Test : S.O.S. Fantômes : Le Jeu Vidéo

S.O.S. Fantômes : Le Jeu Vidéo - PS3

Genre : Action

Date de sortie : 19 juin 2009

Genre
Action
Date de sortie
19 juin 2009 - France
16 juin 2009 - USA
Développé par
Terminal Reality
Edité par
Sierra Entertainment
Disponible sur
DS, PC, PS2, PS3, Wii, Xbox 360
Parfois appelé
Ghost Busters, SOS Fantomes
Modes de distribution
Boutique
Site officiel
Site officiel
PEGI
 Interdit aux moins de 12 ans
 Grossièreté de langage
 Jeu en ligne
 Violence

Tininininininininininin...TIN...TIN..TIN....TINININININININININ, TININININININ ! Vous avez reconnu, bien évidemment, l'air mythique de S.O.S. fantômes, car j'ai un don incroyable pour chanter à l'écrit. La promesse est jolie, adapter le film légendaire des années 80 sur nos consoles pour retrouver les joies de la chasse aux revenants et accompagner la sortie du film en blu-ray en passant. Et le résultat ? ...

 
 
"Ouais, c'est lui. C'est le salaud qui m'a tout englué". Bill Murray, recouvert de slime, jure vengeance envers un fantôme vorace qui s'empiffre en open-bar dans la salle de réception qui va accueillir une barmitzvah quelques heures plus tard. C'est une des nombreuses scènes dont tout le monde se souvient avec nostalgie dans le film S.O.S. Fantômes. Et comment ne pas faire un carton avec une recette pareille ? Une musique mythique, un sujet fun et décalé, des acteurs et des répliques excellentes, et même des effets spéciaux étonnants pour le début des années 80. L'adaptation du film sur nos consoles est donc d'un potentiel incroyable, et comme tout bon fan des films, j'ai attendu patiemment son portage. Et maintenant qu'il est là, devant mes petits yeux si impressionnables... le sentiment est mitigé.
 

HOUYOUGONAKOL?

Sur le papier, c'est tout de même un sujet alléchant. Le scénario est écrit par Harold Ramis et Bill Murray, qui sont tout de même les deux auteurs originaux des films. Pourtant, on assiste clairement à un copy/cut de l'histoire qui a eu tant de succès. Celle-ci vous place dans la peau d'une nouvelle recrue dans l'équipe (la petite entreprise de démolition de fantômes et bien publics de la ville doit fonctionner à merveille) et vous devrez faire face à une curieuse recrudescence de la criminalité fantômatique à New-York. Pourquoi ? Vous le saurez en avançant. Le fait est que ce pitch permet à nos chasseurs d'affronter les fantômes qui nous ont fait vibrer dans le film. Bouffetout, le revenant obèse vert mangeur de saucisses, la bibliothécaire morte qui fait chuuuut... et qui s'énerve tout rouge si on continue à perturber la quiétude de son domaine, ou encore le fameux bibendum chamallow arrosant Manhattan de calories, tous sont revenus pour vous donner du fil à retordre. Et une chose est sûre, les développeurs ont bien compris quelle était la cible principale du jeu, à savoir les fans. Vous retrouverez absolument tout ce qui vous a plu au cinéma. Ou dans votre salon parce qu'il faut être un peu vieux pour l'avoir vu à sa sortie. La musique ne se cantonne pas à celle du tube "who you gonna call ?", mais retranscrit aussi les ambiances sonores originales à l'identique. Lorsque vous explorez, lorsque vous combattez, ou pendant les cinématiques, vous entendrez les mêmes musiques que dans le film, aux mêmes moments clés.
 

Call us, we bust ghosts

Les fans seront hélas les seuls à ne pas rester sur leur faim. En réalité, le jeu reprend tant les ficelles du film qu'il n'y a plus grand chose d'intéressant en dehors. On s'évertue à retranscrire les scènes et dialogues les plus marrantes de l'oeuvre originale en essayant de les adapter tant bien que mal au nouveau scénario. Celui-ci d'ailleurs n'a rien de bien original et malgré ses auteurs, c'est la déception. Pas mal de répliques sympathiques, parfois un peu lourdes, mais une ambiance générale qui s'adresse vraiment aux inconditionnels. Les décors sont plutôt soignés, surtout les extérieurs, mais les graphismes en général sont en dessous de ce qu'on était en droit d'attendre pour une Playstation3. Le système de chasse est pas mal fichu, quoi qu'un peu bordélique, et même s'il est très jouissif de piéger un fantôme dans sa boîte, la manière devient rapidement un peu lassante. Les autres armes proposées, ainsi que les évolutions, ne font pas preuve d'une bien grande créativité en réalité. Sorti de l'arme principale, c'est un peu la pénurie en matière d'amusement. Quant aux améliorations, elles sont plutôt franchement inutiles. On progresse souvent avec un détecteur d'activités paranormales, dans le silence, ce qui est parfois une bonne idée, mais qui plombe hélas bien souvent le rythme déjà assez peu vivace du jeu.
 

We came ! We saw ! We kicked it !

Vous l'aurez compris, Ghostbusters the vidéo game avait toutes les cartes pour plaire au plus grand nombre, il se contentera hélas de ravir les fans de la première heure. Et encore. Le mode online dont il est pourvu est tout juste sympathique puisqu'il permet de chasser le fantôme à plusieurs, mais il faut avouer qu'on aurait préféré un véritable mode coopératif qui aurait probablement été bien plus immersif dans sa façon d'aborder le jeu. Une aventure sympathique en somme, mais tout de même une bonne déception. On aurait vraiment apprécié que les chasseurs de fantômes participent un peu plus à l'épanouissement du paysage vidéoludique et s'imposent comme une petite référence. Le fait est que sorti de sa licence, il n'en reste plus grand chose hélas. Dernière chose, et non des moindres, les temps de chargement. Comment diable un jeu peut-il s'installer sur 2 gigas et réclamer des temps de chargement aussi longs ?! Vraiment aberrant.
 

Article rédigé par JoKeR , le

Ghostbusters : le jeu vidéo avait l'ambition de nous replonger dans l'ambiance géniale des chasseurs de fantômes de New York, et au final nous offre un résultat tout juste moyen, dont on aurait pu se passer si la licence ne le sauvait pas. Un jeu qui s'adressera vraiment aux fans, et encore aux fans. Les autres trouveront facilement la patience d'attendre la baisse de prix du jeu.

Points positifs

  • Respect total de l'univers
  • Dialogues sympathiques, humour omniprésent

Points négatifs

  • Temps de chargement trop trop longs
  • Incroyablement constant dans le "moyen" général

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

35 ans | Rédac' Chef / Touriste.

Passez votre chemin, ce mec est un con. Avis de merde, méconnaissance générale du sujet et pleins pouvoirs sur le site, ce mec est un imposteur. Regardez, je me suis emparé de son compte pour écrire sa bio et à mon avis il ne s'en apercevra jamais ce naze.

Contacter

Commentaires