Test : Total Overdose

Total Overdose - PS2

Genre : Action

Date de sortie : Septembre 2005

Genre
Action
Date de sortie
Septembre 2005 - France
Développé par
Deadline Games
Edité par
SCi
Disponible sur
PC, PS2, Xbox
Site officiel
Site officiel

Ola el hombre, viens par ici. Si les gangs mexicanos te plaisent et que l'humour épicé te convient, alors tu as fait le bon choix : Total Overdose. Finis les jeux d'action réalistes, place au second degré, à la caricature pure et surtout à un humour très mais alors très décalé !

 
 
On l'avait déjà vu dans les images et dans les différentes vidéos qu'Eidos a diffusé tout au long du développement du jeu, Total Overdose ne recherche pas la perfection au niveau graphique, car ce n'est pas son but. Aujourd'hui des jeux peuvent plaire sans forcément qu'ils soient beaux. Total Overdose pourrait faire partie de ceux-là si on laisse de côté quelques bugs pénibles.
 

Old El Paso

Dès le début, on sent que ce jeu n'a rien d'original et qu'il s'inspire de nombreux titres qui ont révolutionné le monde vidéoludique de ces dernières années. En commençant par GTA, bien évidemment, pour la liberté totale. Nous sommes dans une ville mexicaine, et dès le début du jeu on est lâché dans la nature urbaine. Première réaction : se jeter sur une voiture ! Au passage, les véhicules ne sont pas super attirants pour la plupart, ou alors c'est peut-être le style mexicain qui ne me revient pas. On retrouve tout de même une ou deux voitures de sport qui vont très vite, ainsi que quelques rares deux roues ici ou là. Mais à quoi bon ? Avec la version San Andreas, la série des GTA a su supprimer les temps de chargement qui décourageaient le joueur. Mais ce n'est pas la même chose avec Total Overdose. La ville est découpée en plusieurs secteurs. Du centre ville au port en passant par les quartiers chauds. Et le problème principal réside dans le temps de chargement pendant qu'on roule en ville. Le rythme se retrouve ainsi haché et on ne prend plus aucun plaisir à se balader en ville, sous peine de franchir la limite et de voir la page de chargement se lancer. Sur consoles, les temps de chargement se retrouvent horriblement longs et j'en connais plus d'un qui seraient découragés rien qu'à cause de cela.
 

A nous deux Papa Muerte !

Le scénario du jeu est simple. Le père de Tommy s'est fait assassiner par la troupe de Papa Muerte alors qu'il était un redoutable agent de la DEA. Tommy qui travaille lui aussi là-bas, a tenté tant bien que mal d'élucider le mystère de cet assassinat mais il s'est légèrement blessé en cours de mission et se retrouve dans un fauteuil roulant. Fort heureusement, son frère Ramiro, sorti de la prison pour l'occasion, va prendre l'affaire en main et résoudre le problème à sa manière. Sa manière se rapproche à peu de choses près à celle de son père, qui consiste à tirer sur tout ce qui bouge, peu importe les conséquences. Non, il ne connaît pas l'infiltration.
Dans le jeu, votre périple sera partagé entre missions principales et défis. Les missions principales vont vous permettre d'avancer dans le scénario et de découvrir qui a tué Pamela Rose, enfin non, votre père. Tandis que les missions secondaires sont de véritables défis que vous aurez à relever si vous voulez être reconnu dans la ville. Elles vous permettront d'accroître votre barre de santé ainsi que votre jauge d'adrénaline, mais aussi d'obtenir plus d'armes et de munitions afin de mener à bien les multiples missions.
 

C'est la fête dans les boîtes jaunes

Si on a bien remarqué que les graphismes tirent la gueule, il nous faudra bien se pencher un peu plus sur le gameplay. Et ce gameplay c'est du déjà-vu. Les développeurs ont pris le soin de reprendre la spécificité des meilleurs jeux d'action pour mélanger le tout dans une sauce mexicaine bien épicée. Alors nous avons du Max Payne pour l'effet "Bullet Time" qui ravira les puristes du genre. Cet effet est limité par une barre d'adrénaline qui se remplit dès que vous ne vous en servez plus. Ce qui au final se traduit par une utilisation massive de l'adrénaline. Ca devient même automatique : on voit un ennemi, hop, pas de côté, tir d'esquive, coup de fusil à canon scié, et paf KO le mexicano. Pour accentuer l'immersion dans le jeu, les développeurs ont introduit une fonction plutôt originale inspiré bien sûr de la série des GTA et de Driver : sauter de la voiture. Mais ce n'est pas le fond qui est original, mais la forme. En appuyant sur un bouton, notre ami Ram ouvre la porte et se penche dehors mais a toujours une main sur le volant pour diriger le véhicule. Avec l'autre bouton, notre héros saute de la voiture et déclenche automatiquement un tir d'esquive, laissant la voiture rouler tout droit. Le truc sympa, c'est que si la voiture heurte un obstacle, elle explose ce qui donne une scène digne des plus grands films d'action. Autres inspiration, le rembobinage. En effet, lorsque vous mourrez ou que vous avez perdu trop de santé, vous pouvez faire marche arrière et refaire la scène en anticipant les dangers. Exactement comme dans les remakes de Prince of Persia. Et tout ça s'enchaîne bien à condition qu'on ne recherche pas le réalisme.
Et la cerise sur le gâteau c'est les "Mouvements loco". En effet, vous pouvez trouver des compétences spéciales un peu partout dans la ville ou en tuant des ennemis. Ces compétences peuvent vous permettre de tuer d'un seul coup pendant un instant donné, faire des mouvements spéciaux comme "el toro" par exemple où le héros voit rouge et fonce la tête baissée sur les ennemis. Vous avez bien entendu d'autres mouvements spéciaux que je vous laisse découvrir tout au long du jeu.
 

Article rédigé par NKB , le

Total Overdose plaira aux plus bourrins et à ceux qui ne cherchent pas à se creuser la tête. Si en plus les graphismes laids ne vous piquent pas les yeux, alors ce jeu sera un hit pour vous. Seulement, si vous recherchez une qualité graphique hors normes et des énigmes poussées, vous n'avez pas frappé à la bonne porte. Sa durée de vie est plutôt moyenne mais grâce aux défis, vous pourrez y jouer un peu plus longtemps... tant que la lassitude ne prend pas le dessus.

Points positifs

  • Immersion convaincante
  • Très bourrin
  • Humour décalé

Points négatifs

  • Trop bourrin ?
  • Scénario classique
  • Des graphismes laids

Commentaires