Test : WWE SmackDown ! Vs. RAW

WWE SmackDown ! Vs. RAW - PS2

Genre : Catch

Date de sortie : Fin 2004

Genre
Catch
Date de sortie
Fin 2004 - France
Edité par
THQ
Disponible sur
PS2
Parfois appelé
WWE : Smackdown VS Raw

« Smackdown vs Raw » ! Quel nom bien énigmatique pour un jeu et le non-initié n’a sans doute jamais entendu parlé d’une des meilleures ventes US pour les jeux de sports. Par contre, les spécialistes attendaient ce jeu de catch depuis bien longtemps et ils ne seront pas déçus.

 
 
Petite explication. La plus grande fédération de catch au monde, en tout cas la plus connue, en divisée en 2 shows. L’un est diffusé le lundi soir sur une chaîne du câble américain, c’est Raw ! L’autre est enregistré et diffusé le jeudi, c’est Smackdown. Voilà pour cette petite explication sémantique du titre mais une bonne partie des lecteurs doit déjà être au courant ! Pour les autres, sachez que ce jeu est l’illustre successeur de Smackdown : Here comes the pain, HCTP pour les intimes.
 

Le roster et autres futilités

Curieusement, le roster du hit de THQ a été décimé par rapport aux années dernières. C’est d’ailleurs un des gros points négatifs du jeu. D’habitude, on veut toujours proposer plus de lutteurs, plus d’endroits où se battre et plus de ceintures. Ici, on ne retrouve qu’une petite quarantaine de catcheurs et des personnages comme The Hurricane ont été supprimés. Les ceintures tag teams et cruiserweight ont disparu du mode saison, il ne reste plus que 4 titres (2 par division). En mode hardcore, un des modes qui était des plus jouissifs à jouer, il ne reste plus qu’une seule (et ridicule) arènes de combat, ce qui amaigrit considérablement l’intérêt du jeu. Mais ne vous inquiétez pas Smackdown Vs Raw, s’il présente quelques défauts, possède aussi de grandes qualités.
 

L’emballage

Si le nombre de personnages jouables a été diminué, c’est selon les développeurs du jeu une subtilité pour se concentrer sur les graphismes du soft. Et je peux vous dire que je n’ai pas été déçu du tout par cet aspect. Les catcheurs sont magnifiquement détaillés, les entrées sont parfaites et possèdent toutes la bonne musique, JBL ( le champion de Smackdown ) va serrer les mains du public durant son entrée et on voit Bret Hart donner ses lunettes à un spectateur. A propos de Bret, signalons que plusieurs légendes sont disponibles telles que Jimmy Snuka ou The Rock. Parfait ! Lillian Garcia, l’annonceuse présente les catcheurs et les commentaires passent plutôt bien même si ils sont quelque peu répétitifs. Le nombre de bugs de collisions a été revu également à la baisse et les objets produisent un véritable impact sur le joueur adverse, vous obligeant parfois à lâcher l’objet ! Intéresserons nous maintenant à la jouabilité du jeu de Yukes.
 

Jouabilité et gameplay

Bien évidemment, le système d’overall des précédents volets a été conservé, ce qui fait que certains catcheurs (HHH, Angle) sont plus forts que d’autres et ce, dès le début. Le seul point faible de cet opus réside dans ce fait et ce n’est pas ça qui va gâcher notre plaisir de jeu ! L’intelligence artificielle, énorrrrrrme point faible de Smackdown : Here comes the pain a été améliorée et l’IA variera beaucoup plus ses coups. Gagner un match est maintenant un challenge et plus une simple formalité à remplir en moins de 3 minutes. Le Royal Rumble a subi des modifications et c’est à l’aide d’une barre de Ring Out que vous aurez à balancer le plus d’adversaires par-dessus la troisième corde. On peut dorénavant briser les prises de soumission. Pour soumettre quelqu’un vous aurez, pêle-mêle le bourrinage, la tactique ou la triche. Une barre « dirty » (sale) et « clean » (propre) fait maintenant son appartition. Si vous trichez, distrayez l’arbitre, frapper votre adversaire avec une arme ou lui donnez des coups dans les parties votre barre « dirty » progressera et vous pourrez, lorsqu’elle sera remplie, donner un low blow (autrement appelé coup dans les c……) qui aura valeur de finisher. Si vous parvenez à remplir la barre « clean », vous deviendrez invincible pour un court laps de temps.
 

Pour finir…

Quelques petits mots sur le mode saison. Il est très répétitif, mais vous pourrez y trouver un certain plaisir car je trouve l’histoire pas mal foutue (mais chut… !). Vos superstars parleront avec leurs véritables voix ! Le create mode est excellemment fait et est devenu très intuitif. La création de PPV et de ceintures est maintenant possible à condition de dépenser vos dollars, durement gagnés en mode saison ou en mode challenge. Celui-ci vous proposera de battre le Big Show en trois minutes par exemple. Des batailles d’atémis sont maintenant à votre disposition et des mini-jeux viendront égayer les parties. Enfin, signalons qu’un nouveau mode est disponible : le Parking Lot Brawl vous demandera d’éliminer votre adversaire à l’aide de…voitures !!
 

Article rédigé par Baba , le

En définitive, je pense que Smackdown Vs Raw est un véritable jeu, qui doit être pris à part de HCTP. Malgré quelques disparitions inexplicables, ce jeu contentera tous les fans de catch et même ceux qui ne le sont pas pourront tomber sous le charme de ce gameplay simple, facile d’accès et pourtant jouissif.

Points positifs

  • Graphismes
  • Gameplay

Points négatifs

  • Moins de persos
  • Moins de ceintures

Commentaires