Preview : Tomb Raider

Tomb Raider - PS3

Genre : Action / Aventure

Date de sortie : 05 mars 2013

Genre
Action / Aventure
Date de sortie
05 mars 2013 - France
Développé par
Crystal Dynamics
Edité par
Square Enix
Disponible sur
PC, PS3, Saturn, Xbox 360
Parfois appelé
Tomb Raider : downfall, Tomb Raider : A survivor is born, Tomb Raider 9
Modes de distribution
Boutique
Site officiel
Site officiel
PEGI
 Interdit aux moins de 18 ans
 Grossièreté de langage
 Jeu en ligne
 Violence

Ah, Lara. Seulement deux previews, et déjà autant de rédacteurs qui t'ont prise en main. À ce rythme là, c'est toute la team de Gamehope qui va te passer dessus. Mais qui sommes-nous pour te juger ? Après tout, tu pourrais te taper ton chien, cela ne nous regarde pas. Non, ce qui nous intéresse ici, c'est ce que tu proposes pour animer nos soirées entre adultes consentants. Et voici quelques éléments de réponse... Ou pas.

 
 
Avant de parler plus avant du contenu du mode multi, il convient de préciser 2 ou 3 choses. Tout d'abord, ce n'est pas Crystal Dynamics qui s'est occupé du développement de ce dernier, mais Eidos Montréal. Le studio en question étant à l'origine de l'excellent Deus Ex : Human Revolution, il n'y a aucun doute en ce qui concerne le talent des équipes qui ont bossé sur cette section du jeu. La question à se poser est plutôt la suivante : seront-ils aussi à l'aise sur du multi ? On ne va pas se prononcer tout de suite, mais le fait est qu'ils ont au moins pris le temps pour développer le mode multijoueurs. En effet, ils travaillent dessus depuis 2010. Ce n'est donc pas face à un ajout de dernière minute, développé à l'arrache, que l'on se retrouve. Et ça se voit dès le menu de sélection des personnages. Celui-ci est franchement stylé et dynamique, la caméra passant d'un personnage à l'autre via une animation du plus bel effet.
 

It's time to party !

Mais entrons maintenant dans le vif du sujet. Le mode multijoueurs de Tomb Raider se composera de cinq maps, pour quatre modes de jeu qui verront deux factions s'affronter : les survivants (Lara et ses potes), et les Solarii (les autres). Ce n'est pas énorme, certes. Mais n'oublions pas que c'est avant tout pour le solo que l'on convoite la belle Lara. Et puis le multi a d'autres atouts à faire valoir.
Parmi les modes de jeu, on a les classiques free for all et team deathmatch, mais aussi des modes un peu plus originaux comme le « cry for help » et le « rescue ». Dans ce dernier, les survivants doivent récupérer cinq trousses de soin, tandis que les Solarii doivent les en empêcher en les tuant 20 fois. Petite subtilité, les survivants se tuent en deux temps, ceux-ci ayant droit à un baroud d'honneur avant qu'un adversaire ne vienne les achever, ou un allié les soigner.
La map sur laquelle on a pu s'entretuer, dans la joie et la bonne humeur, était assez étroite. Mais elle offrait en contrepartie une verticalité ainsi que d'innombrables planques et recoins. Au final, une attaque pouvant venir de n'importe où, il faut toujours rester sur ses gardes et avoir des yeux partout. D'autant plus qu'on a aucune indication, même vague, sur la position des ennemis. Les fourbes vont pouvoir se faire plaisir ici, sans aucun doute. Petit détail amusant, la map regorgeait de pièges à activer. Il fallait cependant faire attention à ce qu'ils ne se retournent pas contre nous, certain d'entre eux étant mortels. D'autant plus qu'une tempête de sable se lève de temps en temps, réduisant la visibilité à néant.
 

Un arsenal complet

Côté personnalisation, on pourra bien évidemment choisir notre personnage parmi toute une brochette qu'il faudra débloquer. Pour ce faire, il faudra accumuler de l'expérience au court des parties. On pourra alors acheter le personnage de nos rêves avec les ressources accumulées jusqu'alors. Mais vous pourrez également disposer des points sur un arbre de compétences vous permettant de débloquer des capacités pouvant grandement aider lors des affrontements. Au fil des parties, on pourra aussi développer son arsenal, et préparer deux configurations entre lesquelles on pourra switcher à chaque fois qu'on se fait fragger. Ces armes seront aussi personnalisables via deux slots. En règle générale, le premier est dédié à l'arme elle-même, et le second porte plutôt sur les munitions. Notez qu'on retrouve bien évidemment l'arc. Et que ce dernier peut se montrer particulièrement efficace entre des mains expertes.
 

Article rédigé par Jean-Marc Boyer (Monsieur Tomate) , le

Au final, malgré un combat au corps à corps un peu chaotique, le multi de Tomb Raider nous a paru aussi bien gaulé que son héroïne. La map qui nous a été montrée réserve son lot de surprises et permet pas mal de coups de pute, ce qui est une très bonne chose. Cependant, n'espérez pas fragger vos potes sous les traits de la belle Lara. Il vous faudra arriver dans les dernier niveaux et dépenser une importante quantité de ressources pour avoir ce privilège. Lara ne se laisse pas facilement approcher. Elle est ce genre de Croft.

Commentaires