Test : ModNation Racers

ModNation Racers - PS3

Genre : LittleBigRacing

Date de sortie : 19 mai 2010

Genre
LittleBigRacing
Date de sortie
19 mai 2010 - France
Développé par
United Front Games
Edité par
Sony Computer Entertainment
Disponible sur
PS3
Parfois appelé
Mod Nation Racing, ModNation Racing

Mario Kart, SEGA AllStars Racing, Mysims Racing, ou même très prochainement Blur, les jeux de course à tendance bonus et turbos ont tendance à se propager comme une trainée de poudre sur nos consoles. Sony ne veut bien sûr pas louper le coche et propose sa petite exclu PS3, ModNation Racers. Qu'en penser ?

 
 
ModNation Racers propose un pari ambitieux, à savoir croiser quelque peu LittleBigPlanet et Mario Kart dans un jeu de course arcade aux possibilités de customisation impressionnantes. L'éditeur de niveaux de LittleBigPlanet ainsi que les avatars personnalisables ont connu un succès impressionnant sur le PSN, fort de ses 2 millions de levels crées par les joueurs. Mario Kart est un indétrônable classique, qui a grandement contribué au succès de la Wii. Mais l'addition d'un succès + un autre succès en donne-t-elle pour autant un troisième ? Jean Claude Vandamme vous affirmerait bien sûr que cela ferait même onze nouveaux succès, mais au pays des gens qui ont les pieds sur terre, quel est le résultat ?
 

C'est une poupée, qui fait vroum vroum vroooOOOoooum

Au niveau gameplay, c'est déjà une très bonne surprise. En effet, on s'attendait à quelque chose de très classique et efficace, ce qui est ce qu'on trouve de prime abord. Des bonus, des karts, du frein à main, et en avant la musique. Mais mine de rien, on a beaucoup intérêt ici à ne jouer quasiment qu'en drift, c'est à dire à base de dérapages contrôlés. Ceux-ci, très contrôlables, permettent d'augmenter une jauge de turbo que vous pourrez bien sûr dépenser comme bon vous semble. Les bonus, quant à eux sont peu nombreux et offrent hélas une sacrée impression de déjà-vu. Du missile, du turbo, des éclairs, rien de bien folichon. Mais là où ModNation Racers se démarque intelligemment de ses concurrents, c'est sur l'utilisation de ceux-ci. En effet, vous pouvez accumuler vos items afin de les rendre plus puissants. Plusieurs missiles peuvent partir, jusqu'aux "têtes chercheuses" par exemple, ou encore les boosts peuvent devenir monstrueux si vous les faites évoluer. Toutefois, si vous vous faites toucher par un adversaire, dites adieu aux bonus épargnés minutieusement... Ici, l'inéluctabilité de se faire exploser dès que l'on atteint la première place a été revue à la baisse. Tout d'abord parce que votre jauge de boost peut aussi vous permettre d'activer un bouclier qui peut déjouer les attaques ennemies. De plus, le peu de diversité des items a un avantage certain, l'absence de bonus cheatés. Pas de turbo faisant passer la dernière place en premier d'un coup de baguette magique par exemple, et d'ailleurs vous n'êtes pas curieusement plus rapides lorsque vous trainez à la dernière place, et vous n'êtes pas pour autant plus lents que vos concurrents lorsque vous caracolez en tête. Les courses proposent souvent des décors dynamiques, avec bien souvent un interrupteur permettant de les activer. Cela permet ainsi de prendre des raccourcis en activant des tremplins, ou encore d'anéantir ses adversaires, par exemple en activant des pièges. Tous ces petits détails offrent un gameplay riche et différent, tout en restant parfaitement accessible à tous. Le solo, avec ses séquences de présentation désopilantes, se compose d'une trentaine de courses, offrant la possibilité, en fonction des défis que vous remportez de débloquer des éléments. Parties de décor, autocollants, papiers peints, tout ce qu'il faut pour composer votre propre course, kart ou personnage. Car s'il n'est pas bien long, le solo n'est bien sûr pas l'intérêt principal de ModNation Racers, loin de là.
 

3, 2, 1, Customisez !

A mesure que vous remportez des courses et des défis, vous débloquez donc diverses options de personnalisation. Car là où Sony a décidé de frapper fort, c'est sur l'aspect communautaire. Tout est basé sur le partage de niveaux, de personnages et de véhicules. Un incroyable choix s'offre à nous dans toutes les catégories. Les karts ont des tas de châssis, des papiers peints en veux-tu en voilà, pléthore d'accessoires... Les Mods, largement inspirés des ArToyz, permettent d'aller au moins aussi loin que sur LittleBigPlanet avec ses sackboys, et de la même manière, il sera possible de télécharger des guests stars comme Kratos, Nathan Drake ou un soldat Hellgast. L'éditeur de niveau est aussi un sacré tour de force puisqu'il allie simplicité et efficacité. On creuse le sol, on crée des ponts, on dépose tranquillement des paquebots ou des mécanismes de décors dynamiques avec une simplicité enfantine. La custo poussée à son paroxysme, c'est ce à quoi vous pouvez vous attendre en entrant dans le petit atelier de création de ModNation Racers. Non content de proposer un gameplay vraiment original et bien pensé, le principe de création de pistes permet d'offrir au soft une durée de vie très très très conséquente pour peu que vous soyez connecté au PSN, qui ici devient primordial. Quoique même en live avec 4 amis, l'écran splité et les options de customisation pourraient vous occuper de très très très longues heures avec vos amis.
 

Article rédigé par JoKeR , le

ModNation Racers réussit le pari risqué d'allier deux options fortement appréciées par les casual gamers, la customisation et la création d'un côté et le bon vieux jeu de course arcade entre amis. Il en résulte un jeu assez unique, atypique, promettant beaucoup de plaisir tout en restant très très accessible. Un très bon coup pour Sony.

Points positifs

  • Création simple et efficace de niveaux
  • Le partage sur internet
  • Customisation maximale des véhicules et personnages
  • Gameplay original et intelligent

Points négatifs

  • Peu de bonus
  • Durée de vie solo un peu faiblarde

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

35 ans | Rédac' Chef / Touriste.

Passez votre chemin, ce mec est un con. Avis de merde, méconnaissance générale du sujet et pleins pouvoirs sur le site, ce mec est un imposteur. Regardez, je me suis emparé de son compte pour écrire sa bio et à mon avis il ne s'en apercevra jamais ce naze.

Contacter

Commentaires