Test : Athens 2004

Athens 2004 - PS2

Genre : Athlétisme

Date de sortie : Août 2004

Genre
Athlétisme
Date de sortie
Août 2004 - France
Développé par
Eurocom
Edité par
Sony Computer Entertainment Europe
Disponible sur
PS2
Parfois appelé
Athene 2004

« A vos marques, prêts partez !! »Voilà une phrase que l’on risque d’entendre beaucoup à partir du 14 août car, c’est à cette date que commencent les jeux d’Athènes. Sony saute bien sûr sur l’occasion pour nous pondre un jeu exclusif PS2…

Moi comment dire ? Les JO, j’en ai un peu rien à faire ! Je peux tomber sur une finale d’athlétisme qui me fera triper mais c’est tout, ça ira pas plus loin. Donc non, je ne suis pas de ceux qui écoutent Nelson Monfort à 3 heures du mat, je suis plutôt de ceux qui testent le jeu Athens 2004 sur PS2 !

Le gameplay

Si pour les épreuves de vitesse, on appuiera comme d’habitude le plus rapidement possible sur croix et rond (le jeu se voulant le digne héritier de Track and Field, la jouabilité variera pour chaque discipline. Pour le saut en hauteur par exemple, on doit synchroniser ses pressions de touches avec chaque pas de l'athlète à l'écran. En cas de régularité parfaite, vous passez la barre tranquille. Autre exemple, les anneaux. Avec les deux sticks analogiques, il faut pointer les directions indiquées à l'écran puis tenir ces positions, en appuyant frénétiquement sur les gâchettes de la manette. Ca fait aussi mal qu’une véritable épreuve d’haltérophilie (quand même pas) ! Pendant les épreuves de natation, on reprend sa respiration en appuyant sur L1, et on nage en faisant croix et cercle. Résultat, pas de bourrin attitude possible. On peut même brancher un tapis de danse pour les épreuves de courses ou d’exos au sol. Les développeurs se sont vraiment creusés la tête pour proposer un type nouveau de gameplay et c’est un des très gros points forts de ce Athens 2004 !

Les épreuves

Autre atout de la simulation de médaillés de Sony c’est le très grand nombre d’épreuves. De l'athlétisme (100 m, 200 m, 400 m, 800 m, 1500 m, 100 m haies, saut en longueur, saut en hauteur, triple saut, saut à la perche, lancer de disque, lancer de javelot, lancer de poids), de la natation (100 m brasse, 100 m nage libre, 100 m dos, 100 m papillon), de la gymnastique (exercices au sol hommes, exercices au sol femmes, anneaux, cheval), du saut d'obstacles à cheval, de l'haltérophilie, et du tir (arc et skeet). C’est la classe et y’a des trucs dont vous n’avez jamais entendu parler et auxquels vous allez jouer ! Super, non ?

Seul point noir : la réalisation

Les athlètes sont horriblement mal modélisés, c’est très moche et vous allez devoir passer outre la réalisation si vous voulez profiter de cet opus de Sony. Mais, en général, les joueurs qui jouent à ce genre de jeux ne recherchent pas la réalisation sans faille … et c’est tant mieux car le jeu assure au niveau sonore avec Patrick Montel et oui… l’homme « da man » le plus grand commentateur d’épreuves chiantes devant l’éternel Nelson Monfort… !!!!!! Les animations des athlètes assurent et peuvent tenter de nous faire oublier l’esthétique globale du jeu mais on n’est pas chez EA ici….

Article rédigé par Baba , le

Athens 2004, avec sa réalisation bof mais doté surtout d’un gameplay sans faille et amusant, réalise la meilleure performance toutes consoles confondues depuis Track and Field ! It’s a new world record !

Points positifs

  • Le gameplay
  • L’ambiance sonore

Points négatifs

  • Les graphismes

Commentaires