Test : Samurai Shodown V

Samurai Shodown V - PS2

Genre : Combat

Date de sortie : Mai 2006

Genre
Combat
Date de sortie
Mai 2006 - France
Développé par
Yuki Enterprise Inc.
Edité par
Ignition Entertainment
Disponible sur
Neo-Geo, PS2, Xbox

Mon nom est Gavroche. C’est mon anniversaire aujourd’hui. Grâce à l’enveloppe de Mamie et les économies faites depuis 6 mois, je vais pouvoir m’acheter un jeu vidéo. Ca fera mon deuxième jeu que je vais acheter sur ma Playstation 2. J’adore les jeux de combats car on peut jouer à deux. Enfin quand on est deux. Je vais dès cet aprem dans le bourg de la Ferrière-aux-Etangs pour voir ce qu’ils ont. J’ai déjà le kiki tout dur. Ah, mes copains d’école ont déjà pris les nouveautés. Oh ! un jeu de samouraïs ! Cool, je vais pouvoir m’éclater ! Je paie le jeu avec mes pièces de 2 euros. On met un quart d’heure à les compter. Le vendeur me laisse partir. Hi hi, je suis content car il n’a pas remarqué que j’ai seulement 11 ans …

Je suis absorbé par la fabuleuse boîte. Ca ressemble à un manga (je connais très bien car je lis Dragon Ball). Les samouraïs sont cool. Je n’ai même pas remarqué le nom du jeu : Samourai Shodown V. Tiens pourquoi V ? Sûrement pour victoire car c’est un jeu de combat. En tout cas ce nom me dit quelque chose. Mon Papa en a déjà parlé je crois. Lui il a toutes les consoles, mais je n’ai pas le droit d’y toucher. J’ai juste le droit à ma Playstation 2 et j’ai maintenant 2 jeux ! Je vais fouiller dans ses vieux magazines. J’ai trouvé : il y a déjà eu plusieurs Samourai Shodown sur Neo Geo. C’est vrai mon Papa pleure à chaque fois qu’il me parle de cette console. Il va être drôlement content quand je vais lui faire voir ce que je me suis offert.

Comment c’est pas drôle

L’histoire n’est pas joyeuse du tout. Les seigneurs du vieux Japon (en 1786) se tournent les pouces alors que tout le monde meurt de faim. Les gens commencent à se rebeller. Il y a un général qui crie fort et qui en a marre de cette situation. Il s’appelle Gao Kyogoku Hinowanokami. Je vais l’apprendre par cœur pour raconter aux copains. J’appuie sur start et je commence mon premier combat. Il y a beaucoup de personnages à choisir : 1, 2, 3 …27. A part quelques uns classiques, ils sont tous bizarres. Je vais prendre le samouraï. Il doit être fort. Bon, c’est moi qui suit nul alors. Je dois m’entraîner. Le mode entraînement n’est pas pratique, je ne peux pas faire ce que je veux, c’est même pire qu’un combat. Il doit y avoir des subtilités. De nombreuses jauges apparaissent, c’est pas si compliqué que ça un jeu de baston normalement !

Comment c’est compliqué

Je vais regarder le manuel. On peut faire plein de truc en fait, il suffit juste de le savoir. On peut charger, percer la défense, méditer (ahummmm), esquiver, rouler bouler (c’est rigolo), bondir… Je vais retenir seulement la parade en arrière, c’est le plus utile. Plusieurs jauges viennent embrouiller l’écran : jauge de vie, de concentration, d’épée et de rage. La première est la principale : plus elle se vide, plus tu meurs. La jauge de concentration se mêle à la barre de vie. Quand celle-ci devient bleue (à force de maintenir X enfoncée), on peut lancer le Concentration One ! Le temps et l’adversaire sont ralentis. Super pouvoir encore faudrait-il pouvoir le lancer. La jauge d’épée est la verte sous la barre de vie. Plus on tape, plus elle se vide et plus les coups font moins mal. Après réflexion (environ 15 minutes) je me dis qu’il faut que je sorte des supers coups pour ne pas la vider cul sec (comme dit Maman). Pour finir, la jauge de rage, qui se trouve au bas de l’écran montre comment le perso est furax. Elle se remplit quand on s’en prend plein la tronche. Quand elle est pleine, la jauge d’épée augmente, et on peut lancer une méga attaque. J’ai du mal à suivre.

Papa, à l’aide !

Je suis sur le manuel depuis une demi heure. Comment les gens prennent du plaisir ? Moi je veux juste m’amuser. J’ai du mal à sortir les coups avec tout ces quarts et demis cercles. J’ai mal aux pouces. Et toutes ces combinaisons de boutons (même le select est utilisé … pour le suicide). Je laisse le jeu à mon père pour voir : l’ambiance du jeu est pas mal retranscrite avec des musiques qui collent au style de jeu. L’animation est bancale et les graphismes ont vraiment pris un sale coup de vieux. Même l’emballage global avec ses transitions à deux centimes d’euros ne convainc pas. Le nombre de personnages aurait pu être un bon point car presque 30, ça fait du monde mais avec des doublons. Rajoutez à cela des persos faiblards, d’autres super puissants et le tri est vite fait. Là mon fils, tu as fait une erreur. Avec tout ce que je te raconte depuis des lustres, tu t’es planté. Viens prendre ta claquette de cow boy.

Article rédigé par Yohann N. , le

Mon fils est malheureux. Il s’est fait avoir par la jaquette. Si comme lui, vous souhaitez un bon jeu de baston, accessible immédiatement, et en prenant un réel plaisir à jouer, ce soft n’est pas pour vous. Ces jeux devraient rester sur les consoles d’origines. Ceux qui les ont connu préfèreront garder leur beau souvenir. Les fans devraient avoir leur compte, et encore. Pour les autres, passez votre chemin.

Points positifs

  • Le nombre de persos, et encore
  • L'ambiance

Points négatifs

  • Tout le reste...
  • Malheureusement

Commentaires