Test : Ratchet & Clank : All 4 One

Ratchet & Clank : All 4 One - PS3

Genre : Action/Plate-Forme

Date de sortie : 19 octobre 2011

Genre
Action/Plate-Forme
Date de sortie
19 octobre 2011 - France
18 octobre 2011 - USA
Développé par
Insomniac Games
Edité par
Sony Computer Entertainment
Disponible sur
PS3
Parfois appelé
Ratchet and Clank, Ratchet et Clank, r&c a4o, r&c future
Modes de distribution
Boutique
Site officiel
Site officiel
PEGI
 Interdit aux moins de 12 ans
 Jeu en ligne
 Violence

Ratchet et Clank reviennent dans une aventure inédite et dans un concept qui l'est tout autant pour la série. Cette fois-ci, vous ne vous battez pas seul avec votre acolyte mais jusqu'à 4 joueurs simultanément, le but étant de coopérer pour arriver à vos fins. Le changement de cap de la série a-t-il du bon ? On dirait bien.

 
 
C'est à dire que la dernière fois que le Lombax et son pote à boulons ont débarqué, c'était au milieu de Jak & Daxter, ainsi que de Sly & Bentley et la performance n'était pour ainsi dire pas fameuse. Les personnages n'ont hélas eu que le rôle de faire valoir pour le nouvel accessoire dont la PS3 venait fraîchement de se doter au lieu de les placer au milieu d'une véritable histoire. Mais on efface tout et on relance la machine, Ratchet & Clank : All 4 One a bel et bien été développé par les créateurs de la série, à savoir Insomniac Games et compte bien faire en sorte que cet épisode n'ait pas à rougir face à ces précédents opus.
 

Ne crains rien petite créature de la forêt

Le scénario est plutôt simple, voire simpliste mais sa mise en scène est désopilante. En quelques mots, Ratchet et Clank accompagnent Qwark qui se jette dans un guet-apens parfaitement prévisible planté par le docteur Nefarious. Mais les choses ne se passent comme prévues pour personne et les voilà tous les 4 embrigadés contre un ennemi commun, obligeant le charismatique et cliché docteur à s'allier temporairement avec ses ennemis de toujours. Beaucoup d'humour et surtout un duo Doc Nefarious / Capitaine Qwark absolument à mourir de rire. En réalité, c'est même triste de constater à quel point Ratchet & Clank peuvent paraître fadasse en comparaison des deux zigotos. Nefarious ne manque jamais une occasion de revendiquer son statut de méchant, proposant d'abandonner ses compagnons d'arme à la moindre occasion et exultant exagérément à la manière d'un professeur fou de série B à chaque action qu'il réussit. Qwark reste fidèle à lui-même, semblant évoluer dans une dimension totalement différente de la votre avec des réflexions rivalisant de stupidité les unes avec les autres. Par exemple, il s'exclame inlassablement lorsqu'il n'a plus de munition "Tiens, ça veut dire quoi quand mon turboblaster fait clic-clic ?". C'est le genre d'humour qui devient de plus en plus drôle avec le temps. Si l'on ajoute à cela des phrases et des réactions contextuelles pour chaque personnage en fonction de son coéquipier, ça donne finalement une sacrée diversité dans les remarques en tous genres et on pouffe souvent de rire à plusieurs. Et c'est tant mieux car c'est bien à 2, 3 voire 4 joueurs qu'il convient de profiter de ce jeu.
 
 
Celui-ci a été pensé un petit peu partout pour favoriser l'entraide entre les personnages, des simples bonus récupérables uniquement quand tout le monde les active aux énigmes et boss qui nécessitent souvent plusieurs actions conjointes. Le jeu propose donc une quête de 7, 8 heures avec une foule d'énigmes et de combats de boss. Pas mal d'armes et d'accessoires sont à disposition, comme à l'accoutumée, des plus inutiles aux plus dévastatrices. L'arsenal est divers et varié, on pourra compter par exemple sur un fouet électrique, un pacificateur transformant les cibles en petits cochons (alors ça, ça pacifie !), lances- roquettes, flammes et autres propulseurs de nuages d'électricité. Mais la coopération vous a aussi maintenant doté d'un grappin permettant de s'accrocher à votre allié pour le rejoindre à n'importe quel moment. Cela permet de se rattraper lorsque vous foirez un saut par exemple, ou encore de se balancer les uns accrochés aux autres avec la grâce d'un tarzan éméché. Visuellement, c'est plutôt honnête, bien que malgré les différents endroits que l'on visite, les décors soient un peu répétitifs, voire relativement pauvres certains endroits.
 

Ah ça fait du bien de tuer quelque chose ! Vous ne trouvez pas ?

L'accessoire indispensable de cet épisode est une sorte d'aspirateur qui attire à lui un peu tout et n'importe quoi, avec la possibilité de le recracher un peu plus fort. Votre allié y installera très très fréquemment son postérieur afin que vous le propulsiez sur une plate-forme inatteignable et que vous le rejoigniez aussitôt avec votre grappin. Les boss sont plutôt sympathiques, on regrette cependant que bien trop d'ennemis soient éliminables simplement en sautant dans tous les sens sans arrêter de tirer. Le jeu est aussi plutôt simple dans son ensemble, autant au niveau de la réflexion que sur les phases d'action. Il est sympathique de faire souvent appel à la coopération, mais on aurait tout de même fortement apprécié qu'elle soit parfois un peu plus poussée et on se retrouve mine de rien assez souvent à réaliser les mêmes cascades à mesure que l'on progresse. Si vous décidez d'attaquer l'aventure seul, c'est votre droit le plus stricte et nous ne ferons rien pour vous en empêcher, excepté peut-être vous dire que vous passer totalement à côté de l'intérêt du jeu. D'abord parce que l'I.A. est plutôt perfectible et que votre allié contrôlé par la PS3 n'est pas toujours au taquet. Ensuite parce que le vrai fun du jeu est de pouvoir discuter avec ses amis du moyen de passer tel ou tel niveau, de se sauver les fesses les uns les autres, etc.
 
 
Jouer avec quelques potes, puis se retrouver seul sur Ratchet & Clank : All 4 One a même quelque chose de démoralisant je dois avouer. De plus, il faut avouer que l'histoire est on ne peut plus linéaire, bien peu d'endroits à explorer et un chemin tout tracé. Du coup tout seul, c'est pas comme si on pouvait combler en visitant quoi... Cet épisode n'est pas bien difficile et se tourne peut-être volontairement vers un public jeune, mais il reste un sympathique moment à apprécier pour tous, ne serait-ce que pour son humour qui, lui, s'adresse à tout le monde. Effectivement, nous ne sommes pas dans l'excellence d'un Ratchet et Clank : A Crack in Time, mais cet épisode tient bien la route, est dans son ensemble très bien pensé pour la coopération et devrait combler les attentes des fans. De plus, installer 4 gosses dessus le soir du réveillon devrait offrir quelques heures de répit aux parents, ce qui n'est pas un luxe.
 

Article rédigé par JoKeR , le

Ratchet et Clank : All 4 One est un plutôt bon titre à plusieurs qui s'avère hélas assez moyen tout seul. Et même si Ratchet et Clank sont littéralement éclipsés par leurs deux nouveaux alliés à la personnalité désopilante, l'esprit du jeu reste le même. On regrettera aussi un petit peu la facilité générale du jeu qui le condamne en priorité au jeune public.

Points positifs

  • Très très drôle
  • Doublages français exemplaires
  • Plusieurs passages et quelques boss très bien pensés
  • Très fun à plusieurs...

Points négatifs

  • ... Mais pas très rock'n roll tout seul
  • Hyper linéaire
  • Assez facile
  • I.A. perfectible

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

35 ans | Rédac' Chef / Touriste.

Passez votre chemin, ce mec est un con. Avis de merde, méconnaissance générale du sujet et pleins pouvoirs sur le site, ce mec est un imposteur. Regardez, je me suis emparé de son compte pour écrire sa bio et à mon avis il ne s'en apercevra jamais ce naze.

Contacter

Commentaires