Test : SingStar Rocks !

SingStar Rocks ! - PS2

Genre : Karaoké

Date de sortie : Avril 2006

Genre
Karaoké
Date de sortie
Avril 2006 - France
Développé par
Sony Computer Entertainment Europe
Edité par
Sony Computer Entertainment Europe
Disponible sur
PS2

Décomposons ce titre tout d'abord. Sing signifie chanter, Star veut dire étoile, et Rocks est un terme souhaitant exprimer grosso merdo "ça déchire". Bref : l'étoile du chant, ça déchire.

 
 
Comme quoi, faut jamais vraiment traduire les titres de jeux vidéo. Mais mis à part cette belle théorie que je viens de vous démontrer, Singstar Rocks est la suite de la licence PS2 Singstar. Ce gros karaoké made in Sony revient donc sur le monolithe noir, et cette fois, s'occupe seulement du rock, du vrai, du brut, du Jean Jacques Goldman quoi.
 

Je veux juste une dernière daaaan-anse...

Vous voilà donc, comme des demeurés dans votre appartement, devant votre télé écran géant plasma (votre combi télé-magnéto ? Arf, bande de pauvres) qui vous passera du Kyo, du Rolling Stones ou encore du Sinclair, si si (à croire que Sony a un accord avec lui, ah ben oui en fait). Bien sûr, il vous faudra un micro. Mais ne vous en faites pas, un pack est vendu avec un micro Sony pour quelques euros de plus, dans votre magasin habituel. Bref, comme d'habitude, vous allez devoir chanter juste devant votre écran, en suivant les petites pastilles de couleurs qui s'afficheront en même temps que les paroles. Cette fois, la trentaine de titre disponible est censé être du rock. Pour être gentil, je classerais donc Kyo dans du pop-rock, grandement representé dans le soft. Pour ce qui est du reste de la programmation, difficile de trouver du "bon vieux rock bien rétro" comme dirait Marty McFly. Et même si Mass Hysteria, les Stones ou Silmarils sont bien présents, les titres proposés ne vous permettront pas vraiment de vous égosiller ("Il va y avoir du sport" pour Silmarils ! tsss...). Sony prend peut-être ses joueurs pour des petites natures ? A quand Singstar Trash Burn Hard Metal Grindcore alors ?
 

Sur la route, pala pala pala lala

Tiens, du Raphaël ? Il passe voir mon concert ? Ah non, il est présent dans la programmation. Bon allez, j'arrête avec la playlist sinon vous allez croire que je teste Singstar Varieté Française. Le reste du jeu se contente de reprendre la même chose que les autres opus. Aucun nouveau mode de jeu, pas de surprises : il faut juste chanter les morceaux, seuls ou à plusieurs. On retrouve également six mégamix, apparement fait à l'arrache par des programmeurs qui n'ont jamais écouté des titres de rock à part ceux de Jenifer ou Escobar en duo avec Emma Daumas (cette derniere est présente dans le jeu avec "You Got Me"). Malgré tout, la jouabilité reste toujours aussi efficace et jouissive (rien que le fait de chanter devant le clip, ça le fait) et l'interface n'a pas bougée d'un iota, mais qu'importe. Sinon, je citerais "Song 2" de Blur, "Self Esteem" des Offspring ou "Somebody Told Me" de The Killers, pour ne pas plomber l'ambiance. En fait, le titre Singstar Rocks doit être une banale expression londonienne. Genre "notre jeu, il roxx !" et non pas "notre jeu, il est rempli de rock !". Bah oui, mais moi j'ai pas pris roxor en première langue.
 

Article rédigé par Jivé , le

Singstar Rocks reste du Singstar, mais pas vraiment avec la couleur Rock que Sony aurait voulu lui donner. Sur la trentaine de pistes, Franz Ferdinand, Offspring, Nirvana, Blur, Jet, The Killers, les Stones ou Silmarils relèveront un peu le niveau de Kyo, Bénabar ou Raphaël. Néanmoins, si vous aimez la gamme Singstar et/ou beugler dans un micro Sony, vous ne serez pas déçus.

Points positifs

  • Chanter devant son écran
  • Les quelques rares titres de rock

Points négatifs

  • Pop-rock de bas étage
  • Programmation
  • Aucune différence avec les autres opus

Commentaires