Preview : Sorcery

Sorcery - PS3

Genre : Third Person Baguette Magique

Date de sortie : 27 mai 2012

Genre
Third Person Baguette Magique
Date de sortie
27 mai 2012 - France
Développé par
Sony Computer Entertainment
Edité par
Sony Computer Entertainment
Disponible sur
Amstrad CPC, PS3, ZX Spectrum
Modes de distribution
Boutique
PEGI
 Interdit aux moins de 12 ans
 Violence

Sorcery fut pour la première fois présenté à l'E3 dernier. Celui-ci semblait plutôt se positionner en tant que démo technique pour le nouveau PS Move, et c'est un petit peu ce qui s'est confirmé lors de la Gamescom, à ceci prêt qu'on avait le droit d'y poser les mimines.

 
 
Dans Sorcery, on vous propose d'incarner un petit magicien dans un monde fantaisiste où la reine des cauchemars doit absolument être défaite. Il semble que l'on se situe dans un monde inspiré des légendes irlandaises. Ne cherchez pas vraiment de détails, il n'y en pas encore. L'histoire n'est pas encore finalisée, et les développeurs restent très flous à son sujet. Et pour cause, il semble qu'elle ne soit simplement pas écrite. Qu'à cela ne tienne, on tient le sujet général, c'est assez pour montrer ce qu'on peut faire avec la nouvelle baguette de Sony.
 
 
La démonstration qui fut faite à la Gamescom et que nous avons pu essayer était similaire à celle de l'E3. En effet, le code n'était hélas pas plus avancé, tout juste a-t-on dû corriger quelques bugs afin de permettre à n'importe qui de pouvoir jouer sans être surpris par un freeze. Quoiqu'un journaliste a réussi à aller explorer une pièce qui n'était pas encore modélisée. A priori, le développement de Sorcery est à un stade très peu avancé pour le moment, puisque de la bouche même des développeurs, le jeu n'en est à 30% de sa finalisation. Pour le moment, la priorité semble avoir été donnée à la détection de mouvement afin de donner une belle démonstration technique du Move, et il faut avouer que c'était plutôt réussi. Les mouvements à l'écran sont très fidèles à ceux que l'on fait dans la réalité. On alterne facilement entre les pouvoirs avec la manette et chaque geste de la main correspond à une action. On mime la prise d'un objet avec la main et on s'en empare très facilement, on agite la main pour jeter un sort, etc...
 
 
C'est vraiment très intuitif dans la maniabilité. Prenez la potion d'un geste de la main, shakez-là comme Tom Cruise dans Cocktail, et hop, vous êtes transformé. Pour le moment, c'est vrai qu'il n'y a que le rat et que là, comme ça, ce n'est pas hyper excitant. Mais c'est sans compter les pièces secrètes que vous pourrez atteindre en vous glissant dans un trou de souris ! De plus, il est bien sûr prévu d'ajouter de nombreuses autres transformations différentes, et d'ailleurs les développeurs travaillent déjà sur un Troll. La vraie bonne surprise de cette présentation, c'est le principe des sorts eux-mêmes. En effet, on prévoit pas moins de 68 sorts différents dans sa version finale. Or ceux-ci sont amenés à se combiner les uns avec les autres de manière vraiment rigolote. Prenez une barrière de feu, que vous dressez devant vous d'un coup de bâton tel un Gandalf des bacs à sable. Ajoutez-y un peu de vent d'un coup de Move pour la transformer en tornade destructrice ravageuse ! Imaginer le nombre de combinaisons possibles avec 68 sorts différents laisse tout de même un peu rêveur.
 

Article rédigé par JoKeR , le

A 30% seulement de son développement, Sorcery fait plus office de démonstration technique que de hit en devenir pour le moment. Des mots même des développeurs, d'ici sa finalisation, la direction artistique pourrait changer du tout au tout. Mais on retient de sympathiques intentions et un gameplay agréable, ce qui est très probablement l'effet recherché actuellement.

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

35 ans | Rédac' Chef / Touriste.

Passez votre chemin, ce mec est un con. Avis de merde, méconnaissance générale du sujet et pleins pouvoirs sur le site, ce mec est un imposteur. Regardez, je me suis emparé de son compte pour écrire sa bio et à mon avis il ne s'en apercevra jamais ce naze.

Contacter

Commentaires