Test : Resident Evil 5 : Perdu Dans Les Cauchemars

Resident Evil 5 : Perdu Dans Les Cauchemars - PS3

Genre : Survival Horror

Date de sortie : 18 février 2010

Genre
Survival Horror
Date de sortie
18 février 2010 - France
Développé par
Capcom
Edité par
Capcom
Disponible sur
PS3, Xbox 360
Modes de distribution
PlayStation Network

Resident Evil 5, ça n'a pas trop été votre truc ? Votre âme nostalgique a repris le dessus, et vous vous dites que Resident Evil, c'était mieux avant ? Alors, vous allez être ravis, car ce premier Add-On de RE5 intitulé Perdu Dans Les Cauchemars revient aux sources de la mythique série du survival horror.

 
 
En fait, chronologiquement, ce DLC se situe bien avant Resident Evil 5, dans les mémoires de Chris Redfield, le héros. Ce dernier se souvient d'une des missions les plus importantes de sa vie. Son but ? Éliminer Albert Wesker, qui l'attend confortablement dans le légendaire manoir Spencer (RE1).
Accompagné de sa fidèle partenaire Jill Valentine, vous devrez avancer dans les multiples couloirs du bâtiment afin de résoudre les énigmes et de vous frayer un passage parmi les quelques créatures squattant les lieux. Jusqu'à arriver au boss final, bien sûr !
Ce mini épisode reprend en fait le même mécanisme que RE5. Ainsi, seuls les décors changent, car la maniabilité n'a pas bougé d'un poil et les graphismes restent les mêmes.
Cependant, PdlC diffère de son grand frère par son ambiance, bien plus axée sur la flippe que sur l'action. Et sur ce point, les nostalgiques seront aux anges car le manoir Spencer est réalisé avec beaucoup de respect et l'on reconnait bien une partie du hall d'entrée et ses quelques pièces voisines ! À chaque porte qui s'ouvre des zooms angoissants (comme dans le première opus), des fenêtres qui pètent à des moments inattendus, des cadavres qui tombent de nulle part...
La première partie énigme du DLC se veut clairement effrayante, et on ne va pas s'en plaindre !
 

La Résidence de l'Enfer

Si la première partie mise tout sur le côté peur/réflexion, sans oublier l'esprit coopération, la suite qui vous attend est clairement moins calme. En effet, vous allez faire connaissance avec de charmants messieurs, certes un peu dérangés, mais qui ne manqueront pas de vous faire frissonner ! Lents, agressifs et biens armés, ces nouveaux ennemis aux airs de bourreaux-zombies sont là pour vous faire vivre l'enfer ! Malgré tout, les ennemis se font globalement rares, et apparaissent souvent aux moments les plus inattendus pour vous foutre les chocottes un max'. Mais cette action terrifiante est encore plus renforcée lorsque vous avez le malheur de faire un faux pas et de perdre tout votre équipement. Bien évidemment, c'est à ce moment-ci qu'arrivent tous les ennemis (zombies y compris) ! Ainsi s'enchaîne une scène stressante où la coopération sera de mise pour vaincre vos opposants et pouvoir par la suite espérer sortir de cette galère.
 

Vie très courte

Après moult rebondissements, vous arrivez enfin au boss qu'est Wesker. Je vous rassure, le combat se fait tranquillou et là... C'est le drame ! Cinématique de fin, crédits, et retour au menu principal. Eeet oui, Perdu Dans Les Cauchemars est très très court, et ça par contre, c'est pour nous déplaire ! Trois quarts d'heure de jeu, c'est bien trop court, même si le contenu est sympa. Là réside le véritable point noir du jeu, car avec une durée de vie plus longue, le DLC aurait véritablement valu ses 5 €. De plus, l'IA de votre partenaire n'est toujours pas au point, ce qui vous oblige constamment à jouer en coopération (en écran splitté, ou en ligne), notamment si vous souhaitez tester les modes de difficulté un peu plus élevés. Dommage. Enfin, le scénario n'est clairement pas le summum du titre car, déjà connu, il n'apporte rien à la franchise. Se contentant de quelques clins d'œil qui sauront tout de même ravir les fans, Perdu Dans Les Cauchemars ne vous mènera pas en haleine historiquement parlant.
 

Article rédigé par Naxi , le

Ce premier Add-On de Resident Evil 5 a de quoi séduire, mais sa durée de vie bien trop courte entache sa qualité générale. C'est dommage, car PdlC a pourtant presque tous les atouts nécessaires pour faire de lui THE DLC à télécharger. En attendant une éventuelle baisse de prix, vous pouvez vous jeter sur Une Fuite Désespérée, un second contenu additionnel plus réussi, ou simplement acheter Resident Evil 5 Gold qui regroupe le tout (jeu complet + DLC's) pour une modique somme d'argent.

Points positifs

  • Une ambiance flippante, comme avant
  • Le manoir Spencer remasterisé
  • Pas mal de clins d'œil
  • Des moments stressants

Points négatifs

  • Seulement 45 minutes de jeu !!!
  • Une I.A. toujours pas au point
  • Une scénario qui n'apporte strictement rien
  • Le DLC ne vaut pas vraiment son pesant d'or

Commentaires