Preview : Onimusha 3 : Demon Siege

Onimusha 3 : Demon Siege - PS2

Genre : Action/Aventure

Date de sortie : Juillet 2004

Genre
Action/Aventure
Date de sortie
Juillet 2004 - France
Développé par
Capcom
Edité par
Capcom
Disponible sur
PC, PS2

Après deux très bons volets sur la PS2 (sans oublier Genma Onimusha sur Xbox), Onimusha revient une nouvelle fois tirer sa révérence à la série. Le principe de base est assez simple, il l'était en tout cas : on dirige un samouraï et on découpe du démon à tout va dans un château du Japon médiéval. Mais cette donne semble avoir été considérablement modifiée dans ce troisième volet !

 
 
Qui n'a jamais joué à Onimusha ? Je crois que cette série, à mi-chemin entre Résident Evil et un bon vieux jeu de samouraï est une référence du genre. Et pourquoi ? Premièrement dans ce troisième opus comme dans les deux autres, les graphismes ont été particulièrement travaillés, il faut l'avouer le jeu est beau, très beau.
 

Plein de changements importants !

Mais voilà, alors que l'on s'attendait à reprendre du service pour botter le cul, une fois de plus, du seigneur des démons, le très méchant Nobunaga, que l'on croyait revenir à cette ère troublée du Japon médiéval, les premières images sur le net montrent une ville moderne. Un hic se pose là. A côté de notre samouraï, se dresse fier comme un coq, un personnage qui ressemble comme deux gouttes d'eau à notre Jean Réno national. Non je n'ai pas fumé ! Si la première bonne surprise est que notre samouraï est le bon vieux samanosuke (héros du premier volet), le cadre et les perso secondaires semblent bien mal adaptés à l'environnement de la série ! Comment expliquer cela ? les scénaristes ont fait fort, très fort, après un nième réveil des démons, samanosuke part en quête de son ennemis de toujours, Nobunaga mais voilà qu'il découvre une porte temporelle et le voilà projeté en plein paris du 21ème siècle avec comme personnage secondaire, un Jean Réno (Si, si! C'est bien lui je ne rigolais pas et renommé pour l'occasion, Jacques Leblanc. Il aura d'ailleurs la même voix, cela a été confirmé à l'E3) armé d'un flingue. Voilà qui nous changera des sulfureuses ninjas qui nous accompagnaient jusqu'alors. Les deux hommes décident de s'entraider à nettoyer notre belle capitale de ses envahisseurs. Pourra-t-on jouer aussi dans le vieux château de nobunaga, que l'on commence à connaître par coeur, ou le cadre est-il strictement moderne ? On n'en sait encore rien.
 

Le développement

L'équipe qui a été une fois de plus en charge du développement est une fois de plus Production Studio 2 à qui l'on doit notamment la série des Megaman et des deux autres Onimusha). La grande nouveauté est l'apparition de la 3D intégrale. En effet, les programmeurs nous font miroiter des décors tout en 3D, finies les caméras fixes ! Mais ne nous alarmons pas, les décors n'ont rien perdu en richesse et en beauté. Mais ils ont l'air plus dynamique que jamais, et il va y en avoir besoin, car cet opus de Onimusha a subit l'influence de Devil May Cry. En effet, le jeu est beaucoup pu orienté action et... il faut l'avouer : bourrinage (mon moi intérieur s'en réjouit, mais ce n'est probablement pas le cas de tout le monde). Les personnages sont incroyablement bien modélisés. Notre jean Réno paraît plus vrai que nature ! La chorégraphie des combats a été orchestrée par l'un des plus grands spécialistes du genre, le Sieur Donnie Yen. Si ce nom ne vous dire rien à vous, franco-français, sachez que ce personnage est reconnu au japon, autant dire que ce sera du grand art ! Les scènes cinématiques en images de synthèses seront aussi plus nombreuses, on espère juste que cela n'entamera pas trop la durée de vie !
 

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Ce dernier opus de la série, on l'espère, ne tournera pas trop survival horror, car vu que Jacques utilise des armes à feu... on s'en rapproche dangereusement ! Mais restons confiants, l'équipe qui s'est chargé du développement a de l'expérience ! Espérons que ce jeu terminera en beauté une série aussi reconnue que Onimusha.

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

31 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires