Preview : Burnout 2 : Point of Impact

Burnout 2 : Point of Impact - PS2

Genre : Course

Date de sortie : 11 octobre 2002

Genre
Course
Date de sortie
11 octobre 2002 - France
Développé par
Criterion Games
Edité par
Acclaim Entertainment
Disponible sur
Gamecube, PS2, Xbox
Parfois appelé
Grand Heat 2, Burnout 2
Site officiel
Site officiel

Ah, Burnout, c'était un bon p'tit jeu de course qui m'a bien occupé pendant ma jeunesse... Arf, mais non, j'étais déjà vieux puisqu'il n'y a même pas un an qu'il est sorti sur PS2. Ben dis donc, ils ne perdent pas de temps chez Criterion Studios.

 
 
Burnout proposait au joueur de piloter des bolides dans des routes torteuses au trafic très dense. Le jeu est sorti sur PS2 vers la fin 2001 et a remporté un succès situé au-delà de l'espérance des développeurs qui ont du coup adapté le jeu sur NGC et Xbox. La difficulté était élevée, mais cela reste subjectif car certains ont trouvé le jeu facile (frimeurs !). Comme vous l'avez compris, une suite est en préparation, avec cette fois-ci plus d'ambition. Cette suite sortira sur PS2, Xbox et GC pour la fin 2002 aux USA.
 

Des améliorations sur le papier...

Selon Alex Ward, un mec de Criterion Studios (les développeurs du jeu), le studio s'est inspiré du film Fast and Furious et des jeux vidéos Interstate 76 et 82 (deux jeux d'action en bagnole sortis il y a quelques années sur PC). Par contre, on ne sait pas encore comment ces inspirations seront présentes dans Burnout 2 : Point of Impact.
Les véhicules seront réels avec une voiture de Nascar, une Cadillac voire une Clio. Il y en aura 21 au total. Vous pourrez aussi améliorer vos voitures en remportant des épreuves spéciales. On espère que les challenges seront plus faciles à accomplir que dans le premier Burnout, parce que c'était chaud, des fois...
Après l'Europe, ce sont les USA qui seront à l'honneur de Burnout 2 : Point of Impact avec 16 tracés pour découvrir le pays aux dollars US. Leur particularité résidera dans le fait que les tracés seront plus ou moins réliés entre-eux par des intersections pour qu'on ait l'impression qu'on ne parcourt en fait qu'une route faisant le tour des USA.
Enfin, concernant les modes de jeu, on devrait retrouver tous ceux du premier Burnout, plus un mode course poursuite qui devrait mettre en scène des flics, comme dans Need For Speed 3 et 4.
 

... et aussi dans la pratique.

Le graphisme du jeu a été amélioré en intégrant des textures plus nettes, de plus nombreux détails et une pléthore de nouveaux effets graphiques, l'ensemble tournant en permanence à 60 images par seconde. Au niveau des effets, on aura droit à de la neige, de la pluie et surtout un effet de réflexion de la lumière vraiment convaincant et jusque-là jamais intégré dans un jeu PS2. Le seul regret concerne l'aliasing toujours trop présent, mais cette impression est diminuée par la forte sensation de vitesse.
La bande-son est orientée rock et métal et lorsqu'on enclenche le turbo, le volume sonore augmente pour accroître la sensation de vitesse.
 

La jouabilité

Désormais, le jeu sera 100% simulation : des milliers de réglages seront disponibles, il faudra être très prudent car si vous percutez une voiture, le DVD du jeu partira en fumée pour vous punir de vos erreurs ! Et je n'ose pas vous parler de l'état de votre télé et de votre PS2...
Nan, détendez-vous, je plaisantais (ah bon ?). On aura toujours droit à un jeu pur arcade et les accidents sont toujours représentés au ralenti avec plein d'effets spéciaux. Pour inciter les joueurs à avoir des accidents, les développeurs vont rendre obligatoire l'utilisation du turbo, dont la jauge sera plus simplement remplie. Souvenez-vous, c'était presque exceptionnel d'avoir du turbo et certains joueurs ignoraient son existence (mais ceux-là n'ont pas fini le jeu, aussi).
 

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Burnout 2 pourrait faire sensation lors de sa sortie si les développeurs tiennent toutes leurs promesses et qu'ils parviennent à renouveler le plaisir de jeu.

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

31 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires