Preview : BioShock : Infinite

BioShock : Infinite - PS3

Genre : FPS

Date de sortie : 26 mars 2013

Genre
FPS
Date de sortie
26 mars 2013 - France
Développé par
Irrational Games
Edité par
2K Games
Disponible sur
PC, PS3, Xbox 360
Parfois appelé
BI
Site officiel
Site officiel
PEGI
 Interdit aux moins de 18 ans
 Violence

Peu de présentations nous scotchent jusqu’au point de n’avoir rien à dire. Bioshock Infinite fait partie de ceux-là. Les développeurs d’Irrational n’ont même pas eu à présenter des éléments du gameplay. Tout ce qu’ils ont fait, c’est balancer la purée pour nous en mettre plein la vue. Et ça a marché.

 
 
Booker DeWitt doit sauver Elizabeth des griffes de Songbird. C’est notre objectif principal. Mais plein d’éléments viennent se greffer entre eux deux, rendant le tout complexe mais parfaitement bien retranscrit. Il y a tout d’abord, cette ville dans les nuages, Columbia. Ville totalement coupée du monde. Ensuite, il y a cette guerre civile qui vient s’abattre, rendant l’ambiance un peu tendue. Deux groupes s’affrontent, en effet. Le groupe de Vox Populi contre le groupe de Comstock. Ce dernier d’ailleurs est le seul capable de d’aider Elizabeth afin qu’elle puisse comprendre et maitriser ses pouvoirs grandissants. Car Elizabeth possède des pouvoirs absolument fous. Mais elle ne sait pas les contrôler. Et ça met en danger le petit couple.
 
 
Mais ce n’est pas tout. Booker sera mêlé de près ou de loin à cette guerre civile et finira par s’attirer les foudres de Vox Populi alors qu’il aurait très bien pu faire profil bas. Par conséquent, ses ennemis déboulent de partout et on n’a pas le temps de réfléchir, il faut les éliminer. Grâce à ses armes et ses pouvoirs, Booker va très vite prendre le dessus sur la situation. Quand les choses se gâtent, Elizabeth est toujours la pour lui donner un coup de main. Elle peut faire apparaître des brèches spatio-temporelles pour faire apparaître des éléments du passé ou du futur. Bien pratique quand on veut éliminer ces idiots à coup de wagon. Enfin, en fil rouge, on a toujours Songbird, cet oiseau en ferraille qui veut absolument nous reprendre Elizabeth et qui nous lachera pas tant qu’il n’aura pas gagné. Et cet impressionnant rapace va le faire et ce de la plus belle des manières puisque ce sera Elizabeth elle-même qui se rendra pour nous laisser la vie sauve. Brave fille.


BIOSHOCK INFINITE E3 2011 TRAILER par GameHope
 

Article rédigé par Poil de Carotte , le

Bioshock Infinite est une bombe. On peut d'ores et déjà le dire et le certifier. Irrational Games maitrise son sujet à tous les niveaux et on voit difficilement comment le jeu pourrait être raté. Un grand hit prévu pour 2012.

Commentaires