Test : Lost Planet : Extreme Condition

Lost Planet : Extreme Condition - PS3

Genre : Shoot glacial

Date de sortie : 29 février 2008

Genre
Shoot glacial
Date de sortie
29 février 2008 - France
Développé par
Capcom
Edité par
Capcom
Disponible sur
PC, PS3, Xbox 360
Parfois appelé
LP1

Plus d'un an après une version Xbox 360 reluisante et aguichante, Lost Planet débarque - enfin - sur Playstation 3… Pour le plus grand bonheur des trolls, qui, à la vue de la qualité de portage du soft de Capcom, pourront à raison crier à la sortie d'une énième "inferior version" sur la console, rapellons-le, la plus puissante de l'univers, celle qui gère la 4ème dimension, 120 images par secondes et qui peut botter les fesses de Chuck Norris.

 
 
Là, dissimulés dans l'ombre, cloisonnés dans des open-space à des heures où, pourtant, tous les bureaux conventionnels sont fermés, ces types sont fous. Elaborant des plans machiavéliques, impertinents… Ils tiennent l'industrie du jeu vidéo par leurs mains grasses et leurs nez rouges… Leur ultime projet : s'amuser à porter tout et n'importe quoi en un temps record, laminer les réputations des consoles, nourrir les trolls et compter les biftons. Après PES 2008 et ses 18go sur PS3, après Assassin's Creed exclu PS3 mais pourtant développé sur 360, et entre "Halo 3 moins beau que Halo 2" et MGS4 le seul soft avec tout son audio encodé en .wav, voici la terreur des partisans de la logique, le démolisseur de Pittsburg, le plug anal de Sannois-Saint-Gratien : Lost PlanetPS3 , le premier portage uniquement développé avec les pieds.
 

Wayne, Homme de la bruce

Le background du jeu est relativement classique : dans un futur éloigné, l’humanité a décidé de s’installer sur une nouvelle planète, nommée E.D.N. III. Cette planète est propice à la vie, mais pas si accueillante que ça, avec son climat à givrer un bucheron canadien et la proéminence de bestioles égarées des plateaux de Starship Troopers : les Arkid. Cela étant dit, même si ces parasites n’ont pas une gueule de porte bonheur, elles renferment une thermo-énergie tellement importante que même le peuple américain serait prêt à délaisser les puits de pétroles irakiens/afghan/syriens (rayez la mention inutile) pour s’en emparer. Pour ce qui est de votre petite histoire personnelle, vous êtes Wayne, un jeune homme recueilli par un petit groupe de pirates à la recherche de son passé… voire de son avenir.
 

LOST – Saison 1

Pour le mode solo, c’est donc cette trame scénaristique, plutôt bien ficelée, qui vous mènera de combats en combats, tantôt à pieds, tantôt à bord de VS (Véhicule de Survie) – ces gros mécas surpuissants. Le gameplay est assez bien pensé et globalement bourrin. Il reste très (trop ?) classique, avec des successions de grosses aires de combats, plus ou moins scriptées, vous amenant à un gros boss de fin de niveau bien balèze, mais quelques éléments enrichissent le genre : tout d’abord la variété et le bon feeling des armes principales (notez que seulement deux peuvent être portées simultanément) et secondaires, ce à quoi s’ajoute le grappin qui vous permettra de vous loger ou bon vous semble. Les VS ont également la possibilité de récupérer deux armes différentes. Vous pouvez enfin utiliser vous-même une arme de gros calibre destinée à un VS. Comme quoi, des gros biscotos, ça sert ! Les ennemis Arkid sont globalement dénués d’intelligence individuelle, se contentant la plupart du temps de mener des attaques de groupe quasi suicidaires. Quant aux ennemis humains (pirates, etc…), ils ne semblent guère plus futés et auront tendance à camper sur leur position. Ce choix discutable a l’avantage de donner un jeu très rythmé à l’action constante, proches d’un jeu d’arcade shoot’em’up d’antan.
 

On est tous sur l'hydroponique

Si Lost Planet n'a rien à se reprocher sur ses sensations toussa, on déplorera tout de même son bâclage technique total. Inferior version, le mot est faible. Toutes les textures ont subi un nivellement vers le bas incompréhensible, peu flagrant sur les screens, mais surprenant en mouvement, surtout quand on a les deux versions. Et si seulement il n'y avait que ça… le frame rate souffre aussi à chaque instant, comme s'il agonisait… Bien sûr, en commençant le jeu directement sur PS3 sans avoir goûté à la version 360, on ne pourra rien percevoir, étant donné que même balafré, le soft de Capcom demeure relativement "beau", mais le passage à la 360, s'il a malheureusement lieu chez le joueur, conduira au suicide immédiat, parole de scout. Donc, en gros, le jeu n'est pas laid globalement, mais face à la version 360, il fait pitié, et ce n'est pas le piètre contenu additionnel qu'il propose d'amblée qui va faire bander son monde. Heureusement que le titre, dans ses entrailles, est tout sauf mauvais.
 
 
Parlons maintenant du mode multijoueur, bien qu’il soit pourvu d’un grand nombre de modes de jeux aux objectifs différents, on a globalement du jeu très solitaire presque Free For All. C’est plutôt ennuyeux pour les gens qui aiment le travail d’équipe très structuré. Le grappin et la présence des VS ajoutent à l’originalité, mais tout ceci reste très fade et l’effet de « déjà vu » prend le dessus. Si c’est le multijoueur qui vous fait tourner la tête dans un jeu, il vaudrait mieux vous tourner vers Call of Duty ou le prochain Rainbow Six Vegas 2, quitte à vous offrir le solo de Lost Planet plus tard sur le marché de l’occasion.
Enfin, énorme faute de la part des développeurs : aucun mode coopération online ou offline n’est présent, alors que la difficulté et le style bourrin du titre s’y prêtaient parfaitement !
 

Article rédigé par Dudy , le

S'il a effectivement été torché dans son adaptation, Lost Planet n'en demeure pas moins un bon jeu, très classique certes, mais réservant quelques bonnes heures de shoot endiablées, pour un trip à l'ancienne trop peu prisé de nos jours. Proposé en plus à petit prix, il pourra convaincre les joueurs PS3 peu concernés par le fait de jouer à un jeu Xbox 360 un an après sa sortie, en plus moche, moins fluide, et avec une console achetée plus chère. Rien de bien grave en somme.

Points positifs

  • Lost Planet quoi

Points négatifs

  • Laid, inferior version, toussa

Commentaires