Preview : SoulCalibur V

SoulCalibur V - PS3

Genre : Baston d'épée en 3D

Date de sortie : 03 février 2012

Genre
Baston d'épée en 3D
Date de sortie
03 février 2012 - France
Développé par
Bandai Namco Entertainment
Edité par
Namco
Disponible sur
PS3, Xbox 360
Modes de distribution
Boutique
PEGI
 Interdit aux moins de 16 ans
 Jeu en ligne
 Violence

Soulcalibur V est cette année présenté par Namco Bandai comme étant son titre phare de l’année 2012. D’ailleurs, ils ont insisté sur le fait que ce cinquième épisode marquerait un renouveau de la licence. Voyons comment ils s’y sont pris…

 
 
Dès la manette entre les mains ou plutôt le stick arcade, la première chose que l’on constate est que les graphismes sont magnifiques. Le jeu est beau, fluide, coloré et les effets de lumière lors des attaques puissantes sont tout simplement à couper le souffle. On voit bien que les développeurs ont soigné leur bébé. Mais si les graphismes étaient le plus important dans un jeu de combat, ça se saurait. Voyons en quoi le gameplay tranche avec le précédent opus.
 

Quand mamie prend des stéroïdes

Le but affiché des développeurs est de dynamiser le gameplay, de rendre les échanges plus excitants en augmentant les possibilités de parades et de retournements de situation. Pour cela, de nouveaux coups on été rajoutés. D’abord, le « Critical Edge » qui permet, une fois la jauge dédiée pleine, de balancer un coup surpuissant dans la tronche de son adversaire, histoire de pouvoir bien retourner une situation désespérée. Ensuite, l’esquive est désormais plus facile à effectuer permettant ainsi de bouger plus rapidement autour de son adversaire pour le prendre en traitre par derrière. Le système de « Guard Impact » a lui aussi évolué ; il est maintenant plus indulgent, ce qui permet d’augmenter le nombre de contres lors d’une partie. Enfin, les développeurs ont augmenté la vitesse du jeu, favorisant ainsi le dynamisme global des combats. Tous ces changements ont pour but de rendre le tout plus excitant, plus endiablé. C'est un pari réussi, on enchaine les parties avec plaisir et on en redemande.
 

Une ellipse dynamique

Autre façon de marquer le changement : provoquer une ellipse de 17 ans dans le scénario. Soulcalibur V se passe 17 ans après le quatrième épisode et vous imaginez bien que cela a une conséquence sur le choix des personnages. En effet, dans le rooster de ce cinquième épisode, peu d’anciens et beaucoup de nouveaux venus. Lors de cette démo les anciens personnages disponibles étaient Siegfried, Mitsurugi, Maxi, Ivy, Astaroth qui était un des nouveaux persos spécialement présentés pour le TGS, et Voldo. Les vieux de la vieille ne seront donc pas dépaysés. Parmi les nouveaux persos on peut trouver Natsu, une japonaise ninja portant le pouvoir d’un démon en elle, Z.W.E.I. un personnage inconnu et mystérieux et Viola qui se bat avec une espèce de boule déplacée à l'aide de la Télékinésie, personnage difficile à maitriser mais qui peut être destructeur entre de bonnes main. On trouve également Patroklos et Pyrrah qui seraient les enfants de Sophitia des épisodes précédents.
 

Article rédigé par Wildchoc , le

Malgré toutes ces nouveautés, qui sont les bienvenues, ce cinquième opus reste bel et bien un SoulCalibur. Plus dynamique, plus rapide, mais on attend de voir les différents modes de jeu pour constater si ce dernier saura se renouveler par rapport aux épisodes précédents. Quoi qu’il en soit, cette ellipse de 17 ans dans le futur permettant l’arrivée de plusieurs nouvelles têtes apporte un peu de fraicheur non négligeable.

A propos de l'auteur

Wildchoc

Wildchoc

32 ans | Tanuki lubrique

Le wildchoc sauvage est un petit animal farouche au poil soyeux. Passionné de jeux vidéo il ne sort que très peu souvent pour subvenir à ses besoins naturels tels que se nourrir et se reproduire. Il est cependant facile d'en capturer un en faisant résonner à l'extérieur de sa tanière une douce musique Chip tune. Pourquoi en attraper un ? Ils font en général de très bon coussins.

Contacter

Commentaires