Preview : Killzone 3

Killzone 3 - PS3

Genre : FPS

Date de sortie : 28 février 2011

Genre
FPS
Date de sortie
28 février 2011 - France
Développé par
Guerilla Games
Edité par
Sony Computer Entertainment
Disponible sur
PS3
Accessoires compatibles
Playstation Move
Est inclus dans le(s) pack(s) :
Killzone Trilogy
Modes de distribution
Boutique
Site officiel
Site officiel
PEGI
 Interdit aux moins de 16 ans
 Grossièreté de langage
 Jeu en ligne
 Violence

La Gamescom était l'occasion pour Sony de dévoiler un peu plus son blockbuster exclusif, Killzone 3. On avait déjà vu pas mal de choses à l’E3, mais on avait encore très peu d’infos concernant le multi. Guerrilla avait tout préparé pour nous bluffer avec le mode multi qui nous a été proposé dans une petite salle du stand Sony, du côté du business area, endroit interdit au public. Et on peut le dire clairement, Guerilla a appris beaucoup de choses, non seulement avec les années de développement qu’ils ont derrière eux, mais aussi énormément grâce aux retours des joueurs. Le mode multi de Killzone 3 est plus fourni que jamais, plus puissant, plus accessible, plus opérationnel, plus explosif, bref, vous allez kiffer.

 
 
Pourtant des jeux d’action / FPS / TPS / jetuetoutlemonde à tendance multi, il va y en avoir dans les mois qui suivent, et Killzone 3 aura de la belle concurrence. Pourtant, les choses se présentent bien. Le multi de Killzone 2, pour ceux qui n’ont pas osé y mettre les pieds, était déjà assez conséquent sans pour autant marquer les esprits. Là, tout est simplifié, tout est fait pour que les joueurs puissent accéder rapidement à leur partie en ligne. Déjà, les développeurs nous promettent qu’accéder à une partie en ligne ne nécessitera plus que trois actions. Simple, intuitif, tout le monde peut le faire. La navigation y est donc plus rapide et plus accessible, vous permettant d’aller voir vos stats et votre niveau sans vous prendre la tête. Le matchmaking a été revu pour que vous puissiez accéder rapidement à une partie sans vous prendre la tête à choisir la partie. La magie de la proximité et du web le fait pour vous. Ne cherchez donc pas à faire saigner du nez un chinois ou un mexicain, vous vous battrez probablement qu’entre bons français, béret sur le front et baguette sous le coude.
Mais ce n’est pas tout. Les rank et les niveaux ont été revus pour vous apporter un maximum de nouveautés pour ce nouvel épisode. Vous avez la possibilité de choisir parmi cinq classes différentes, chacune proposant six armes et six capacités. A vous ensuite de débloquer les capacités ainsi que les armes que vous souhaitez prendre. Vous pourrez débloquer tout ça grâce aux points gagnés en levelant. Plus vous avez un niveau élevé, plus vous avez de matos débloqué, logique. A vous de choisir la classe qui vous convient et les armes que vous souhaitez avoir avant tout. Parmi les classes qui existent, le medic possède un minidrone qui le protégera et qui gravitera autour de lui. Il a de plus une capacité propre qui est le « Survive Bleed Out », en gros une capacité qui lui permet de respawner à l’endroit même où il a clamsé. S’ajoutent à cela des rangs, des médailles, des rubans que vous débloquerez en fonction des niveaux acquis et de certains cas de figures.

A la présentation du jeu, les développeurs nous ont exposé deux nouveaux modes de jeu, qui sont le Guerilla Warfare et Operations. Le Guerilla Warfare représente à peu près tout ce que les joueurs ont souhaité pour le multi de ce nouveau volet. Ainsi, vous aurez droit à du bon team deathmatch de bourrin avec la possibilité de spawner n’importe où sur la carte, non loin des gars de votre équipe. Evidemment, ça rajoute un peu plus de piment et de suspense au jeu et ça va permettre d’établir des stratégies entre teams pour anéantir l’ennemi. Le mode Operations est quant à lui, un tantinet différent. Il s’agit d’un mode basé sur les objectifs à capturer ou défendre. Une fois la partie achevée, des cutscenes apparaissent pour former une sorte d’histoire sur l’opération qui a été effectuée et où les joueurs les plus contributifs (entendez par là, les plus gros chacals) auront droit de voir leur tronche et leur pseudo dans les cutscenes. Les développeurs espèrent que les joueurs vont essayer d’atteindre à tout prix cette célébrité, bien que cette récompense soit assez minime par rapport à ce que peut représenter une médaille d’or, par exemple.
 

Tâte mon gros bout de métal !

Vous l’avez peut-être vu dans les différents trailers qui ont circulé depuis l’annonce du jeu, vous aurez droit à des « véhicules » dans le jeu, à la manière d’un Battlefield. Vous pourrez ainsi chevaucher un exo-suit, qui est une sorte de mech à tout déblayer devant qui ressemble un peu à un mini Metal Gear, et un jetpack, vous permettant de vous battre dans les airs et de prendre vos ennemis par surprise. Et je dois avouer que la première chose que j’ai faite une fois la partie chargée, c’est courir très vite vers l’exo-suit pour tirer sur tout ce qui bouge (puisqu’on a pas eu l’occasion de tâter du jetpack). Hormis sa lenteur ahurissante, l’exo-suit tient vraiment la route et tue avec efficacité. Gaffe tout de même aux snipers qui peuvent tirer de loin sans que vous vous en aperceviez. Le danger avec ce genre d’arme massive est que tout le monde se jette dessus, comme c’était le cas il y a longtemps avec les avions de Battlefield, et que ça finisse du coup par créer un déséquilibre. Courage en tout cas aux développeurs pour tenter de garder un peu d’équilibre dans ce monde de brutes où les noobs et les roxxors tentent désespérément de cohabiter.
D’autres options viennent s’ajouter à la grosse panoplie du multi. Vous pourrez déjà commencer à économiser car le jeu sera compatible Playstation Move et Full 3D. Je n’ai eu aucune démo là-dessus, mais les développeurs m’ont juré que ça serait super beau et super compatible. Il n’empêche que faire cohabiter la précision du Move avec le très approximatif Dualshock est un pari risqué et on peut très facilement s’attendre à des « sale cheater, t’utilises le mouve !! espèce de casual !! ». Espérons donc que les développeurs tenteront au moins d’équilibrer tout ça pour ne pas pénaliser les joueurs habitués au Dualshock.
Une autre nouveauté : vous aurez la possibilité d’établir des clans dans le jeu. Vous pourrez ainsi recruter, parler dans un canal bien à vous, donner des ordres, voir des stats et avoir des récompenses en fonction de votre clan. Pas d’autres précisions à ce sujet. Enfin, vous pourrez observer toutes vos stats et toutes vos récompenses sur le site officiel de Killzone 3 qui fera peau neuve dès que le jeu sortira.
 

Article rédigé par Poil de Carotte , le

Voilà, c’est à peu près tout ce que l’on a appris concernant le mode multi de Killzone 3, et c’est déjà pas mal. On attend tous avec impatience la guerre dans le jeu et en dehors du jeu, avec tous les FPS / TPS qui vont pulluler d’ici l’année prochaine. Toujours est-il que Killzone 3 reste une exclu PS3, et les joueurs PS3 auront déjà plus de choix à ce sujet. Rendez-vous donc en février 2011 pour se bastonner en ligne !

Commentaires