus soif? Le gameplay sera-t-il assez équilibré pour justifier des passages plus doux, plus calmes? Ou obligera-t-il le joueur à tout dégommer constamment pour s'en sortir? Pour l'instant, le titre est très bordélique. On ne comprend pas toujours tout ce qui se passe à l'écran, si ce n'est que l'on se trouve en plein milieu d'un champ de bataille dont la morphologie évolue chaque minute. Il n'y a jamais eu autant de projectiles à l'écran, et on se demande comment la PS2 arrive à suivre. Ensuite, pour ce qui est de la visibilité, c'est un autre souci.
 

Mauvaise orientation?

Ce qui est dommage, c'est que Black ne s'avoue pas véritablement qu'il est arcade. Les développeurs veulent croire en leur vision du "shoot réaliste". C'est embêtant, car même au niveau technique, Criterion a tout fait pour créer un environnement crédible. Certes ça n'est pas très beau ni très détaillé, mais le milieu urbain modélisé est assez classe et plutôt réaliste. Il n'y a que 2 voitures et quelques ennemis, certes, mais c'est plutôt réaliste. Reste que dans un petit style cartoon à la XIII ou Serious Sam, dans un monde un peu déglingé et aux méchants détraqués, le titre aurait peut-être été plus crédible, et sûrement moins lourd à supporter par la PS2. Là, vu la taille des textures, et vu ce que demanderont le moteur graphique comme le moteur physique, les développeurs vont devoir faire d'énormes concessions. Auront-elles des répercussions sur le gameplay??
 

Article rédigé par Rick28 , le

En vidéo, Black dépote sa race. Le jeu est ultra dynamique, et propose un niveau d'interaction avec le décor, voire de démolition avec le décor encore jamais atteint. Certes, graphiquement, c'est moyen face aux consoles Next Gen, mais pouvoir détruire tous les bâtiments, ou se forger un bunker soi-même reste un luxe assez rare dans notre galaxie. A voir maintenant si les développeurs n'en demandent pas trop à la PS2, et si le titre saura se renouveler sur moyen-terme.

Commentaires