Preview : Fallout 3

Fallout 3 - PS3

Genre : RPG post-apocalyptique

Date de sortie : 31 octobre 2008

Fallout 3, et ben ouais, on a pu mettre les mains dessus et donc un pied dans le plat. Invité par Bethesda à une mise en bouche, c’est toute une matinée dans un grand hôtel parisien qui nous a été offerte, accompagnée de quelques versions preview 360, PS3 ou encore PC, toutes étaient jouables et en très bon état, il faut l’avouer. Somme toute, nous ressortons de cette jolie petite escapade parisienne la tête pleine de bonnes impressions, même s’il y a quelques tâches dans le parcours de Bethesda.

 
 
C’est donc dans une aventure sans réelle introduction que nous nous lançons. Bloqué dans une sorte de bunker que tout le monde connaît, le Vault 101, il faut redoubler d’efforts intellectuels pour en sortir et se retrouver perdu dans un pseudo désert post-apocalyptique. Par contre, pensez à bien régler l’image de votre écran, car après avoir effectué un petit test de qualité improvisé, un mauvais équilibre des couleurs risque de complètement pourrir le rendu visuel du jeu. Sans vous retrouver complètement abandonné à votre propre sort, Besthesda a réussi à implémenter un système de radar discret et assez esthétique : +1 point qui vous emmènera partout où vous voudrez.
 

Mesdames, Messieurs, prenez votre mal en patience

Deuxième visite du jeu et point de ralliement d’une bonne partie de l’aventure, si toutefois vous ne faites pas tout péter ou que vous ne vous en faites pas bannir, le Megaton est la seule ville restante à des kilomètres à la ronde. Hormis quelques camps de fortune, des bandits (raiders) et commerçants par-ci par-là, c’est dans le Megaton que vous trouverez tout ce dont vous aurez besoin. Que ce soit des armes, des munitions, des médicaments, des vêtements ou encore un bouquin sur l’antiquité pré-apocalyptique, tout se trouve, s’échange, s’achète ou bien se vole (pour les plus courageux). La seule autre alternative reste l’exploration et la fouille de tout ce que vous trouverez sur votre chemin.
 
 
En effet, le vol peut vous être utile en vous rendant bon nombre de services dans certains cas, si tant est que vous ayez assez de points de compétences pour réussir votre coup, mais à d’autres moments, il pourra devenir votre pire ennemi et vous faire mettre tout le monde à dos (merci d’ailleurs à cette conne qui m’a refilé sa bière à 9h du mat au lieu de gentiment discuter, ce qui m’a valu de me faire déchirer par le patron du bar local et toute sa bande de pecnos). Comme vous pouvez le comprendre, dans certains cas, le niveau de difficulté a quelques problèmes de gestion, autant sur le plan recherche que sur celui de l’action.
 

Ann, S'pa vrai !

Trop dur ou trop facile, il vous arrivera souvent de tomber sur un os (de scorpion par exemple) qui vous en fera plus baver que toute une troupe de raiders. Cependant, ce n’est pas tant la force ou la résistance qui manque de finition, mais plutôt les capacités de votre arsenal qui laissent à désirer. Entre un pistolet laser, un lance-flamme, un mini-gun ou un simple 10 mm, le choix est vite fait, il y a tellement peu de différences entre ces armes qu’une bonne partie d’entre elles ne s’utilise que pour le style ou tout simplement en cas de panne de munitions avec les autres.
 
 
C’est d’ailleurs un point qui pourra vous porter quelques grands préjudices au cours de votre avancée. Le manque de munitions, de soins ou d’outils sera susceptible de vous nuire si vous n’y prêtez pas un minimum d'attention. Vous faire « piner » par un gros méchant juste parce que vous ne disposez pas de l’arme appropriée pour lui « faire la nique », se faire finir par la radioactivité parce que vous avez déjà utilisé tout votre attirail de soin ou encore rester bloqué (bêtement) dans un métro parce que vous venez de casser votre dernier « Lockpit », ustensile nécessaire au crochetage de serrure, tout autant de situations bêtes et inutiles mais qui peuvent arriver tellement souvent que la sauvegarde deviendra très vite votre meilleure amie.
 

And the Winner is ... ?!

Enfin, pour mettre un point à cet article, à cet avant-goût, que dis-je, à cette preview d’un titre que beaucoup de gens attendent avec impatience et que d’autres ont déjà commencé à dénigrer de par son aspect « Oblivionnesque » (Bethesda oblige) et son côté « action / fps » un peu trop présent, sachez que pour faire évoluer les situations, il faut forcément pratiquer des choix. Même s’il est vrai que certaines phases de bourrin qui nous sont imposées peuvent finir par alourdir l’histoire et lasser les moins fans du genre (FPS), il y a toujours la possibilité de rester dans un univers bien RPG et dans la tradition Fallout. Que ce soit avec le Vault, le Megaton, les dialogues à multi choix ou encore le nivelage de vos aptitudes, compétences et matériels, les fans en auront pour leur compte s’ils ne sortent pas de la quête principale. Bien évidemment cela réduit la durée de vie du titre, mais c’est la seule façon pour ne pas basculer dans un jeu long et fastidieux plus orienté action que recherche.
 

Article rédigé par Neji , le

Tout ça pour dire que pour le moment, ce Fallout ne s’inscrit pas réellement dans la lignée de la série. Réellement à mi-chemin entre le FPS et le RPG, la distinction reste floue et il est très dur de dissocier les deux genres au cours de l’aventure. Cependant, le déroulement est très bien agencé et les transitions quête principale / quête annexe sont fluides, ce qui ne casse aucunement le rythme de l’histoire, surtout à partir du moment où vous pouvez voyager en vous téléportant. Attendons d’avoir une version définitive entre les mains pour finir le paquet de sucre et surtout n’hésitez pas à choper le premier épisode qui se trouve gratuitement sur le net pour vous remettre dans le bain !

Commentaires